Khalid Al-Falih, ministre saoudien de l’investissement

29/02/20

Khalid Al-Falih a été nommé ministre saoudien de l’investissement après qu’un décret royal publié le 25 février a créé le nouveau ministère.

Il a rejoint Saudi Aramco à l’âge de 19 ans et, par l’intermédiaire de la société, est allé à l’Université A&M de Texas où il a obtenu un baccalauréat en génie mécanique en 1982.

Neuf ans plus tard, il a obtenu une maîtrise en administration des affaires financières à l’Université King Fahd du pétrole et des minéraux, à Dhahran, et en 1998, a terminé un programme commercial Harvard en leadership mondial.

En 1995, Al-Falih a été nommé chef du service après-vente de Saudi Aramco et, plus tard cette année-là, a été chargé de gérer le service de maintenance de la raffinerie de Ras Tanura dans la province orientale.

Après avoir occupé différents postes au sein de l’entreprise, il a été promu au poste de directeur adjoint de son unité de travaux d’excavation. En quatre mois, il a été nommé vice-président suprême du département des usines à gaz d’Aramco et il a été sélectionné pour un poste similaire au sein du département des relations industrielles de l’entreprise 14 mois plus tard.

Al-Falih est devenu vice-président exécutif des opérations de l’entreprise en septembre 2007 et il a occupé ce poste pendant près d’un an avant qu’un décret royal le nomme PDG d’Aramco.

En 2015, un décret royal a chargé Al-Falih au ministre de la Santé du Royaume, mais un peu plus d’un an plus tard, il est retourné à Saudi Aramco en tant que président du conseil d’administration après que Tawfiq Al-Rabiah a été nommé ministre de la Santé du pays. En avril 2016, Al-Falih est devenu président du conseil d’administration de la Saudi Arabian Mining Co. (Maaden) et quelques jours plus tard, un décret royal l’a nommé ministre de l’énergie, de l’industrie et des ressources minérales.

Il a été nommé sur la liste Forbes des personnes les plus puissantes du monde en 2016 et deux ans plus tard, le gouvernement japonais lui a décerné sa décoration nationale, l’Ordre du Soleil Levant.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal, ministre saoudien des sports

26/02/20

Avant son poste actuel, le prince Abdul Aziz était vice-président de l’Autorité Générale des Sports.

Le roi Salmane a ordonné mardi que l’Autorité générale des sports soit transformée en ministère avec le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal comme ministre des Sports.

Auparavant, il était président de l’autorité désormais disparue. Né le 4 janvier 1983, le prince Abdul Aziz est un athlète et un entrepreneur talentueux.

Il a passé la majeure partie de son enfance en Europe, où il a poursuivi un style de vie actif et a été initié au sport automobile à un âge précoce.

Avant son poste actuel, le prince Abdul Aziz était vice-président de l’Autorité Générale des Sports.

Il a obtenu son baccalauréat en politique à l’Université King Saud en 2003, puis il a obtenu un diplôme en politique à l’Ecole d’Etudes Orientales et Africaines (School of Oriental and African Studies – SOAS) de l’Université de Londres en 2006.

Il a également étudié le marketing au Collège d’administration des Affaires (College of Business Administration – CBA) de Jeddah de 2006 à 2010.

De plus, il est diplômé de l’école de la Formule BMW (Formule BMW School) du Bahreïn en 2005.

Le Prince Abdul Aziz a participé à de nombreux événements de course automobile et il a remporté divers titres dont le Championnat Porsche GT3 en 2012 (il est arrivé le premier), la Toyo Tires Cup à Dubai (première place), la Porsche GT3 Cup Challenge Middle East, la Formule BMW Bahreïn, ADAC GT Masters Round, Porsche GT3 CCME (qu’il a remporté 9 fois), Radical Masters AUH (où il est arrivé le deuxième), 24H Dubai race, 24H Series.

Il a également participé aux Gulf Race12H à deux reprises, terminant premier en 2014 et deuxième en 2015. Il a également réussi en dehors du Moyen-Orient. En 2011, le Prince Abdul Aziz a remporté la première course de la FIA GT3 au Portugal.

