L’Arabie saoudite et la lutte de l’ONU contre le terrorisme saluées lors du lancement d’une «expo virtuelle»

07/07/20

Abdallah Al-Mouallim est président du conseil consultatif de l’UNCCT. (Photo ONU)

L’UNCCT a été créée en 2011 pour promouvoir la coopération internationale contre le terrorisme
LONDRES: L’Arabie saoudite a été un partenaire crucial aux côtés des Nations Unies dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré l’ambassadeur du Royaume-Uni auprès des Nations Unies.

Abdallah Al-Mouallimi a fait ces commentaires alors que le Centre des Nations Unies contre le terrorisme (UNCCT) a lancé mardi une «expo virtuelle» dans ses travaux.

« Le Royaume d’Arabie saoudite a été un partenaire essentiel aux côtés des Nations Unies dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme », a déclaré Al-Mouallimi, président du conseil consultatif du centre.

«J’ai l’intention de souligner le soutien continu de l’Arabie saoudite à l’UNCCT en tant que Centre d’excellence dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il ajouté.

L’UNCCT a été créée en 2011 pour promouvoir la coopération internationale contre le terrorisme et aider les États membres à mettre en œuvre la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme. L’Arabie saoudite a financé le projet avec 110 millions de dollars.

Al-Mouallimi a accueilli mardi le lancement de l’expo virtuelle.

L’exposition « présente le Centre en tant que leader mondial de la prévention et de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent grâce à des efforts de renforcement des capacités dans le monde entier », a déclaré l’UNCCT.

L’exposition virtuelle durera quatre semaines en ligne.

https://www.un.org/counter-terrorism-expo/

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’envoyé saoudien de l’ONU appelle à des sanctions terroristes plus larges

11/03/20

Al-Mouallimi s’est concentré sur les questions convenues par les États de l’OCI après des consultations menées par l’Arabie saoudite

La réunion a été présidée par les Émirats Arabes Unis au siège des Nations Unies à New York mardi

JEDDAH : Le terrorisme ne doit pas être lié à la religion, la nationalité ou la race, a déclaré Abdallah Al-Mouallimi, représentant permanent de l’Arabie saoudite auprès de l’ONU, lors d’une réunion des ambassadeurs des États membres de l’Organisation de Coopération Islamique (OCI).

Dans son discours en tant que président du groupe islamique de lutte contre le terrorisme au nom de l’OCI, Al-Mouallimi a déclaré que l’utilisation de termes liant le terrorisme à la religion, tels que État islamique, devrait être évitée.

Il ne doit pas y avoir de discrimination entre les groupes terroristes de toutes les religions et sectes, et les appels à l’extrémisme et au terrorisme doivent être condamnés quelle que soit leur source, a-t-il ajouté.

La réunion a été présidée par les Émirats Arabes Unis au siège des Nations Unies à New York mardi.

Al-Mouallimi s’est concentré sur les questions convenues par les États de l’OCI après des consultations menées par l’Arabie saoudite.

Le discours de l’envoyé saoudien a résumé le rôle majeur des États membres de l’OCI dans la lutte contre le terrorisme, et leur appel à la mise en œuvre complète de la stratégie antiterroriste, ainsi que leur accent sur le plein respect de la souveraineté et de l’égalité conformément à la charte des Nations Unies.

Al Mouallimi a appelé à une prolongation des sanctions du Conseil de sécurité concernant Daech et Al-Qaïda afin d’inclure tous les groupes terroristes qui ont ciblé les musulmans.

Il a également exhorté les pays à élaborer des stratégies globales pour protéger les infrastructures essentielles contre les attaques terroristes.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite condamne l’attaque d’une église au Burkina Faso

20/02/20

Un soldat garde des réfugiés qui avaient fui les attaques dans le nord du Burkina Faso. (Photo de fichier Getty Images / AFP)

  • Des hommes armés ont tué 24 personnes, dont un pasteur d’église, et enlevé trois autres personnes dans l’attaque de Dori
  • L’année dernière, plus de 1 300 civils ont été tués lors d’attaques au Burkina Faso, plus de sept fois l’année précédente

RIYAD: L’Arabie saoudite a condamné une attaque terroriste contre une église dans le nord-est du Burkina Faso au cours de laquelle 24 personnes ont été tuées et trois enlevées.

