L’Arabie Saoudite a déclaré vouloir assouplir les limites de la propriété étrangère

27/04/19

Le chef de l’Autorité des marchés de capitaux. dit qu’il envisage d’assouplir la limite de 49% imposée aux investisseurs étrangers dans des actions de sociétés cotées en bourse en Arabie Saoudite

La bourse des valeurs saoudienne a connu une augmentation importante des flux de fonds étrangers depuis le début de l’année en raison de l’inclusion dans les indices des marchés émergents. (FAYEZ NURELDINE / AFP / Getty Images)

L’Arabie saoudite envisagerait d’assouplir la limite de 49% imposée aux investisseurs stratégiques étrangers dans des actions de sociétés cotées.

Mohammed El-Kuwaiz, président de l’Autorité des marchés des capitaux, a déclaré à Reuters que cette décision était envisagée en raison d’une demande accrue.

Les étrangers possèdent actuellement 5,5% des actions saoudiennes, mais cela pourrait presque doubler d’ici la fin de 2020, a déclaré Mohammed El Kuwaiz dans un entretien avec Reuters à Riyad.

« Nous avons constaté que la plupart des investisseurs stratégiques cherchaient peut-être à prendre des participations plus importantes », a déclaré Kuwaiz.

Le Royaume, qui compte le plus grand marché boursier du Moyen-Orient, a introduit de nombreuses réformes dans le but de positionner sa bourse en tant que plaque tournante des marchés financiers internationaux.

Les flux de fonds étrangers ont fortement augmenté depuis le début de l’année en raison de l’inclusion dans les indices des marchés émergents.

Pour être au courant des dernières nouvelles du marché des Émirats arabes unis et des pays du Golfe, suivez-nous sur Twitter et Linkedin, likez-nous sur Facebook et abonnez-vous à notre page YouTube, mise à jour quotidiennement.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arabian business)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arabian business)

Les investisseurs américains et britanniques affluent vers les fonds saoudiens

19/03/19

Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les fonds négociés en bourse axés sur les actions saoudiennes accumulent les nouveaux fonds cette année

 

Le flux net en pourcentage des actifs des fonds saoudiens a augmenté d’environ 48% cette année, soit plus que tout autre pays dans un classement établi par Bloomberg, après la Croatie.

Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les fonds négociés en bourse axés sur les actions saoudiennes accumulent de nouveaux fonds cette année, plaçant le royaume du Moyen-Orient en haut du classement mondial.

Un FNB basé à Londres et un autre négociant à New York ont attiré environ 327 millions de dollars de nouvelles sommes d’argent depuis le début de janvier.

Le flux net en pourcentage des actifs des fonds saoudiens a augmenté d’environ 48% cette année, soit plus que tout autre pays dans un classement établi par Bloomberg, après la Croatie.

L’appétit pour les FNB offert par BlackRock Inc et Invesco a bondi alors que le marché boursier de 539 milliards de dollars est inclus dans les principaux indices de référence des pays en développement.

FTSE Russell a commencé à ajouter des actions saoudiennes cette semaine, la première des cinq étapes devant être intégralement mise en œuvre d’ici mars 2020. MSCI Inc fera de même en deux tranches plus tard cette année.

Les paris sur le marché saoudien via des fonds basés à l’étranger ont été rentables. Ils ont généré un rendement d’environ 12% chacun depuis le début de l’année, contre un gain de 10% pour l’indice Tadawul All Share. L’actif total sous gestion des deux FNB est au plus haut depuis leur création.

Pour toutes les dernières nouvelles du marché des Émirats arabes unis et des pays du Golfe, suivez-nous sur Twitter et Linkedin, likez-nous sur Facebook et abonnez-vous à notre page YouTube, mise à jour quotidiennement.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arabian business)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arabian business)

Record des achats étrangers en Arabie saoudite en janvier

05/02/19

Les investisseurs de l’extérieur du pays et du Golfe ont été acheteurs nets de 1,17 milliard de dollars d’actions cotées en Arabie saoudite en janvier.

Les fonds internationaux cherchent à accroître leur exposition, car certaines actions seront ajoutées aux indices des marchés émergents compilés par MSCI et FTSE Russell. Les fonds locaux, en revanche, achètent moins.