Il est également connu comme le premier Saoudien à avoir participé à une course de championnat d’Europe GT3. Il a remporté le championnat.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Dr Badr Al-Shibani, fondateur et PDG de Kai Holding

21/02/20

Dr Badr Al-Shibani

Le Dr Badr Al-Shibani est le fondateur et PDG de Kai Holding, basée à Djeddah, qui a été fondée en janvier 2005. Il est responsable du développement commercial et de la direction stratégique du groupe et de ses filiales.

Il est également président du groupe Hadath, créé en mars 2007. Il propose des solutions de gestion et de marketing diverses et innovantes à son marché cible dans la région du Golfe.

Al-Shibani est connu pour sa capacité à pénétrer de nouveaux marchés, à générer des ventes et à fournir des solutions pour les activités du groupe. En 2013, il a été sélectionné comme l’un des leaders saoudiens les plus inspirants du monde des affaires par Forbes Middle East. Il a été choisi pour relayer le flambeau olympique historique aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Il est titulaire d’une licence en sciences pharmaceutiques de l’Université du roi Saud de Riyad. Al-Shibani a obtenu un MBA en 2011 à la Thunderbird School of Global Management aux États-Unis.

Il est auteur, coach exécutif et conférencier motivateur.

Al-Shibani, qui a été interviewé par Arab News au début de cette année, se décrit comme un chercheur de vie. Sa passion pour l’aventure a commencé il y a 15 ans, quand il a fait une liste de souhaits qui comprenait atteindre les sommets des sept plus hautes montagnes du monde, sauter d’un avion, plonger dans la grotte la plus profonde et visiter un volcan actif.

Il s’est rendu au Nicaragua pour voir son célèbre lac de lave en fusion Masaya, qui s’est formé lors d’une éruption il y a 2500 ans. Le «lac» est dans un évent volcanique et, avec l’aide d’experts, Al-Shibani a pu se suspendre au-dessus. Il a récemment atteint le sommet de la montagne Aconcagua en Argentine.

Son pseudo Twitter est: @jebadr.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le professeur Falleh Al-Solamy, président de l’Université royale d’Arabie saoudite

24/01/20

Prof. Falleh Al-Solamy

  • En 2009, Al-Solamy a été promu professeur à Tabuk, retournant à l’Université du roi Abdul Aziz en 2010
  • Al-Solamy a obtenu une licence en mathématiques de l’Université du roi Abdul Aziz en 1992

Le professeur Falleh Al-Solamy est président de l’Université du roi Khalid à Abha depuis 2016.

Il a récemment honoré des médecins qui avaient remporté des prix lors d’un événement organisé par le College of Dentistry de l’université.

La cérémonie a eu lieu en présence du Dr Ibrahim Al-Shahrani, le doyen du Collège de dentisterie, et du Dr Nasser Al-Ahmari, président du Comité des médecins d’excellence du Collège.

Les prix récompensaient les réalisations des médecins sur la base de l’évaluation du comité de recherche scientifique du collège et des professeurs qui supervisaient la recherche.

Al-Solamy a obtenu une licence en mathématiques de l’Université du roi Abdul Aziz en 1992.

Il a obtenu un doctorat en géométrie différentielle en 1998 dans une institution britannique.

Il a commencé sa carrière en 1992 comme assistant d’enseignement au département de mathématiques de l’Université du roi Abdul Aziz, conservant ce poste jusqu’en 1994. Il a ensuite été affecté comme professeur adjoint dans le même département jusqu’en 2005 avant d’être promu professeur agrégé dans le même département.

En 2006, Al-Solamy a été nommé professeur agrégé invité à l’Université de Jazan, et il a été professeur agrégé entre 2007 et 2009 à l’Université de Tabuk.

En 2009, Al-Solamy a été promu professeur à Tabuk, retournant à l’Université du roi Abdul Aziz en 2010.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince Turki Al-Faisal d’Arabie saoudite: le multilatéralisme peut encourager le dialogue et une véritable collaboration s’il en a l’occasion

20/01/20

Le prince Turki Al-Faisal, président du Centre du roi Faisal pour la recherche et les études islamiques (KFCRIS), a mentionné que le multilatéralisme est sous pression. (Photo de fichier: AP)

  • « Le multilatéralisme peut encourager le dialogue et une véritable collaboration s’il en a l’occasion », a déclaré le prince.