Le Ministère saoudien des affaires étrangères a exprimé les condoléances du Royaume aux familles des victimes, ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Burkina Faso, et a réitéré son rejet de la violence, du terrorisme et de l’extrémisme.

Dimanche, des hommes armés ont tué 24 personnes, dont un pasteur d’église, et enlevé trois autres au Burkina Faso. C’était la dernière attaque contre un chef religieux dans la nation ouest-africaine de plus en plus instable. Sihanri Osangola Brigadie, maire de la commune de Boundore, a déclaré que l’attaque avait eu lieu dans la ville de Pansi, dans la province de Yagha.

Une vingtaine d’agresseurs ont séparé les hommes des femmes à l’extérieur d’une église protestante. Au moins 18 personnes ont été blessées.

«Cela m’a fait mal quand j’ai vu ces gens», a déclaré Brigadie après avoir rendu visite à des victimes dans un hôpital de la ville de Dori, à 180 km de l’attaque.

Des chrétiens et des musulmans ont été tués avant l’incendie de l’église, a déclaré un responsable de la sécurité du gouvernement. Les attaques ont ciblé des chefs religieux de la région dans le passé.

La semaine dernière, un pasteur à la retraite a été tué et un autre enlevé par des hommes armés, selon un rapport de sécurité interne pour les travailleurs humanitaires.

L’année dernière, plus de 1 300 civils ont été tués lors d’attaques au Burkina Faso, plus de sept fois l’année précédente, selon le Projet de données sur les lieux et les événements des conflits armés, qui recueille et analyse les informations sur les conflits.

L’insécurité a créé une crise humanitaire. Selon le gouvernement, plus de 760 000 personnes ont été contraintes de quitter leur domicile dans le pays.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

La délégation américaine salue les initiatives de paix de la Ligue islamique mondiale

17/02/20

Le chef de la LIM, le Dr Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa, rencontre une délégation américaine. (Fournie)

Al-Issa a souligné «l’engagement de la LIM à des communications fructueuses avec les États-Unis au nom des universitaires et intellectuels de la Oummah islamique afin d’atteindre des objectifs communs»
RIYAD: Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), le Dr Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa, a rencontré lundi une délégation du Congrès américain.

Les délégués ont apprécié les efforts mondiaux de la LIM pour lutter contre l’extrémisme, la violence et le terrorisme et les initiatives que l’organisation a prises pour promouvoir le dialogue entre les personnes de cultures différentes et pour assurer l’harmonie interculturelle au profit de l’humanité tout entière.

Ils ont également salué les efforts de la LIM pour promouvoir la communication civilisée interreligieuse et interculturelle.

Accueillant la délégation, Al-Issa a souligné « l’engagement de la LIM à des communications fructueuses avec les États-Unis au nom des universitaires et intellectuels de la Oummah islamique afin d’atteindre des objectifs communs ».

«Tout le monde compte sur les institutions religieuses, intellectuelles et de la société civile concernées pour contribuer à un rapprochement positif entre les différentes religions et cultures» pour aider à construire un environnement d’amour, de coopération, de respect mutuel et qui rejette toutes les formes de conflits religieux et culturels.

La réunion a également discuté des questions d’intérêt commun dans les détails.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite appelle à prendre des mesures pour lutter contre le terrorisme N (N-terror)

11/02/20

Riyad exprime sa confiance dans la capacité de la Chine à lutter contre le virus

RIYADH: Le Cabinet a appelé mardi la communauté internationale à renforcer toutes les mesures visant à lutter contre le terrorisme nucléaire.

La réunion, présidée par le roi Salman à Riyad, a lancé cet appel face aux tensions régionales et à la montée des groupes terroristes armés.