Les étrangers ont réalisé leurs plus importants achats nets d’actions saoudiennes le mois dernier, à la suite de l’inclusion des actions locales dans les principaux indices de référence.

Les investisseurs extérieurs au pays et aux pays du Golfe ont acheté en janvier environ 4,4 milliards de riyals (1,17 milliard de dollars) d’actions cotées en Arabie saoudite, un record pour un mois depuis la publication des données en 2015.

Les fonds internationaux cherchent à accroître leur exposition, car certaines actions seront ajoutées aux indices des marchés émergents compilés par MSCI et FTSE Russell. Les fonds locaux, en revanche, achètent moins.

Les achats marquent un changement de tendance après une vente générée par l’assassinat de Jamal Khashoggi au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul en octobre dernier. À l’époque, ce sont les étrangers qui ont le plus vendu pendant un mois, car ils étaient autorisés à commercer directement dans le pays. Face à la montée de la volatilité, les traders et les investisseurs ont constamment mentionné que les fonds liés au gouvernement apportaient un soutien au marché en achetant principalement des titres à grande capitalisation. Le principal indice saoudien est en hausse de 8,9% cette année.

Tina Byles Williams et Adam Choppin, respectivement chef de la direction et directeur des investissements du  Groupe FIS Inc., constatent que les investisseurs qui sautent sur les valeurs saoudiennes découvrent des prix élevés et un scénario économique qui ne corrobore pas les évaluations coûteuses.

«Les spéculations autour d’énormes afflux étrangers proviennent de suppositions naïves sur la manière dont les fournisseurs d’indices et les émetteurs d’FNB négocient à travers de tels événements, et nous pensons que ceux qui attendent de l’argent muet en Arabie saoudite seront tenus de rentrer à l’automne 2019», ont-ils écrit dans un rapport.

«Après l’inclusion de l’indice, nous nous attendons à une pression de vente raisonnable puisque les investisseurs saoudiens affiliés à l’État utiliseront cette inclusion comme un événement de liquidité pour des segments de leur portefeuille d’actions saoudiennes.»

