Les musulmans du monde entier font une expérience virtuelle pour les célébrations de l’Aïd Al-Fitr

23/05/20

L’Aïd n’est ni la première ni la seule fête religieuse à être victime du virus

Des personnalités de la communauté musulmane et des imams ont déclaré qu’ils diffuseront en direct leurs prières de l’Aïd pour veiller à ce que les gens respectent les règles de verrouillage et de couvre-feu, où qu’ils se trouvent dans le monde

 

LONDRES : Les musulmans du monde entier se préparent pour un Aïd Al-Fitr sans précédent, où des déjeuners somptueux et des salles remplies de parents et d’êtres chers seront remplacés par des ordinateurs portables et des tablettes.

 

L’Arabie saoudite a annoncé vendredi que l’Aïd Al-Fitr débutera le dimanche 24 mai. Cette année, cependant, les musulmans du monde entier sont obligés de s’adapter à de nouvelles circonstances étant donné le déclenchement de la pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19). Les déplacements et les grands rassemblements ont été interdits pour tenter de freiner la propagation du virus.

 

« J’ai eu la chance de recevoir des cookies « ka’ak » de mes tantes, mais je passerai l’Aïd seul. Mes parents habitent en Chine. Je pourrais leur demander d’avoir un appel vidéo avec moi. Ils me manquent », a déclaré à Arab News Sara Ahmad, qui vit au Caire.

 

« J’avais toujours l’habitude d’aller prier pour l’Aïd avec ma famille le matin du, mais comme les mosquées sont fermées, je pourrais le faire seule à la maison », a-t-elle déclaré.

 

« Si je deviens vraiment solitaire, je pourrais m’arrêter chez une tante pour le petit déjeuner. Mais je serai sûr de n’avoir aucun contact physique avec elle », elle a ajouté Ahmad.

 

L’Aïd n’est ni la première ni la seule fête religieuse à être victime du virus. Le mois dernier, les chrétiens du monde entier ont également dû célébrer Pâques chez eux. Le pape François a diffusé en direct sa veillée pascale dans une basilique Saint-Pierre vide après avoir célébré le vendredi saint pour inaugurer le week-end du festival.

 

« Je vis dans un hôtel en Inde et j’y suis mis en quarantaine. J’ai demandé au directeur de l’hôtel la permission de laisser mon amie indienne se joindre à moi demain », a déclaré la Libanaise Sarah Siblini à Arab News.

 

« Sinon, je passerai un appel zoom avec ma famille et un autre avec des amis universitaires du monde entier », a-t-elle déclaré.

 

Après être retourné au Liban depuis Dubaï, le consultant libanais Houssam Rifai a été contraint de s’isoler pendant 14 jours conformément aux règles émises par le gouvernement pour toutes les personnes entrant dans le pays depuis l’étranger.

 

« Il a été très difficile de ne voir personne pendant aussi longtemps », a déclaré Rifai à Arab News lors de son neuvième jour d’isolement.

 

« Et maintenant, je vais devoir passer l’Aïd dans un Airbnb seul. Habituellement, nous avons un énorme déjeuner chez ma grand-mère avec une famille de tout le pays, même certains qui reviennent à Beyrouth de l’étranger comme moi », a-t-il déclaré.

 

« Je vais passer un appel vidéo avec mes parents et parler à mes amis, mais ce n’est certainement pas l’Aïd que j’attendais », a-t-il ajouté.

 

Tout comme leurs homologues chrétiens, les personnalités de la communauté musulmane et les imams ont déclaré qu’ils diffuseront en direct leurs prières de l’Aïd pour garantir que les gens adhèrent aux règles de verrouillage et de couvre-feu, où qu’ils se trouvent dans le monde.

 

Au Royaume-Uni, les imams ont cherché à utiliser à la fois les diffusions en direct et les groupes WhatsApp pour garantir la continuité de la tradition, mais avec quelques changements. Beaucoup, cependant, disent qu’un Eid virtuel n’est pas identique à un Eid en personne.