Le ministre des Médias Turki Al-Shabanah, dans une déclaration publiée à l’Agence de presse saoudienne, a déclaré que le ministre avait passé en revue les développements arabes, régionaux et internationaux soulignant la position ferme du Royaume sur les efforts visant à assurer la sécurité et la stabilité mondiales.

L’Arabie saoudite avait souligné son soutien aux résolutions internationales relatives au terrorisme nucléaire lors de sa récente participation à la Conférence internationale sur la sécurité nucléaire à Vienne.

Riyad tient à ce que la sécurité nucléaire soit l’un des principaux éléments de son programme national d’énergie nucléaire pacifique.

Le Cabinet a exprimé sa confiance dans la capacité de la Chine à faire face à la nouvelle flambée de coronavirus.

POINTS REMARQUABLES

Le Cabinet a approuvé l’adhésion du Royaume à l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Internationale pour l’Énergie Solaire.
Les ministres ont salué la déclaration de Riyad en tant que « capitale des femmes arabes 2020 ».

Le roi Salman avait exprimé cette position lors d’un appel téléphonique avec le président chinois Xi Jinping la semaine dernière.

Il avait ordonné au Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane (KSRelief) de fournir une aide urgente à Pékin pour faire face à la crise.

Le Cabinet a félicité le roi Salman pour son geste, affirmant qu’il reflète les solides relations bilatérales entretenues entre l’Arabie saoudite et la Chine.

Les ministres ont salué la déclaration de Riyad comme « capitale des femmes arabes 2020 ».

Le Cabinet a approuvé l’adhésion du Royaume à l’accord-cadre portant création de l’Alliance Internationale pour l’Énergie Solaire.

Les ministres ont également examiné les préparatifs de la 47e session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) et ont apprécié le soutien constant du Royaume à l’OCI.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le racisme va au-delà des mots ou des croyances

09/02/20

La King Faisal Center for Research and Islamic Studies (centre du roi faisal pour la recherche et les études islamiques) a un programme étonnant qui devrait être reproduit par d’autres institutions. Il s’appelle Gateway et il invite des étudiants de certaines des meilleures universités du monde à visiter l’Arabie saoudite. C’est un programme qui, d’une manière distinctive et intéressante, tente de briser les stéréotypes des pays sur le Royaume. Les participants, comme de nombreuses personnes visitant l’Arabie saoudite pour la première fois, sont étonnés de voir à quel point la réalité est différente de la perception qu’ils ont été nourris tout au long de leur vie.

Un des étudiants m’a récemment posé une question intéressante. Il voulait savoir ce qui faisait que le monde détestait tant l’Arabie saoudite. Bien qu’il existe de nombreuses raisons, celle que j’ai développée était le racisme, qui est destructeur à l’échelle mondiale.

Le racisme prend de nombreuses formes et a des conséquences répréhensibles. Partant de la race biologique et évoluant vers l’exploitation et l’invention humaine plus courante des différences culturelles, le racisme va au-delà des mots ou des croyances. Elle touche les attitudes et les comportements, est dédaigneuse et irrespectueuse, affecte la dignité et l’estime de soi des victimes et, en tant que telle, nuit à la société en général.

C’est un véhicule de reconnaissance et d’admission des différences entre les peuples, les communautés, les cultures, les croyances, les traditions et les actes, provoquant des perturbations, des divisions et des dissensions, provoquant la haine et les malentendus fondés sur la suspicion et le doute. Le racisme n’est pas seulement fondé sur la haine, il est également construit sur l’ignorance et la peur, généralement des minorités qui sont considérées comme des menaces à l’identité nationale ou à la sécurité sociale. Souvent, la fierté nationale est utilisée pour justifier ce comportement répugnant et il est intéressant de voir que certains mots et expressions sont devenus interchangeables soit pour justifier une certaine position, soit pour cacher des sentiments néfastes plus profonds sans en parler ouvertement.

Nous avons vu des pays qui se targuaient autrefois d’être multiculturels et multiconfessionnels combattre la richesse même de leur fibre sociale diversifiée au nom du nationalisme. Le creuset de la mondialisation est rapidement remplacé par un individualisme intérieur qui ne peut plus accepter l’autre, le différent ou le divers, et qui nourrit des sentiments de préjugés, de discrimination et de sectarisme.