Cet article a été publié pour la première fois dans Arabian Business

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arabian Business

Le marché boursier saoudien se dote d’un intérêt mondial pour les investisseurs

Heure: Août 01, 2018
L’indice d’actions saoudiennes gagne 17% cette année
Intérêt outre-mer alimenté par une série de mises à niveau
DUBAÏ: Le marché boursier saoudien est-il au milieu d’une course haussière spectaculaire? Certains experts du marché le pensent.
Les analystes de Jadwa Investments, le groupe financier basé à Riyad, estiment « totalement plausible » que l’indice Tadawul All Share (TASI), la principale mesure de performance boursière du Royaume, pourrait être augmenté de 20% d’ici début 2019 , l’élevant au-dessus du niveau de 10 000 points pour la première fois depuis les jours grisants de 2014, avant que le prix du pétrole ne s’effondre. Il se situe actuellement à environ 8 400 points.
Cela devrait compléter une performance déjà solide au premier semestre de cette année, stimulée par l’inclusion dans les trois premiers indices des marchés émergents (EM). Le TASI est déjà en avance de 17% cette année, ce qui en fait l’un des marchés les plus performants au monde et le premier marché du Golfe.
Jusqu’en 2018, tous les signaux indiquaient la bonne direction. Le prix du pétrole a repris son cours, l’économie non pétrolière a réagi positivement à une politique budgétaire expansionniste et les régulateurs, dirigés par l’Autorité du marché des capitaux, ont vu à travers un programme de réforme visant à rendre l’Arabie saoudite plus attrayante et accueillante pour les investisseurs étrangers.
Les investisseurs mondiaux achètent l’histoire saoudienne.
Jadwa a déclaré dans un rapport récent: « Nous croyons que la confiance croissante dans la nature et la direction de la réforme économique structurelle, instituée dans le cadre de la Vision du Royaume 2030, a servi de toile de fond pour faciliter des investissements considérables en Arabie saoudite. »
Cette nouvelle confiance s’est reflétée dans la décision des trois principaux fournisseurs d’indices boursiers mondiaux de faire passer l’Arabie saoudite au statut de pays émergent, aux côtés de puissances économiques telles que la Chine et l’Inde.
En février, FTSE-Russell a d’abord obtenu le statut EM, et S & P l’a également amélioré la semaine dernière. Pris en sandwich entre ceux-ci était le «grand» – le déménagement en Juin par MSCI pour attribuer le classement EM. Ces félicitations font suite à trois années de travail acharné des Tadawul et de l’AMC pour faire du plus grand marché du Golfe l’un des mieux gérés et réglementés.
Le statut d’EM fait une grande différence pour le sentiment global des investisseurs.
« Nous prévoyons que les investisseurs actifs comparés à MSCI EM commenceront à entrer sur le marché avant l’inclusion effective, ce qui devrait conduire à une performance TASI encore plus élevée, similaire aux tendances observées avec les autres marchés d’actions régionaux avant l’inclusion de MSCI EM ».
La performance du marché de Riyad a été d’autant plus impressionnante à la lumière de l’aversion croissante des investisseurs mondiaux pour les destinations émergentes. Beaucoup de grandes économies, comme la Russie, l’Inde et le Nigeria, ont connu des sorties nettes jusqu’à présent en 2018, a indiqué Jadwa, tandis que les entrées vers des pays comme le Mexique, la Chine et le Brésil ont été proportionnellement plus faibles qu’en Arabie Saoudite.
De plus, l’expérience d’autres marchés régionaux – à Dubaï et Abu Dhabi – de l’inclusion des EM suggère que le meilleur reste à venir pour le Royaume. Tous les deux ont vu des augmentations significatives après l’annonce de l’inclusion, avant que la négociation ait réellement commencé sur le nouveau statut. L’Arabie saoudite deviendra un marché émergent entièrement négociable par étapes d’ici la fin de l’année prochaine.
La position de Jadwa au cœur du centre financier de Riyad donne une certaine autorité à son optimisme, mais d’autres analystes ont injecté une note de prudence dans leurs prévisions.
ason Tuvey, analyste du Moyen-Orient à Capital Economics basé à Londres, a déclaré que l’intérêt accru en Arabie saoudite à la suite des mises à niveau des marchés émergents ne serait que temporaire et que la relance de l’intérêt étranger à Riyad comme destination d’investissement – comme Lorsque les investisseurs étrangers ont été autorisés pour la première fois à posséder des actions en 2015 – s’était révélée être une fausse aube.
Tuvey a ajouté que d’autres facteurs resteraient plus importants dans la détermination des attitudes des investisseurs mondiaux. « Historiquement, compte tenu de la forte dépendance de l’économie vis-à-vis des revenus pétroliers et de la forte proportion de sociétés pétrochimiques qui composent le marché boursier, le Tadawul a suivi de près les fluctuations des prix du pétrole ».
L’avenir des prix du pétrole étant incertain compte tenu des facteurs géopolitiques et économiques mondiaux, Tuvey a prédit une chute de l’indice TASI d’environ 6% d’ici la fin de l’année.
Nasser Saidi, ancien économiste en chef du Centre financier international de Dubaï et aujourd’hui consultant indépendant en économie, a également mis en garde. « La volatilité des prix du pétrole domine toujours la performance de l’économie, du budget et du compte courant. Cela a entraîné une incertitude macroéconomique, accompagnée d’une incertitude entourant les politiques en réponse à la chute des prix du pétrole. À son tour, cela signifie que les investisseurs, qu’ils soient nationaux ou étrangers, sont dans une position attentiste », a-t-il déclaré à Arab News.
«La géopolitique, avec les guerres en cours en Syrie et au Yémen, et les sanctions contre l’Iran ont un impact négatif sur les investisseurs et les guerres commerciales trumpiennes qui peuvent faire dérailler la croissance économique mondiale, la reprise en Europe et perturber le commerce. À son tour, cela affecte le prix du pétrole et les exportations saoudiennes vers la Chine et d’autres pays asiatiques », a-t-il ajouté.
Il a également mis en garde contre un effet post-partisan de la flambée des prix des actions. « La preuve suggère également un effet négatif sur le marché sur l’événement réel de reclassement, avec des prix en baisse. Cela implique que les investisseurs lancent des enchères spéculatives sur les prix et les rendements des titres, avant l’événement de reclassement réel, dans l’espoir que les investisseurs étrangers entreront sur le marché, entraînant une baisse des prix après l’événement de reclassement réel.
« L’exubérance et le battage médiatique qui accompagne le reclassement du marché peuvent mener à des bulles sur les prix des actifs », a-t-il ajouté.
La poursuite des marchés financiers est une affaire risquée, mais pour l’instant, l’Arabie saoudite se démarque en devenant l’une des premières destinations mondiales d’investissement en capital.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru

