L’Arabie saoudite, partenaire de Google, prévoit de « moderniser » le Moyen-Orient

18/10/20

DUBAI : Plusieurs ministères saoudiens se sont associés au géant de la technologie Google pour lancer un ensemble de projets visant à aider la stratégie économique et la transformation numérique du Royaume.

Google a déclaré que les initiatives se concentreront sur l’Arabie saoudite et la région MENA et stimuleront la reprise économique au cours de la pandémie de coronavirus. Le programme, intitulé « Devenir plus fort avec Google », comprendra une liste complète d’outils numériques, de subventions et d’opportunités de formation pour soutenir les entreprises locales et les demandeurs d’emploi dans toute la région. Dans le Royaume, Google ciblera les secteurs de la vente au détail, du tourisme et de la technologie, y compris la Poste Saoudienne, qui répertoriera 100 000 entités locales sur la plate-forme numérique de l’entreprise et formera ses employés au marketing en ligne.

« Nous sommes fiers de nous associer à Google dans cette initiative visant à apporter de la valeur aux ressortissants saoudiens, aux résidents et aux entreprises locales, en particulier aux PME, en les rassemblant à l’aide de la plate-forme Google « My Business », a déclaré le président de la Poste Saoudienne Anef Abanomi.

« Grâce à ce partenariat, nous visons à répertorier jusqu’à 100 000 entreprises dans la première phase, conformément aux objectifs de transformation stratégique de la Poste Saoudienne pour améliorer la qualité de vie et aider les PME à atteindre leurs objectifs de commerce électronique et de numérisation », a-t-il ajouté.

Lino Cattaruzzi, directeur général de Google dans la région MENA, a déclaré dans un communiqué de presse : « Pendant la pandémie, les outils en ligne ont été une bouée de sauvetage pour beaucoup en Arabie saoudite. Tirer le meilleur parti de l’opportunité en ligne peut aider les Saoudiens, les entreprises et les communautés saoudiennes et dans la région au sens large à rebondir plus fort. » Il a déclaré que le programme doterait les entreprises et les particuliers du Royaume de compétences numériques, en particulier dans les secteurs les plus touchés par la pandémie, tels que le commerce de détail et le tourisme.

POINTS FORTS

Dans le Royaume, Google ciblera les secteurs de la vente au détail, du tourisme et de la technologie, y compris la Poste Saoudienne, qui répertoriera 100 000 entités locales sur la plate-forme numérique de l’entreprise et formera ses employés au marketing en ligne.

Le géant de la technologie s’est également associé à plusieurs organismes saoudiens – dont le ministère des Communications et des Technologies de l’information et le ministère du Tourisme – pour mettre en œuvre les programmes. Un projet devrait former 50000 étudiants et entreprises au marketing numérique.

« Nous restons fondamentalement optimistes quant à l’avenir de cette région et nous sommes convaincus qu’en collaborant avec des partenaires locaux, nous pouvons stimuler la reprise et tirer parti de l’accélération rapide de l’adoption des technologies que nous avons constatée pendant la crise », a déclaré Cattaruzzi.

Le programme comprend également une formation sur le cloud pour les entreprises locales, ainsi que des ateliers sur les compétences numériques avancées, telles qu’une plate-forme d’apprentissage automatique qui enseignera à environ 140000 développeurs en mettant l’accent sur les femmes.

Google a déclaré qu’il souhaitait aider 1 million de personnes et d’entreprises de la région MENA à acquérir des compétences numériques et à développer leurs entreprises d’ici la fin de 2021.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Une compagnie d’hélicoptères transporte le plus grand drapeau Saoudien dans le ciel du Royaume

01/10/20

Un spectacle impressionnant a marqué le début d’un show aérien unique en son genre, dans le cadre des célébrations de la 90e fête nationale du Royaume

RIYAD : La compagnie d’hélicoptères (THC) a permit aux spectacle aérien de la 90e fête nationale Saoudienne de démarrer en beauté en arborant le plus grand drapeau Saoudien flottant dans le ciel du Royaume.
La 90e fête nationale Saoudienne à démarrer en beauté grâce à la contribution de la compagnie d’hélicoptère (THC) qui a arboré le plus grand drapeau Saoudien flottant dans le ciel du Royaume.
Ce spectacle impressionnant a marqué le début d’un événement unique en son genre , en combinant en un seul show les expositions de l’aviation militaire et civile. Ce spectacle aérien d’une durée d’une semaine, organisé par l’Autorité Générale du Divertissement, a débuté à Djeddah le 21 septembre, avant de se poursuivre à Riyad et de se terminer à Al-Khobar.