 

« Habituellement, j’allais au marché chercher de la nourriture et des desserts. Le soir, j’allais à la mosquée pour les prières de l’Aïd et je retrouvais des amis dans les restaurants par la suite », a expliqué à Arab News le syrien Zouhir Al-Shimale, qui vit à Londres.

 

« J’irais aussi rendre visite à mes frères et à leurs familles, mais maintenant tout a changé. »

 

Alors que beaucoup ont adopté une approche virtuelle de l’Aïd, d’autres ont choisi de se rencontrer toujours en personne tout en maintenant la distance appropriée les uns des autres.

 

« Je vais dans mon village presque chaque année depuis que je suis bébé. Nous sommes une grande famille élargie, et nous nous réunissons généralement chez mon grand-père, mais cette année, tout le monde ne se sent pas à l’aise de se réunir », a déclaré Aya Chamseddine, basée à Beyrouth, à Arab News.

 

Certains se sentent coupables ; ils vont simplement conduire pour dire bonjour aux grands-parents et retourner à Beyrouth », a-t-elle déclaré. « Ce n’est certainement pas la même chose. »



Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Gouverneur de Médine : les travailleurs migrants sont nos invités, leur bien-être et leur sécurité sont de notre responsabilité

17/04/20

Le prince Faisal bin Salman visite de nouveaux logements modèles pour les travailleurs

MADINAH : Le bien-être des travailleurs migrants et la garantie de conditions de vie appropriées pour eux, quelle que soit leur nationalité, sont au cœur des efforts du Royaume, a déclaré le gouverneur de Médine le Prince Faisal bin Salman.

« Notre religion nous exhorte à traiter tous les travailleurs avec compassion. Et en tant que tel, nous refusons d’exposer les travailleurs à tout type de préjudice physique ou psychologique qui pourrait affecter leur bien-être », a déclaré le gouverneur lors d’une récente visite dans un certain nombre de logements nouvellement construits pour les travailleurs migrants.

« Les travailleurs migrants qui viennent ici à la recherche d’une vie meilleure pour eux et leurs familles sont notre responsabilité, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer leur sécurité jusqu’à leur retour dans leur pays d’origine. »

« Nous voulons qu’ils reviennent avec une image positive de l’Arabie saoudite, où ils sont considérés comme des invités bienvenus contribuant au développement du pays et absolument pas comme un fardeau », a-t-il ajouté.

Le Prince Faisal a souligné que la région de Médine avait pris en compte, il y a quelque temps, l’urgence de traiter la question du logement des travailleurs à court terme, ainsi que de trouver des solutions fondamentales et à long terme pour accueillir un grand nombre de travailleurs associés avec les projets en cours.

Il a ajouté qu’il y a trois projets pilotes de logements pour les travailleurs à Médine qui seront achevés dans les trois prochains mois, ce qui éliminera 40% des problèmes de logement des travailleurs.

Cinq nouveaux sites ont également été fournis, en collaboration avec le Ministère des affaires municipales et rurales, représenté par la municipalité de la région.

Le secteur privé et les investisseurs aideront à construire les nouvelles maisons au cours des 18 prochains mois. Les projets sont tous conformes aux meilleures pratiques internationales en matière d’environnement et de santé.

Le prince Faisal a été informé des éléments du projet de logements pilotes à Al-Khalil, qui est en cours de construction sur une superficie de 39,000 mètres carrés.

Le projet comprend 976 unités de logement pouvant accueillir 3,000 travailleurs, une mosquée à deux étages pour 900 fidèles, en plus de bâtiments ultramodernes qui seront utilisés comme cantines, supermarchés et gymnases.

Il y aura également des cliniques médicales et des bâtiments de service public dotés de systèmes de surveillance de la sécurité spécialisés.

Les projets pilotes de logement pour les travailleurs, actuellement en construction à Médine, visent à assurer la santé et la sécurité de l’ensemble de la société en prenant toutes les mesures de prévention et de précaution dans les sites de logement de travail. Cela réduira la propagation des pandémies et des virus et renforcera la responsabilité des établissements du secteur privé envers leurs travailleurs.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Rihanna parle de la vie et l’envie d’avoir des enfants après une rupture de haut niveau

01/03/20

DUBAI : Pour la première fois depuis la séparation entre Rihanna et l’homme d’affaires saoudien Hassan Jameel, le multi-trait d’union a parlé de sa vie après la rupture.