RIYAD: Le multilatéralisme et la gouvernance mondiale, un principe central pour résoudre les problèmes internationaux, sont menacés et leur déclin a été le principal sujet de discussion lors de la conférence de lancement de Think 20 (T20), une colonne vertébrale intellectuelle pour le G20.

Lors du discours d’ouverture, le prince Turki Al-Faisal, président du Centre du roi Faisal pour la recherche et les études islamiques (KFCRIS), a déclaré aux participants: «Le multilatéralisme peut encourager le dialogue et une véritable collaboration s’il en a l’occasion. Vraisemblablement, les alliances et le travail d’équipe sont de bonnes choses et cette société est soumise à un système de base de rôles ».

Lors de la conférence T20, le réseau de recherche et de conseil politique du G20, qui s’est tenu dimanche au Centre D’études Et De Recherche Sur Le Pétrole Du Roi Abdullah (KAPSARC) à Riyad, a déclaré Al-Faisal que le multilatéralisme était sous pression.

«La peur envahit de nombreuses sociétés développées, les attentes populaires élevées, la méfiance, les systèmes et institutions nationaux et internationaux et divers concepts politiques et économiques sont les seuls ingrédients qui favorisent l’extrême nationalisme et les isolements, ce qui est ironique car la plupart de ces sociétés ont bénéficié de initiatives et continueront probablement à faire prospérer une union plutôt qu’un isolement », a déclaré le prince Turki.

Au cours de la session «Le multilatéralisme pour un monde prospère », le prince Turki a évoqué la question de savoir où se situent les intérêts internationaux.

«Je pense que nous sommes confrontés à un potentiel de divisions persistantes plutôt que d’être retirées de la scène mondiale, que ce soit sur le commerce, car nous voyons les divers problèmes qui ont surgi dans le monde. Ce sont tous des défis auxquels le monde est confronté et j’espère qu’à travers des événements comme le G20, en particulier le T20, il devrait fournir la recherche et les recommandations politiques et trouver des solutions », a-t-il ajouté.

Faisal bin Fadel Al-Ibrahim, vice-ministre de l’Économie et de la Planification, a déclaré au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des organisations telles que l’ONU, le FMI et la Banque mondiale étaient considérées comme des institutions instrumentales dans lesquelles la coopération multilatérale avait lieu. Il a également mentionné que l’un des principaux défis du XXIème siècle était d’essayer de mettre à jour les institutions multilatérales actuelles à la montée des nations émergentes.

Abdul Aziz Al-Rasheed, vice-ministre des finances, a souligné que les principaux défis auxquels les organisations multilatérales sont confrontées est « qu’elles ont été performantes en termes d’efficacité mais je pense qu’elles ont échoué en termes de distribution».

Al-Rasheed a mentionné que le thème du G20 en Arabie saoudite est de saisir les opportunités du 21ème siècle, « les organisations et les plateformes du multilatéralisme doivent être à la portée de tous et pas de quelques-uns », a-t-il déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

La princesse Reema bint Bandar et le prince Fahd bin Jalawi bin Abdul Aziz bin Musaid assistent aux réunions du Comité international olympique

14/01/20

La princesse Reema bint Bandar et le prince Fahd bin Jalawi bin Abdul Aziz bin Musaid ont assisté à la réunion à Lausanne. (Photo fournie / Greg Martin)

  • La princesse Reema s’est dite ravie que l’Arabie saoudite ait récemment fait des progrès considérables dans ses efforts pour encourager tous les segments de la société «à adopter le sport comme mode de vie»

RIYAD: Des représentants de l’Arabie saoudite à diverses commissions du Comité international olympique (CIO) ont assisté aux réunions annuelles du CIO à Lausanne, en Suisse, cette semaine. Les réunions coïncident avec les Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse, qui se déroulent actuellement à Lausanne et se terminent le 22 janvier.