Tout a commencé avec un hélicoptère THC AgustaWestland AW139 remorquant le drapeau de 2 000 mètres carrés dans le ciel. À la fin de chaque journée de divertissement aérien, la THC a repris le ciel pour déployer  une bannière décorée du slogan de la 90e fête nationale, « détermination jusqu’au sommet ».

La THC, qui est entièrement détenue par le Fonds publique d’investissement du Royaume, a récemment lancé son service de remorquage de banderoles . Ce dernier offre à ses clients la possibilité d’afficher des messages et de faire de la publicité pour des produits sur d’énormes bannières personnalisées remorquées dans le ciel par un hélicoptère. La participation de l’entreprise au spectacle aérien de la fête nationale a été la première utilisation officielle du service. THC a également introduit la photographie aérienne, en plus d’autres services commerciaux aériens récemment annoncés.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Lancement du projet Made in Saudi Arabia pour soutenir les entreprises saoudiennes

25/08/20

Les visiteurs regardent une présentation 3D lors d’une récente exposition sur NEOM, à Riyad, la capitale saoudienne. La faculté des établissements universitaires encourage à soutenir les produits fabriqués localement et basés sur l’innovation. (Photo du fichier Reuters)
  • Des experts ont souligné l’importance de la période de réalisation de ce projet récemment annoncé par le ministre de l’Industrie et des Ressources minérales Bandar al-Khorayef
  • « Made in Saudi Arabia apportera des avantages stratégiques au secteur industriel et aidera les universités à nouer des partenariats avec des entreprises locales et internationales afin de promouvoir le développement de l’industrialisation numérique et la

RIYAD : Il ne fait aucun doute que le soutien des entreprises locales saoudiennes a été l’objectif de nombreuses industries au cours des dernières années. Un objectif plus que jamais d’actualité avec le lancement du projet Made in Saudi Arabia.

Le soutien des produits nationaux était déjà une priorité pour les entreprises émergentes. Mais des experts universitaires, économiques et industriels ont souligné l’importance de la période de réalisation de ce projet, récemment annoncé par le ministre de l’Industrie et des Ressources minérales, Bandar al-Khorayef. Made in Saudi Arabia entend à la fois augmenter la croissance des industries nationales et inciter les consommateurs à se tourner vers ces dernières.

Le Dr Lilak al-Safadi, présidente de la Saudi Electronic University, a évoqué le rapport 2020 de l’ONU sur le développement industriel, qui décrit le Royaume comme l’un des États les plus activement engagés dans les technologies de production numérique avancées.

« Le rapport a été publié à l’issue de recherches approfondies, avec la participation d’institutions académiques et de centres de recherche mondiaux. Le développement rapide des technologies de production numériques telles que l’Internet des objets, l’intelligence artificielle, l’analyse de mégadonnées, l’informatique en nuage, l’automatisation… modifie radicalement la nature de la production industrielle tout en favorisant un développement industriel global et durable », a-t-elle expliqué.

Les universités nationales devraient jouer un rôle dans l’amélioration des compétences entrepreneuriales et innovantes et veiller à ce que les programmes et les cours soient à jour, en ayant intégré les dernières tendances industrielles. La faculté des établissements académiques devrait soutenir les produits locaux basés sur l’innovation, car une telle action pourrait aider les universités à jouer un rôle complémentaire avec le secteur industriel.

Dr Lilak al-Safadi

« À la lumière des avantages de l’utilisation de la technologie dans le processus d’industrialisation, le projet Made in Saudi Arabia apportera des avantages stratégiques au secteur industriel et aidera les universités à nouer des partenariats avec des entreprises locales et internationales afin de promouvoir le développement de l’industrialisation numérique et la recherche. Il aidera également à concevoir des produits durables », a expliqué Al-Safadi.

Le conseiller économique Hassan Alwatban souligne l’importance du projet Made in Saudi Arabia, compte tenu surtout des progrès majeurs réalisés par le Royaume en termes d’infrastructure et d’autres objectifs de développement. Aujourd’hui, il est possible de faire des investissements sûrs, sachant que le gouvernement propose un soutien continu afin de garantir un développement constant pour tous les secteurs.