**Pour les dernières mises à jour, suivez-nous sur Instagram @arabnews.lifestyle**

Dans une récente interview avec British Vogue, la chanteuse et magnat de la beauté a parlé au magazine de sa nouvelle perspective sur la vie. « Depuis que j’ai eu 32 ans, je réalise que la vie est vraiment courte », a-t-elle déclaré. « Vous n’avez pas beaucoup de temps pour tolérer ces conneries, vous savez? Vous mettez tellement dans votre assiette. Lorsque vous êtes dépassé, vous devez commencer à couper les choses. Et je suis trop submergé. Ce qui se passe maintenant, c’est que je reviens au noir et blanc. Ma zone grise se ferme. »

Dans l’article, la journaliste Afua Hirsch a confirmé la rupture, écrivant « sa relation à long terme avec l’homme d’affaires milliardaire saoudien Hassan Jameel (menée en grande partie à l’écart du regard obsessionnel des médias) a récemment pris fin ».

Selon les médias américains, Rihanna et son beau saoudien se seraient séparés en janvier, après près de trois ans de fréquentation.

Rihanna n’a donné aucune indication d’une rupture prochaine dans une conversation en 2019 avec Sarah Paulson, co-star de « Ocean’s 8 » pour Interview Magazine. Paulson a fait griller la propriétaire de Fenty au sujet de sa vie personnelle, à un moment donné, on lui a demandé avec qui elle sortait, et elle a répondu : « Google it ». (Cherche sur Google)

Paulson lui a alors demandé si elle était amoureuse et elle a répondu : « Bien sûr que je le suis. »

Lors de l’interview avec British Vogue, Hirsch a interrogé la chanteuse sur la possibilité d’avoir des enfants, à laquelle le multi-vainqueur du Prix Grammy a révélé qu’elle voulait « trois ou quatre » enfants – avec ou sans homme dans sa vie.

« J’ai l’impression que la société me donne envie de me dire : Oh, vous vous trompez… Ils vous rabaissent en tant que mère s’il n’y a pas de père dans la vie de tes enfants », a-t-elle expliqué. « Mais la seule chose qui compte est le bonheur, c’est la seule relation saine entre un parent et un enfant. »

La chanteuse a ajouté : « C’est la seule chose qui puisse vraiment élever à un enfant, c’est l’amour. »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le roi Salman d’Arabie saoudite présidera le sommet virtuel extraordinaire des dirigeants du G20

25/03/20

Les chefs d’État de la Jordanie, de l’Espagne, de Singapour et de la Suisse participeront également

RIYAD: Le roi d’Arabie saoudite Salman présidera un extraordinaire sommet virtuel des dirigeants du G20 le 26 mars pour faire avancer la réponse coordonnée mondiale à la pandémie de coronavirus en cours.

Outre les dirigeants du groupe du G20, les chefs d’État jordanien, espagnol, singapourien et suisse participeront également au sommet.

En tant que président en exercice des États du Conseil de Coopération du Golfe, les Émirats arabes unis y participeront également.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 ont convenu lors d’une vidéoconférence distincte cette semaine d’élaborer un « plan d’action » pour répondre à l’épidémie, qui, selon le Fonds Monétaire International, déclenchera une récession mondiale.

Le Royaume, qui assure la présidence du G20 cette année, a appelé la semaine dernière les dirigeants à prendre la parole par vidéoconférence.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince héritier d’Arabie saoudite : le G20 coordonnera ses efforts pour lutter contre le coronavirus

16/03/20

Mohammed bin Salman tient un appel téléphonique avec le Premier ministre britannique Boris Johnson

Il dit que le G20 travaillera sur des solutions médicales et allégera le fardeau économique

RIYAD : Le prince héritier Mohammed bin Salman a déclaré dimanche que le G20 coordonnerait ses efforts pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

L’Arabie saoudite occupe la présidence du G20 et accueillera le sommet à Riyad en novembre.