Deux membres du conseil d’administration du Comité olympique saoudien – la princesse Reema bint Bandar (commission des femmes dans le sport) et le prince Fahd bin Jalawi bin Abdul Aziz bin Musaid (commission des affaires publiques et du développement social par le sport) – représentaient le Royaume.

L’Arabie saoudite a trois représentants au CIO, le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal faisant partie du comité de commercialisation.

Parmi les sujets abordés lors de la réunion du Comité des femmes dans le sport figuraient l’égalité des sexes dans le sport, la participation des femmes aux sports communautaires et la prévention du harcèlement.

FAITS EN BREF

  • Parmi les sujets abordés lors de l’événement figuraient l’égalité des sexes dans les sports, la participation des femmes aux sports communautaires et la prévention du harcèlement.

  • L’Arabie saoudite a récemment fait des progrès considérables dans ses efforts pour encourager tous les segments de la société à adopter le sport comme mode de vie.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec tous les membres de la famille olympique par le biais du comité des femmes dans les sports du CIO pour soutenir la participation des femmes à tous les niveaux du sport », a déclaré la princesse Reema après la réunion. «Nous avons discuté de toutes les avancées qui ont été réalisées dans ce domaine, ainsi que de certains des principaux défis auxquels les femmes sont actuellement confrontées ».

Elle s’est également déclarée ravie que l’Arabie saoudite ait récemment accompli des progrès considérables dans ses efforts pour encourager tous les segments de la société « à adopter le sport comme mode de vie ».

Le prince Jalawi a déclaré que, compte tenu de la prééminence de l’Arabie saoudite dans la région, le Royaume a fait sentir sa présence dans la famille olympique. «Au Comité des affaires publiques et du développement social par le sport, nous nous efforçons d’exploiter le pouvoir du sport pour servir toutes les communautés et aider à batir des ponts culturels entre elles. Le sport est un outil très puissant pour atteindre ces objectifs », a-t-il déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Prince Saud bin Talal, superviseur général au ministère saoudien du Logement

08/12/19

Le prince Saud bin Talal est l’agent du ministère du Logement saoudien pour les subventions au logement et les succursales et conseiller du ministre du Logement depuis juin 2016.

Le prince a également été PDG de Sakani, un programme du ministère du Logement et du Fonds de développement immobilier pour attribuer des solutions immobilières aux citoyens, de 2017 à 2018. 

Il dirige également le Département de la coopération internationale du ministère, supervisant les opérations de l’initiative d’aménagement du territoire du ministère, un pilier majeur du programme de la Vision du logement. (but original trans can work too)

Le prince est également membre du conseil d’administration de la General Real Estate Authority (L’Autorité générale de l’immobilier) ainsi que d’autres comités gouvernementaux. (but original trans can work too)

Il a également travaillé avec d’autres ministères et a été directeur général de la coopération internationale au ministère du Travail et du Développement social entre 2014 et 2016 , le prince a été conseiller juridique au ministère de l’Intérieur de 2008 à 2014.

Il est titulaire d’une maîtrise en droit et relations internationales avec mention de l’Université Kent au Royaume-Uni et d’une licence en informatique et systèmes d’information de l’Université Suffolk de Boston. 

En tant que conseiller du ministre du Logement Majid bin Abdullah Al-Hogail, le prince a assisté à la réunion du ministre avec le ministre sud-coréen des Terres, de l’Infrastructure et des Transports, Kim Hyun-mee.

Lors de la réunion de Riyad jeudi, les deux parties ont discuté de la coopération dans les infrastructures et les villes intelligentes dans le cadre de la Vision saoudo-coréenne 2030.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie Saoudite nomme un nouveau ministre des Affaires étrangères et un nouveau ministre des Transports

23/10/19

L’Arabie saoudite a nommé mercredi le prince Faisal bin Farhan al-Faisal au poste de ministre des Affaires étrangères. (Fichier / Reuters)

L’Arabie saoudite a nommé le prince Faisal bin Farhan al-Faisal au poste de ministre des Affaires étrangères
Saleh bin Nasser Al-Jasser a été nommé ministre des Transports
RIYAD: L’Arabie saoudite a nommé le prince Faisal bin Farhan al-Faisal au poste de ministre des Affaires étrangères et Saleh bin Nasser Al-Jasser au poste de ministre des Transports, selon les décrets royaux publiés par l’Agence de presse saoudienne mercredi.