« La protection des industries locales est essentielle pour ce projet. Les taxes et les prélèvements doivent être imposés sur les biens étrangers et importés car ils constituent un obstacle à l’industrialisation nationale et pourraient contribuer à son échec si aucune mesure n’est prise », affirme-t-il.

Après l’éducation, l’expérience est la clé du succès de tout produit. C’est particulièrement vrai pour les produits saoudiens. Le conseiller précise aussi que les Saoudiens doivent acquérir une expérience étrangère et promouvoir leurs produits.

« Nous devons trouver des moyens et des approches qui aident à réduire les coûts de production car si les prix des produits locaux continuent d’augmenter, cela aura un impact sur la continuité de la manufacture nationale. Dans ce cas, le produit étranger remplacera le produit saoudien. L’une des façons de réduire les coûts de production est de garantir un accès facile aux produits nationaux dans tout le pays », explique le conseiller économique.

Afin d’assurer la continuité, Alwatban laisse entendre qu’avoir un partenaire stratégique aiderait les produits saoudiens à survivre dans un marché en constante évolution.

« Quelle que soit la taille du capital, celui-ci pourrait être affecté lorsque le projet traverse des périodes difficiles. Avec l’aide d’un partenaire stratégique, le produit saoudien peut survivre à tous les obstacles et à toutes les difficultés », a-t-il ajouté.

Le président du groupe ACE, Tareq Al-Akil, souligne qu’il est important d’encourager les individus à diriger de petites entreprises indépendantes. Il note qu’il devrait y avoir des centres de services qui agissent de manière complémentaire pour certaines industries, ainsi que des centres de collecte de données.

Al-Akil, qui a trois décennies d’expérience dans différents secteurs d’affaires, appelle à maximiser les ressources locales pour l’intérêt de la société. Cette démarche, indique-t-il, implique une augmentation des revenus, une diminution du chômage et le maintien des liquidités, tandis que le PIB se verrait renforcé.

« Il est logique de commencer petit et de devenir grand avec le temps, après avoir acquis de l’expérience, contrôlé les coûts et identifié les canaux de distribution. Les stéréotypes associés aux entrepreneurs industriels ont changé et ne sont plus négatifs », a-t-il encore affirmé.

Le Dr Abdallah al-Alakel, un chercheur dans le domaine de l’innovation, explique dit qu’il est important d’avoir une feuille de route pour localiser les technologies et tirer le meilleur parti des expériences précédentes.

« Afin que ces projets réussissent, les secteurs public et privé ainsi que les universités devraient travailler ensemble pour créer des produits innovants. Chaque secteur joue un rôle clé dans son domaine, que ce soit le développement, l’innovation, l’infrastructure ou les lois et les règlements. Tous les secteurs impliqués peuvent coopérer pour éliminer l’ensemble des obstacles rencontrés par le secteur industriel. La détermination et le travail complémentaire sont les seuls moyens d’atteindre les objectifs recherchés », précise-t-il.

Certaines organisations, entreprises et universités ont des expériences antérieures qui peuvent être utiles à cet égard, comme la Cité du roi Abdelaziz pour la science et la technologie, qui s’est beaucoup impliquée dans la localisation de certaines technologies, y compris les applications militaires, l’énergie solaire et les satellites, et les applications logicielles. Nous pouvons citer aussi la Sabic, les entreprises agricoles, l’université du Roi Fahd du Pétrole et des Mines, l’université du Roi Saoud et l’université des Sciences et Technologies du roi Abdallah.

« Elles ont toutes de l’expérience dans les industries pétrolières. Le plan Vision 2030 du Royaume a d’ailleurs pour objectif de trouver des moyens de collaboration mutuelle entre tous les secteurs. C’est quelque chose d’important », a déclaré Al-Alakel.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

La campagne #Halawani_Al-Khair propage la bonté en Arabie saoudite

10/06/20

« Halawani Brothers », une entreprise leader de fabrication de produits alimentaires dans le Royaume, a lancé la deuxième édition de la campagne #Halawani_Al-Khair. Cette initiative fait partie de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) et vise à promouvoir le volontariat et à étendre la philanthropie, reflétant l’engagement de l’entreprise envers les citoyens et résidents saoudiens.