Aujourd’hui, les comportements racistes abusifs, violents ou intimidants ont trouvé une nouvelle plate-forme plus puissante – les médias sociaux, où le harcèlement racial marginalise ou exclut les individus. Le cyber-racisme commet ces infractions flagrantes – qui se propagent comme une traînée de poudre – sous le couvert de l’anonymat et au nom de la liberté d’expression. Les médias traditionnels sont également auteurs de racisme en exprimant des opinions injustes ou négatives sur les minorités raciales, ou des cultures inconnues et mal comprises dans des articles ou des programmes qui sont capables d’atteindre des millions de lecteurs ou de téléspectateurs. Les gens utilisent ces informations comme une arme pour attaquer et juger ce dont ils ne savent rien, comme c’est le cas pour l’Arabie saoudite.

Le racisme s’apprend. Un enfant n’est pas né raciste. Le racisme est mauvais. Il remet en question l’équité sociale et les systèmes de valeurs. Il doit être combattue, sinon éradiqué, par la sensibilisation et l’éducation et en dénonçant les pratiques dégradantes et condescendantes. Bien que les lois et les politiques ne puissent pas changer les mentalités, elles peuvent néanmoins restreindre la conduite et les attitudes sociales.

Hoda Al-Helaissi est membre du Conseil de la Shoura depuis 2013. Elle est membre de la commission des affaires étrangères au sein de la Shoura.

Avis de non-responsabilité: les opinions exprimées par les auteurs dans cette section sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Arab News

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Musulmans et Juifs effectuent une visite historique conjointe à Auschwitz

25/01/20

La mission, dirigée par la LIM et le Comité juif américain, est la plus haute délégation de dirigeants islamiques à avoir jamais visité un camp d’extermination nazi. (Fournie)

Non seulement nous honorons les morts mais nous célébrons les vivants, déclare le chef de la LIM
CRACOVIE: le Dr Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), et le PDG du Comité juif américain (AJC), David Harris, ont mené une visite inédite des délégations musulmanes et juives à Auschwitz, le tristement célèbre camp d’extermination nazi.

Al-Issa, basé à La Mecque, a dirigé une délégation de 62 musulmans, dont 25 éminents chefs religieux, de 28 pays.

Selon un communiqué de presse, la mission est la plus haute délégation de dirigeants islamiques à avoir jamais visité un camp d’extermination nazi.

La mission à Auschwitz est un élément clé du protocole d’entente entre l’AJJ et la LIM, qui a été signé par Al-Issa et Harris au siège de l’AJJ à New York le 30 avril 2019.

La visite a eu lieu juste avant la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, qui marquera cette année le 75ème anniversaire de la libération du camp nazi.

Plus d’un million de Juifs ont été exterminés à Auschwitz, ainsi que plus de 100 000 détenus non juifs, parmi eux principalement des catholiques polonais, des Roms et des prisonniers de guerre soviétiques.

« Etre ici, parmi les enfants de survivants de l’Holocauste et les membres des communautés juive et islamique, est à la fois un devoir sacré et un profond honneur », a déclaré Al-Issa.

«Les crimes inacceptables dont nous témoignons aujourd’hui sont vraiment des crimes contre l’humanité. C’est-à-dire, une violation de nous tous, un affront à tous les enfants de Dieu ».

La délégation de l’AJJ, composée de 24 personnes, comprenait sa présidente Harriet Schleifer, son prédécesseur John Shapiro et son épouse le Dr Shonni Silverberg, ainsi que Roberta Baruch et Steven Zelkowitz, membres du conseil exécutif de l’AJJ. Les parents de Schleifer et de Zelkowitz étaient des survivants de l’Holocauste.

« Visiter ce lieu sacré, comprendre ce qui s’est passé à Auschwitz, est vital pour préserver la mémoire des juifs et des non-juifs, victimes des nazis et pour nous assurer que de telles horreurs ne se reproduiront plus », a déclaré Harris, le fils de survivants de l’Holocauste.