52 entreprises saoudiennes voient leur profit augmenter de 13,6%

Heure : juillet 28, 2018

Riyad – Shujaa al-Bogmi

Cinquante-deux sociétés saoudiennes cotées sur le marché local ont révélé leurs résultats financiers pour la première moitié de 2018, révélant une croissance de 13,6% des bénéfices, ce qui augmentera la puissance du marché financier local.

Les sociétés ont réalisé des bénéfices de 38,2 milliards de dirhams (10,1 milliards de dollars) au cours du premier semestre par rapport à la même période en 2017, tandis que la majorité de ces bénéfices proviennent du secteur bancaire et des industries pétrochimiques.

Cela arrive à un moment où le reste des entreprises devraient révéler leurs résultats financiers dans les prochains jours. SABIC, l’une des plus grandes sociétés pétrochimiques au monde, devrait annoncer dimanche ses résultats financiers du deuxième trimestre.

Ces mises à jour interviennent à un moment où S & P DJI a annoncé la modernisation du marché financier saoudien vers un marché émergent.

Les actions saoudiennes qui font actuellement partie de l’IMC S & P Arabie Saoudite seront initialement éligibles à l’inclusion progressive dans l’indice S & P Global BMI, S & P Global BMI Shariah, S & P / IFCI Composite, Dow Jones Global Index et Dow Jones Islamic Market World Index. L’admissibilité à d’autres familles d’indices S & P DJI débutera en septembre 2019.

Le Royaume a récemment introduit un certain nombre d’étapes clés visant à développer le marché financier et à accroître ses chances d’être cotées parmi les indices du marché mondial. Il a également récemment décidé d’assouplir les restrictions pour les capitaux étrangers en plus d’appliquer les normes internationales de responsabilité.

Cet article a été publié pour la première fois dans Asharq Al-Awsat

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Asharq Al-Awsat Accueil

ru

 

S & P Dow Jones mettra à jour les actions saoudiennes au marché émergent l’année prochaine

Heure: Juillet 24, 2018

DUBAI (Reuters) – S & P Dow Jones Indices consolidera la bourse de l’Arabie Saoudite au statut de marché émergent à partir d’un marché autonome l’année prochaine, devenant ainsi la dernière d’une série d’indices pour promouvoir Riyad.

S & P Dow Jones ajoutera des actions saoudiennes majeures à ses indices mondiaux avec une pondération de 50% en mars 2019 et portera leur pondération à 100% en septembre, a indiqué la compagnie mardi dans un communiqué.

Cet article a été publié pour la première fois dans Reuters

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Reuters Accueil

ru

Les actions saoudiennes atteignent leur plus haut niveau des trois dernières années alors que le FMI relève ses prévisions de croissance

Heure: Juillet 17, 2018 

L’indice des principales actions saoudiennes a clôturé aujourd’hui, en hausse de 85,66 points pour clôturer à 8490,75 points, le plus haut niveau de l’indice en trois ans, mais les échanges sont restés à des niveaux moyens, valant plus de 3,3 milliards de riyals.

Mohammed Al Omran, PDG d’Amak Investments, a déclaré dans un entretien avec Al Arabiya News Channel que l’optimisme général sur le marché boursier saoudien provient d’un solide soutien des résultats des banques, des dividendes des entreprises et des résultats positifs des entreprises et des banques. .

Il a déclaré que la hausse du secteur bancaire de 2% au cours de la négociation lundi, vient après avoir augmenté les taux de distribution d’espèces attendus et les résultats attendus dans le secteur bancaire serait son plus élevé jamais enregistré.

Le nombre d’actions échangées lundi s’élève à plus de 124 millions d’actions, qui ont été partagées par plus de 90 000 transactions dans lesquelles 95 entreprises ont enregistré des gains, tandis que 69 entreprises ont fermé leurs portes.

Cela intervient alors que le Fonds monétaire international (FMI) a relevé lundi ses prévisions de croissance pour le premier exportateur mondial de brut, l’Arabie saoudite, citant des prix plus élevés du pétrole.