Cette année, l’initiative #Halawani_Al-Khair a ajouté plus d’activités de développement et de philanthropie. Plus de 500,000 repas pour l’iftar sont distribués dans tout le Royaume. La campagne comprend le « Programme de bénévolat des employés » en coopération avec le programme « Khadoom ».

« Iftar Al-Khair » à l’aéroport international King Abdul Aziz comprenait la distribution de plus de 800 paniers Ramadan, en plus de soutenir environ 10,000 familles en coopération avec la Nama Charity and Development Association.

Saleh Ahmed Hefni, PDG et directeur général de « Halawani Brothers », a déclaré que la campagne #Halawani_Al-Khair a remporté de nombreux succès au cours de sa deuxième année grâce à des initiatives ciblant divers segments de la société.

Il a déclaré que la campagne avait également atteint son objectif de promouvoir la communauté et de permettre aux individus d’être des membres efficaces et productifs de la société.

« Les succès dynamisent Halawani Bros. pour développer l’initiative et inclure plusieurs nouvelles activités et secteurs, ce qui a encouragé de nombreuses associations et associations caritatives à devenir partenaires dans ces activités », a ajouté Hefni.

L’initiative #Halawani_Al-Khair, au cours de sa première année, a connu des succès remarquables dans le bénévolat et le travail caritatif. Ce Ramadan, il devrait atteindre des segments plus larges de la société avec le parrainage d’or de la campagne « Ramadan Aman 7 » dans le Royaume, qui vise à réduire les accidents de la circulation et les excès de vitesse.

Environ 14,000 volontaires de différents segments de la société participent à la distribution de repas légers iftar aux chauffeurs avant la prière du Maghreb aux carrefours vitaux et sur les sites surpeuplés d’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Koweït, de Bahreïn, d’Oman, de Jordanie et de Bosnie. Plus de 360,000 repas seront distribués dans 17 villes du Royaume.

Les dirigeants de l’entreprise, les employés et leurs familles participent à l’initiative dans le but d’interagir avec la communauté pour diffuser la bonté et servir le peuple du Royaume.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

À qui s’adresse l’entrepreneuriat ? À qui profite-t-il ? S’agit-il seulement de la réussite personnelle de l’entrepreneur ?

08/06/20

Il y a certainement beaucoup d’entrepreneurs qui sont devenus incroyablement réussis en eux-mêmes : Jeff Bezos, Mark Zuckerberg ou Abdul Aziz Al-Jouf d’Arabie saoudite, PDG et fondateur de la société de traitement des paiements PayTabs. Ces individus témoignent du succès personnel qu’un entrepreneur peut atteindre.

Mais le véritable impact de l’entrepreneuriat va au-delà d’une seule personne. Bien que le succès puisse provenir de cette étincelle entrepreneuriale au sein d’une seule personne ou d’une petite équipe, les avantages vont bien au-delà des communautés et des pays.

Au sein d’une communauté, les avantages de l’entreprenariat et des startups qu’ils créent émanent vers l’extérieur en ondulations pour fournir des services locaux, créer des emplois locaux, soutenir les produits locaux et produire, et renforcer les communautés.

Au niveau national, un écosystème florissant de startups stimulera l’innovation, améliorera la performance économique globale et encouragera également les entrepreneurs, créant un cercle vertueux d’avantages positifs. En bref, l’esprit d’entreprise peut nous être bénéfique à tous et c’est à notre avantage de voir que l’esprit d’entreprise est soutenu.

Cette pensée m’a particulièrement frappé en regardant les startups du programme d’accélération Misk 500 pendant qu’elles livraient des emplacements virtuels.

Il y avait 16 startups du Moyen-Orient, dont l’Arabie saoudite, qui ont présenté leurs startups à des investisseurs potentiels. Ces jeunes innovateurs et futurs chefs d’entreprise avaient des idées pour une gamme de secteurs – banque, tourisme, mode, services de maintenance, mobilité, santé et fitness – et cela a révélé l’ampleur du talent et de la créativité qui existent chez les jeunes entrepreneurs dans notre pays et à travers notre Région.