Parmi les autres décrets, Saleh Mohammed Al-Othaim a été nommé chef suppléant de l’Autorité saoudienne de la collecte de données et du renseignement artificiel, tandis qu’Abdullah bin Sharaf Al-Ghamdi a été nommé chef de l’Autorité saoudienne de la collecte de données et du renseignement artificiel.

Tariq Abdullah Al-Sheddi a été nommé chef du Bureau national de gestion des données et Essam Abdullah Al-Waqit a été nommé directeur du Centre national d’information.

Ibrahim Al-Assaf a été démis de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères saoudien et Nabil bin Mohammed Al-Amoudi de son poste de ministre des Transports.

Avant d’être nommé ministre des Affaires étrangères, le prince Faisal a été ambassadeur d’Arabie saoudite en Allemagne à partir de mars 2019.

Auparavant, il était conseiller au ministère des Affaires étrangères et conseiller principal à l’ambassade d’Arabie saoudite à Washington de 2017 à 2019.

Il a exercé diverses fonctions dans les secteurs public et privé de 2001 à 2019, notamment en tant que représentant du groupe de technologie industrielle Boeing, vice-président puis président du conseil d’Alsalam Aerospace Company et de 2001 à 2013.

Il a également été membre du conseil d’administration de la Société des industries militaires saoudiennes et président du comité exécutif en 2017

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Prince Turki Al-Faisal, co-fondateur de la Fondation du roi Faisal

09/10/19

Prince Turki Al-Faisal

Le prince Turki Al-Faisal est cofondateur et administrateur de la Fondation du roi Faisal et préside actuellement son centre de recherche et d’études islamiques. Il est également conseiller à la Royal Court depuis 1973.

Entre 1977 et 2001, le prince Turki était directeur général de la direction des renseignements généraux (GID).

En octobre 2002, le prince Turki est devenu l’ambassadeur du Royaume au Royaume-Uni et en Irlande. En 2005, il a assumé un rôle d’ambassadeur aux États-Unis, poste qu’il a occupé jusqu’à sa retraite en 2007.

Il a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université d’Ulster en Irlande en 2010, et un autre doctorat honorifique en politique internationale de l’Université de Hankuk en Corée en 2011. Il est professeur distingué invité à l’Université de Georgetown.

Prince Turki est titulaire d’une licence de l’École de service diplomatique Edmund A. Walsh de l’Université de Georgetown, où il a étudié aux côtés de l’ancien président américain Bill Clinton.

Il a également étudié à Princeton, à l’Université de Cambridge et à l’Université de Londres, où il a suivi des cours de droit et de jurisprudence islamiques.

Le prince Turki a récemment reçu l’un des plus grands honneurs de l’Afghanistan – la médaille Ghazi Mir Bacha Khan – pour son travail en faveur de l’indépendance de l’Afghanistan.

Le ministre afghan des Finances, Mohammad Qayoumi, et l’ambassadeur du pays en Arabie saoudite, Sayed Jalal Karim, ont fait une déclaration lundi lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la salle du Prince Sultan bin Abdul Aziz. Elle comprenait un message vidéo du président afghan Ashraf Ghani félicitant le prince Turki pour sa médaille.

« La médaille Ghazi Mir Bacha Khan est un symbole d’honneur et d’admiration décernée à des personnalités exceptionnelles pour souligner leurs efforts remarquables en faveur de l’Afghanistan », a déclaré Ghani.

Le prince Turki a remercié le dirigeant afghan pour ce prix et a exprimé son désir de paix et de stabilité en Afghanistan.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’exploration spatiale Arabe (vidéo)

24/09/19

« Quand un Saoudien est allé dans l’espace
Le prince Sultan bin Salman parle en exclusivité à Arab News de sa mission à la NASA en 1985 et de la manière dont il est devenu le premier arabe, musulman et membre royal à aller dans l’espace ».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)