CONTEXTE

• La mission à Auschwitz est un élément clé du protocole d’accord entre l’AJJ et la LIM, qui a été signé par Al-Issa et Harris au siège de l’AJJ à New York le 30 avril 2019.

• Plus d’un million de Juifs ont été exterminés à Auschwitz, ainsi que plus de 100 000 détenus non juifs, dont principalement des catholiques polonais, des Roms et des prisonniers de guerre soviétiques.

«Nous sommes profondément émus d’être les hôtes d’une visite aussi inédite. Cela permet non seulement d’approfondir la compréhension du crime sans précédent qui a eu lieu ici, mais aussi de jeter des ponts d’amitié et de coopération entre musulmans et juifs dans la poursuite d’un monde plus humain et plus sûr pour tous ».

Chaque membre des délégations musulmane et juive a porté une bougie commémorative et l’a placée au monument en l’honneur de plus de 1,1 million de personnes assassinées dans le camp nazi.

Après la cérémonie et les prières commémoratives pour les morts, Al-Issa a déclaré: «En rendant hommage aux victimes de l’Holocauste, nous honorons non seulement les morts mais nous célébrons les vivants. Tout au long de la visite, les histoires de notre humanité partagée se sont révélées à travers l’horreur».

Il a ajouté: «J’ai été stupéfait par les histoires de certains musulmans qui ont cherché à sauver les Juifs de l’Holocauste à de grands risques personnels en Europe et en Afrique du Nord. Ces précieux hommes et femmes représentent les vraies valeurs de l’islam, et la visite d’aujourd’hui de l’AJJ et de la LIM se fait dans l’esprit de cette noble tradition de fraternité, de paix et d’amour ».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’envoyé saoudien rencontre un responsable de la lutte contre le terrorisme de l’ONU à New York

18/01/20

La réunion a examiné la coopération entre l’Arabie saoudite et l’UNOCT. (SPA)

NEW YORK: Le représentant permanent du Royaume auprès des Nations Unies, Abdallah Al-Mouallimi, a rencontré à New York le sous-secrétaire général du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme (UNOCT), Vladimir Voronkov. La réunion a examiné la coopération entre l’Arabie saoudite et l’UNOCT.

Al-Mouallimi a déclaré que l’Arabie saoudite souhaitait continuer de travailler avec l’UNOCT, qui a été créé avec le soutien du Royaume, pour son rôle important dans le renforcement des efforts internationaux de lutte contre le terrorisme.

Voronkov a exprimé sa gratitude au gouvernement saoudien pour ses efforts de lutte contre le terrorisme.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Arabie saoudite, Association internationale des procureurs pour lutter contre le terrorisme

16/12/19

Le président du PEI, Cheol-Kyu Hwang. (Fournie)

  • Le président de l’AIP Cheol-Kyu Hwang: Le procureur général du ministère public saoudien a invité la délégation de l’AIP, dont moi, à se rendre en Arabie saoudite pour une réunion afin de discuter de coopération
  • L’AIP, basé à La Haye, est la seule organisation non gouvernementale mondiale de procureurs

RIYAD: l’Arabie saoudite et l’Association internationale des procureurs (AIP) ont convenu de travailler ensemble pour lutter contre les idéologies radicales dans le monde après une réunion à Riyad.

Dans une interview exclusive avec Arab News, le président de l’AIP Cheol-Kyu Hwang a déclaré: «Le procureur général du ministère public saoudien est un fervent partisan de l’AIP. Le procureur général a invité la délégation du PEI, dont moi, à se rendre en Arabie saoudite pour une réunion afin de discuter de coopération. L’ordre du jour de la réunion était: Améliorer les relations entre les saoudiens

Le ministère public et le PEI pour la coopération internationale, le renforcement de l’intégrité et de la transparence du ministère public, la transformation numérique du ministère public et l’éducation et la formation des procureurs ».

« Après une discussion intensive, les deux parties ont pu parvenir à des résultats fructueux et ont promis de coopérer plus étroitement et régulièrement à l’avenir », a déclaré Hwang.