Une chose en particulier m’a sauté aux yeux de toutes ces entreprises et idées. Ils parlaient à un public international pour attirer des investissements en Arabie saoudite et dans leurs propres pays – l’Égypte, la Jordanie et les Émirats arabes unis. Non seulement cela, beaucoup de leurs services et produits étaient destinés à leurs pays et communautés d’origine. J’encourage tous ceux qui n’ont pas regardé les emplacements à profiter de l’occasion pour regarder et entendre combien d’entrepreneurs ont parlé de l’absence d’un service particulier ou de l’existence d’une opportunité spécifique dans leur pays ou communauté et comment leur idée a répondu à ce besoin.

Pourquoi est-ce excitant ? Parce que cela montre que l’innovation et les opportunités sont partout.

C’est quelque chose que nous discutons depuis un certain temps à Misk. Nous le faisons par le biais du programme d’accélération Misk 500 et nous le faisons par le biais de la Coupe du monde d’entrepreneuriat (CEE), qui en est à sa deuxième année. Nous offrons aux jeunes entrepreneurs d’Arabie saoudite et du monde entier les opportunités, les outils, les compétences, les réseaux et les encouragements dont ils ont besoin pour réussir et partager ce succès.

Cela témoigne de notre philosophie à Misk : ne pas offrir des documents, mais pour faire des cadeaux, non pas pour donner des conférences mais pour écouter, pour responsabiliser les jeunes non pas parce qu’ils sont un problème à résoudre, mais parce qu’ils sont les meilleurs résolveurs de problèmes au monde.

S’exprimer personnellement et le faire en tant qu’entité saoudienne, bien que de portée mondiale (c’est en notre nom, après tout), me donne une grande fierté car cela signifie que nous pouvons jouer un véritable rôle dans la contribution au plan de réforme Vision 2030 et à la transformation plus large de notre Royaume.

Fondamentalement, cette vision consiste à réaliser notre nation en tant qu’économie tournée vers l’international et qui nous a permis – à ses propres citoyens – de tirer le meilleur parti des compétences, des opportunités et des ambitions en nous. L’entrepreneuriat est une voie claire pour atteindre ces objectifs de la Vision 2030.

L’Arabie saoudite fait déjà des progrès. L’année dernière, les startups saoudiennes ont enregistré un investissement record de 67 millions de dollars. Le Forum économique mondial a répertorié 10 startups saoudiennes dans sa liste des 100 startups les plus prometteuses au monde. En effet, l’un d’entre eux – Ajeer – a été présenté lors de la journée de démonstration de Misk 500 que j’ai mentionnée ; et Red Sea Farms, une autre startup saoudienne, s’est classée deuxième de la finale mondiale du CEE.

Cette croissance des startups et de l’innovation nous aide déjà, en Arabie saoudite, à préparer la quatrième révolution industrielle avec de nouvelles compétences et à faire en sorte que davantage de jeunes et de femmes travaillent avec de nouvelles opportunités.

En fin de compte, nous voulons construire des ponts et ouvrir les portes du succès. Pas pour nous et pas seulement pour les entrepreneurs mais pour la société en général, nous faisons tous partie – que ce soit une ville, une province, tout ce royaume ou au-delà.

Shaima Hamidaddin est directrice exécutive du Misk Global Forum.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

« Bupa Arabia » soutient les défavorisés et les orphelins

26/05/20

Le programme d’assurance maladie gratuit pour les orphelins de Bupa Arabia offre une gamme de services de qualité, y compris des bilans de santé réguliers, tous les traitements, une ligne directe (d’urgence) désignée pour recevoir des appels et des ateliers d’éducation sanitaire pour sensibiliser le public.

Bupa Arabia pour l’Assurance Coopérative (Bupa Arabia for Cooperative Insurance) a établi un partenariat avec le Ministère des ressources humaines et du développement social pour distribuer 3,000 paniers de nourriture aux familles défavorisées, qui sont enregistrés auprès de l’Agence de Protection Sociale et de Protection de la Famille du ministère. L’initiative s’inscrit dans l’esprit du Ramadan, un mois de dons, et en réponse à l’épidémie de COVID-19.

Cette année, les orphelins couverts par le programme d’assurance maladie gratuit de « Bupa Arabia » aideront à préparer et à distribuer les paniers pour inculquer le sentiment de donner entre eux.