Dans sa mise à jour des Perspectives de l’économie mondiale, le FMI a indiqué que l’économie saoudienne – qui s’est contractée de 0,9% l’année dernière – augmenterait de 1,9% en 2018, en hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport aux projections d’avril.

C’est la troisième fois depuis octobre que l’organisation a relevé ses prévisions de croissance pour le royaume, reflétant la hausse des revenus pétroliers qui représentent plus de 70% du revenu saoudien.

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English
Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English Accueil
ru

Le patron de BlackRock reste haussier sur le marché saoudien

Heure: Juillet 17, 2018
LONDRES : Larry Fink, chef du plus grand gestionnaire d’actifs au monde, est confiant quant à l’avenir du marché saoudien à la suite d’une visite au Royaume.
Fink, PDG de BlackRock, a déclaré qu’il était « plus enthousiaste à propos de l’opportunité » en Arabie Saoudite suite à sa visite.
Il a ajouté qu’il ne serait pas surpris de voir une offre publique initiale de Saudi Aramco sous une forme quelconque l’année prochaine, peut-être sur le marché boursier saoudien, connu sous le nom de Tadawul.
Il était en train de parler le jour où Black Rock a rapporté une plus faible demande pour ses fonds lundi, et son stock a chuté malgré un bénéfice trimestriel meilleur que prévu. Le bénéfice net attribuable à la société a atteint 1,07 milliard de dollars au deuxième trimestre, en hausse de plus de 25% par rapport à 854 millions de dollars un an plus tôt, a rapporté Reuters.
La société a fait face à un marché difficile au cours du trimestre, faisant état d’un ralentissement de la demande des fonds négociés en bourse (FNB) à l’échelle de l’industrie.
Le PDG de BlackRock a déclaré qu’il ne serait pas surpris de voir une offre publique initiale de Saudi Aramco sous une forme quelconque l’année prochaine.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru

La part des investisseurs étrangers dépasse 5% de la bourse saoudienne

Heure: Juillet 16, 2018

Riyadh- Shuja Al-Baqmi

La propriété des investisseurs étrangers en Saudi Stock Exchange
(Tadawul) est en hausse pour atteindre un nouveau niveau de 5,02%.

L’augmentation croissante de la propriété des investisseurs étrangers
sur le marché boursier saoudien reflète d’une part la confiance dans
le marché financier saoudien et d’autre part le haut niveau de
confiance dont jouit l’économie saoudienne.

Ces évolutions surviennent alors que l’économie saoudienne, la plus
importante au Moyen-Orient, a enregistré une croissance positive au
premier trimestre de cette année, de 1,2%.

Selon l’autorité générale de la statistique (GaSTAT), le produit
intérieur brut du secteur non pétrolier en Arabie Saoudite a atteint
un taux de croissance positif plus important au premier trimestre de
cette année atteignant 1,6%, tandis que le taux de croissance du
secteur non pétrolier du gouvernement était d’environ 2,7 pour cent
pendant la même période.

Les données ont montré que le PIB saoudien a augmenté de 1,2% à la fin
du premier trimestre de cette année pour atteindre 172,7 milliards de
dollars, contre 170,7 milliards de dollars au cours de la même période
en 2017.

Le PIB non pétrolier a augmenté de 1,6% à la fin du premier trimestre
de l’année pour atteindre 98,9 milliards de dollars.

Cet article a été publié pour la première fois dans Asharq Al-Awsat

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Asharq Al-Awsat Accueil

ru

La part des investisseurs étrangers dans le marché saoudien atteint 5%

Heure: Juillet 12, 2018

Riyad – Shujaa al-Baqmi

La part des investisseurs étrangers dans le marché boursier saoudien, à la fin de la négociation le 5 Juillet, a atteint 5 pour cent, avec une propriété totale de 25,9 milliards de dollars.

À cet égard, la Bourse saoudienne (Tadawul) a annoncé que les achats nets étrangers d’investissements directs étrangers la semaine dernière s’élevaient à 43,1 millions de dollars.

L’augmentation de la participation des investisseurs étrangers au marché boursier reflète l’attrait du marché financier saoudien et le haut niveau de confiance dont jouit son économie.

Cet article a été publié pour la première fois dans Asharq Al-Awsat

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Asharq Al-Awsat Accueil

ru