«Nous avons rencontré plusieurs hauts responsables saoudiens, dont le procureur général adjoint. Le chef du département de la coopération internationale était présent, car le principal objectif du PEI est de renforcer la coopération entre les procureurs du monde entier », a-t-il déclaré.

«Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir rencontrer le procureur général et son personnel non seulement lors de la partie officielle de notre visite, lorsque nous avons discuté de notre future coopération, mais également lors de moments informels »

Interrogé sur la coopération conjointe avec l’Arabie saoudite et les efforts pour lutter contre les idéologies et les pensées radicales, Hwang a déclaré: «Au cours de la réunion, le procureur général a souligné l’importance de lutter contre le terrorisme dans le monde, y compris le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent ».

« Je ne peux que souligner l’importance de lutter contre ces crimes car ces crimes minent la stabilité des gouvernements et des pays », a-t-il déclaré, ajoutant que pour le PEI, ces sujets sont des questions qui ont été fréquemment discutées lors de réunions et de conférences.

« Encore une fois lors de la prochaine conférence annuelle à Athènes, en Grèce, en septembre 2020, le sujet principal serait lié à la lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé ce que l’organisation avait fait contre la campagne contre l’Arabie saoudite dans le passé, Hwang a déclaré: «Le PEI est strictement une association apolitique, qui n’interviendra jamais dans les différends entre les États. L’IAP ne donnera jamais son avis sur des questions internes dans aucun État ou territoire, dans le respect de sa souveraineté. L’IAP est synonyme de poursuites équitables conformément aux normes IAP. Le PEI n’est pas en mesure d’évaluer la situation interne dans aucun pays, mais il offrira toujours son aide et son assistance à ses membres pour s’efforcer d’améliorer leur travail de poursuite ».

Sur la façon dont il évalue la transparence du ministère public saoudien, il a déclaré: «Au cours de cette visite, le procureur général et son personnel ont donné à la délégation du PEI un très bon aperçu du travail du ministère public saoudien pour établir l’état de droit et la justice pénale, en ce qui concerne ses pouvoirs effectifs, ses mécanismes de contrôle efficaces et, surtout, la numérisation avancée de l’enregistrement et de la gestion des affaires dans le cadre des poursuites ».

Hwang a déclaré que la délégation du PEI était submergée par l’hospitalité chaleureuse et la riche culture saoudienne.

«Bien sûr, ce ne sont pas les principales raisons de notre visite. Mais la bonne ambiance et l’amitié contribuent toujours beaucoup à une meilleure confiance et coopération », a-t-il déclaré.

L’AIP, basé à La Haye, est la seule organisation non gouvernementale mondiale de procureurs. Créé par l’ONU en 1995, l’AIP est composé de procureurs de 180 pays. Ses objectifs comprennent l’élargissement et le renforcement de l’assistance mutuelle dans les enquêtes sur les délits tels que le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite est un «modèle d’islam modéré», déclare un responsable de l’UE

13/12/19

Jeudi, à Bruxelles, le chef de la Commission saoudienne des droits de l’homme Awwad Al-Awwad (à droite) avec Tomas Zdechovsky, vice-président de la commission de l’emploi et des affaires sociales du Parlement européen. (HRC saoudien via Twitter)

Awwad Al-Awwad, président de la Commission saoudienne des droits de l’homme, a rencontré jeudi à Bruxelles Tomas Zdechovsky, vice-président de la commission de l’emploi et des affaires sociales du Parlement européen.

L’ambassadeur du Royaume auprès de l’UE, Saad bin Mohammed Al-Arifi, a également assisté à la réunion.

Ils ont discuté des moyens de développer la coopération entre le Royaume et le Parlement européen dans les domaines social et humanitaire, en plus d’un examen des efforts du Royaume pour soutenir les droits de l’homme et des réformes qu’il a entreprises dans ce domaine, y compris la publication de 60 décisions.

Zdechovsky a décrit l’Arabie saoudite comme un modèle d’islam modéré, citant son rôle dans la lutte contre l’extrémisme et l’importance de sa position dans le monde islamique.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)