Le Dr Abdullah Al-Wahaibi, sous-secrétaire à l’Agence de Protection Sociale et de Protection de la Famille (Social Welfare and Family Welfare Agency), a salué la décision de « Bupa Arabia » d’impliquer des orphelins dans la préparation et la distribution de paniers sous la supervision de l’agence, en disant : « Il s’agit d’un geste attentionné de la part de Bupa Arabia, et il favorise le sentiment d’appartenance des orphelins tout en cultivant les principes de don, de communication et de proximité entre eux et la société. »

Il a ajouté que l’initiative soutient ce que l’entreprise offre aux orphelins depuis des années. Plus de 2,600 orphelins, vivant dans plus de 47 foyers à travers le Royaume, bénéficient du programme d’assurance maladie gratuit de « Bupa Arabia ». Le programme comprend des orphelins divorcés et des veuves qui vivent avec leurs enfants dans des foyers sociaux.

Loay Hisham Nazer, président de « Bupa Arabia », a déclaré : « Les orphelins se joindront les mains pour assembler et distribuer des paniers aux familles dans le but de ressentir la fierté de donner pendant le mois sacré. Nous avons également étendu cela à nos employés, qui ont collectivement préparé 411 paniers alimentaires. Nous espérons que nous aurons un impact réel et positif grâce à cette initiative. »

« Bupa Arabia » a été la première entreprise à offrir une assurance maladie gratuite aux résidents de « Dar Al-Rafeef » en 2011. Trois ans plus tard, en 2014, le programme s’est étendu pour couvrir tous les orphelins résidant dans des foyers supervisés par le ministère des Ressources humaines et du Développement social.

Nous pensons que pour jouer un rôle proactif dans la société, nous devons fournir plus qu’une simple assurance maladie ; nous devons viser à devenir le partenaire de soins de santé pour chaque orphelin en Arabie saoudite. Par conséquent, nous aimerions qu’ils sachent que nous sommes toujours à leurs côtés », a déclaré Nazer, ajoutant que les orphelins bénéficient d’un traitement spécial et des mêmes services que ceux offerts à certains clients VIP.

Le programme d’assurance maladie gratuit offre une gamme de services de qualité, y compris une ligne directe désignée pour recevoir des appels et fournir une assistance immédiate. « Bupa Arabia » a également développé un programme intégré qui permet aux médecins de visiter périodiquement les bénéficiaires pour des bilans de santé, et organise régulièrement des ateliers d’éducation sanitaire pour sensibiliser. Le programme est approuvé par le Conseil Coopératif d’Assurance Maladie (Cooperative Health Insurance Council) et couvre tous les traitements, y compris la chirurgie plastique, la dermatologie et même les cas qui ne sont pas couverts par une assurance maladie régulière.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

« Halalah » obtient la licence FinTech de SAMA

24/03/20

L’Autorité Monétaire Saoudienne (Saudi Arabian Monetary Authority – SAMA) a annoncé la semaine dernière que « Halalah » avait obtenu avec succès la licence complète de l’établissement de monnaie électronique (EMI) en Arabie saoudite. L’entreprise FinTech basée en Arabie saoudite a opéré sur le marché local auparavant sous une licence de période d’essai Sandbox.

« Halalah » a réussi de « sortir » de la période d’essai plus tôt que prévu après avoir respecté toutes les exigences réglementaires axées sur la maturité du produit, la structure de l’entreprise, l’agilité de ses processus et la sécurité de son infrastructure.

« Halalah n’est pas votre startup typique, car elle a traversé un long voyage en peu de temps pour arriver là où elle est aujourd’hui », a déclaré le fondateur et PDG Esam Al-Nahdi.

Commençant en Arabie saoudite avec des ambitions claires pour le marché régional des technologies financières, la société a obtenu une licence aux Émirats arabes unis en 2017 par le FinTech RegLab de l’Autorité de Régulation des Services Financiers (FSRA) au Marché Mondial d’Abu (ADGM), avant de revenir en Arabie saoudite pour obtenir l’approbation du bac à sable de SAMA au premier trimestre de 2018, pour démarrer ses opérations en novembre 2018.

« Tout au long de 2019, « Halalah » a réussi à institutionnaliser son modèle d’exploitation et à construire une infrastructure et un moteur de produit robustes, ainsi qu’à conclure quelques partenariats stratégiques qui répondront aux besoins de la nouvelle génération de clients et placeront l’entreprise dans la bonne position pour réaliser ses plans locaux, régionaux et mondiaux », a ajouté le cofondateur et chef de la stratégie, Maher Loubieh.

Avec la licence complète désormais obtenue, « la prochaine étape en Arabie saoudite est de relancer Halalah KSA avec un nouvel ensemble de services et produits financiers qui permettront aux clients de gérer leurs finances et d’effectuer des transactions via Halalah », a déclaré Al-Nahdi.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Kaspersky s’associe au SAFCSP pour former les jeunes

17/03/20

Kaspersky, un fournisseur mondial de solutions de Cybersécurité, a mis à jour son protocole d’accord (MoU) avec la Fédération saoudienne de cybersécurité, de programmation et de drones (SAFCSP). Les deux entités ont une fois de plus uni leurs forces pour atteindre leur objectif commun de préparer et d’améliorer les compétences des jeunes d’Arabie saoudite pour se préparer à des carrières dans la Cybersécurité.

Kaspersky ouvrira la voie vers la réalisation de cet objectif en soutenant le SAFCSP dans son initiative CyberHub. Le CyberHub atteindra des étudiants de 28 universités différentes de tout le Royaume et établira des clubs spécialisés en Cybersécurité. Kaspersky fournira au SAFCSP du matériel de formation et un programme complet sur la Cybersécurité et la programmation.

Amir Kanaan, directeur général pour le Moyen-Orient, la Turquie et l’Afrique, chez Kaspersky, a déclaré : « Nous sommes ravis de poursuivre notre partenariat avec le SAFCSP. En joignant ses forces au gouvernement de l’Arabie saoudite, Kaspersky contribue à former la prochaine génération de leaders de la Cybersécurité bien équipés. Ce partenariat souligne également l’importance des entités privées et gouvernementales qui se réunissent pour doter le Royaume d’Arabie saoudite des moyens d’améliorer leurs progrès technologiques. »

FAITS RAPIDES

Le CyberHub atteindra les étudiants de 28 universités différentes à travers le Royaume et établira des clubs de Cybersécurité spécialisés.

Mohammed Alghamdi, responsable de la piste de Cybersécurité au SAFCSP, a déclaré : « Alors que nous nous efforçons d’améliorer la préparation du Royaume au cyberespace, nous constatons qu’il existe un besoin accru d’experts en Cybersécurité. La meilleure façon de combler cette lacune en matière de Cybersécurité est de donner aux jeunes les compétences nécessaires pour entrer dans ce domaine. C’est grâce à des partenariats comme celui-ci que nous sommes en mesure de combler cette lacune. Ce n’est que lorsque les gouvernements et les entreprises s’unissent pour partager et échanger des connaissances que nous pouvons créer une initiative comme le CyberHub. »

En plus de fournir un programme à suivre, Kaspersky contribuera à CyberHub en organisant diverses conférences, ateliers et concours pour rendre l’apprentissage plus intéressant. La société invitera également des conférenciers et des invités à fournir aux étudiants un aperçu de première main des exigences, des opportunités et des défis dans l’espace de la Cybersécurité.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Expansion de la société informatique Noha Alwosta en conformité avec Vision 2030

16/03/20

La société informatique Noha Alwosta cherche à étendre ses activités dans les États membres du CCG (Conseil de Coopération du Golfe), en se concentrant principalement sur l’Arabie saoudite. Le plan d’expansion ambitieux de Noha Alwosta est conforme à Saudi Vision 2030, qui prévoit la mise en place d’une infrastructure numérique sophistiquée dans le pays, a déclaré Saajan Lathif, directeur général de Noha Alwosta.

« Alwosta se classe aujourd’hui parmi les leaders mondiaux des technologies de l’information et propose des solutions dans la région du Moyen-Orient, notamment en Arabie saoudite. Nous sommes un leader dans le conseil mondial en fournissant des services commerciaux, technologiques et d’externalisation », a déclaré Lathif.

Se référant aux services offerts par Alwosta, il a déclaré: « Nous proposons une gamme complète de services et de solutions informatiques, notamment la mise en œuvre de la Planification des Ressources d’Entreprise (ERP – Enterprise Resource Planning), la gestion de projet, la consultation de systèmes, l’Intégration d’Applications d’Entreprise (EAI – Enterprise Application Integration), le développement d’applications, la migration et réingénierie, gestion des processus d’affaires, entreposage de données, gestion des données et intelligence d’affaires. Nous fournissons également le réseautage et le soutien. »

L’entreprise, qui a ouvert des bureaux dans le Royaume, propose également une gamme de solutions informatiques pour les petites et moyennes entreprises. « Ces solutions abordables sont conçues pour répondre à vos besoins – actuels et futurs », a déclaré le chef d’Alwosta, ajoutant qu’elles ont le potentiel de développer des produits et services innovants pour les marchés nouveaux et existants.

Lathif a déclaré que l’entreprise peut également aider ses clients à réduire les coûts d’approvisionnement, à établir des relations de collaboration avec les fournisseurs et à rationaliser les processus d’achat et d’approvisionnement. « Alwosta propose des solutions pour gérer les processus d’approvisionnement à payer dans une seule solution unifiée, en plus de permettre l’approvisionnement en libre-service et les flux de travail automatisés », a-t-il déclaré.

Le jeune entrepreneur indien, originaire de la ville de Bengaluru, dans le sud de l’Inde, également connue sous le nom de « Silicon Valley of India », a surmonté ses humbles débuts pour devenir propriétaire de la société de conseil en informatique.

Lathif a déclaré que la société prévoyait également d’ouvrir 12 cafés de classe mondiale en Arabie saoudite cette année. Commentant la combinaison inhabituelle d’une entreprise informatique et d’une entreprise d’alimentation et de boissons, il a déclaré : « Pour moi, l’esprit d’entreprise est un mode de vie. Je suis le genre de personne qui est toujours à la recherche de nouvelles aventures, de nouveaux défis et de nouvelles personnes. »

Il a ajouté : « J’ai également créé des projets dans le secteur immobilier et c’est à cela que sert l’entrepreneuriat, beaucoup d’essais et d’erreurs. Mais il s’accompagne également d’une énorme courbe d’apprentissage avec des leçons de commerce. »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Ouverture prochaine du Mamo Michelangelo à Riyad

12/03/20

Al-Khozema Management Company, Mamo et Arjun Waney, les créateurs et copropriétaires de restaurants internationaux populaires, ont annoncé que le restaurant italien Mamo Michelangelo devrait ouvrir ses portes à Riyad fin mars, à l’aile Al-Faisaliah Hotel Suites.

« Avec des recettes authentiques italiennes et provençales et des chefs passionnés pour servir des plats frais et délicieux, le menu de Mamo Michelangelo fait déjà sensation et va étancher l’appétit des gastronomes locaux avec ses spécialités, en utilisant des ingrédients provenant de leurs origines, pour vraiment découvrir les saveurs authentiques de l’Italie et du sud de la France », un communiqué a précisé.

Les amateurs de nourriture en Arabie saoudite connaissent bien Mamo Michelangelo après son succès pop-up pendant la saison de Jeddah l’année dernière. Les arts culinaires de Mamo Michelangelo incarnent l’essence de la Côte d’Azur.

Il offre une ambiance charmante pour les amateurs de gastronomie, où les clients peuvent profiter d’une expérience culinaire cinq étoiles dans un cadre authentique décoré avec des matériaux anciens de Provence et d’Italie.

L’expérience culinaire mondialement connue du restaurant embrasse les influences françaises et italiennes de la région, en incorporant un mélange de recettes familiales classiques et de spécialités de saison Mamo. Mamo a conçu un menu de fine cuisine italienne, qui comprend des plats qui ne peuvent être trouvés ailleurs, comme une burrata crémeuse de Naples, une épaule d’agneau parfaitement cuite au four à bois, un délicieux poulet et quelques plats signatures comme la focaccia aux truffes et raviolinis aux truffes ainsi que d’innombrables autres délices culinaires. Vous pourrez terminer votre repas avec un tiramisu traditionnel ou une tarte au citron.

Le restaurant cinq étoiles rempli de célébrités sur la Côte d’Azur, Mamo Michelangelo a ouvert ses portes en 1992 et depuis a accueilli des invités des mondes d’Hollywood, de la mode, de la télévision, du football, des courses et autres, et a des clients du monde entier, y compris l’Arabie saoudite.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)