Lors d’un appel téléphonique avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, le prince héritier a déclaré que le G20 établirait des politiques pour aider à trouver des solutions médicales et alléger les charges économiques, a rapporté l’agence de presse saoudienne.

Le prince héritier et Johnson « ont convenu de la nécessité d’une réponse coordonnée au niveau international à l’épidémie, en particulier sur le développement d’un vaccin et la limitation des perturbations économiques causées par la pandémie », a déclaré le gouvernement britannique.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le roi Salman rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères

05/03/2020

L’ambassadeur saoudien auprès du prince britannique, le prince Khalid bin Bandar bin Sultan, a assisté à la réunion.

RIYAD : Le roi Salman a reçu jeudi à Riyad le secrétaire d’État britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, Dominic Raab.

Au cours de la réunion, ils ont passé en revue les relations bilatérales entre les deux pays, les moyens de les améliorer et les derniers problèmes régionaux et internationaux d’intérêt commun.
La réunion a été suivie par le prince Khalid bin Bandar bin Sultan, l’ambassadeur saoudien au Royaume-Uni ; Le prince Abdul Aziz bin Saud bin Naif, ministre de l’intérieur ; Le prince Faisal bin Farhan, ministre des affaires étrangères ; Dr Musaed bin Mohammed Al-Aiban, ministre d’État ; l’ambassadeur du Royaume-Uni au Royaume, Neil Crompton, et un certain nombre d’autres fonctionnaires.

Raab a également été reçu par le ministre adjoint de la Défense, Khalid bin Salman.Le couple a discuté du partenariat stratégique saoudo-britannique et des moyens de renforcer les relations bilatérales.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince saoudien Khalid bin Salman rencontre le Premier ministre pakistanais Imran Khan

02/03/20

Le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman, a rencontré lundi le Premier ministre pakistanais Imran Khan lors d’une visite dans le pays. (Twitter: @kbsalsaud)

Le prince a également rencontré le chef d’état-major de l’armée pakistanaise

ISALAMABAD: Le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman, a rencontré lundi le Premier ministre pakistanais Imran Khan lors d’une visite dans le pays.

Le prince a également rencontré le chef d’état-major de l’armée pakistanaise Qamar Javed Bajwa lors de sa visite.

Le prince Khalid a tweeté qu’il avait transmis un message des dirigeants du Royaume au Pakistan et a déclaré que sa visite était « une extension des relations fraternelles entre les deux pays et deux peuples frères ».

Il a également déclaré que le renforcement de la coopération stratégique et le rôle de pionnier du Pakistan dans le monde islamique et la région ont été discutés.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le roi Salman rencontre le président mauritanien

27/02/20

RIYAD: Le roi Salman a reçu mercredi à Riyad le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani.

Ils ont discuté des moyens de développer et de renforcer les relations bilatérales, en particulier dans les domaines de l’économie et de l’investissement, ainsi que des derniers développements régionaux. Plus tard, le roi a organisé un déjeuner en l’honneur du président et de la délégation qui l’accompagnait.

Le roi et Ghazouani ont également assisté à la cérémonie de signature de quatre accords et mémorandums d’accord entre les deux pays. Ils comprennent la coopération culturelle, la fonction publique et la formation professionnelle et technique.

Du côté saoudien, le ministre d’État, le prince Mansour bin Miteb bin Abdul Aziz, le ministre des Affaires étrangères le prince Faisal bin Farhan et le ministre des Finances Mohammed Al-Jadaan, entre autres fonctionnaires, ont assisté à la cérémonie. Des responsables mauritaniens étaient également présents.

Le prince héritier Mohammed bin Salman s’est rendu en Mauritanie en décembre 2018, renforçant les relations et renouvelant le soutien aux efforts de développement du pays.

Il a exprimé sa « grande satisfaction devant la profondeur des relations fraternelles entre les deux peuples frères. »

Toujours mercredi, le président algérien Abdelmadjid Tebboune est arrivé à Riyad. À l’aéroport international King Khalid, il a été reçu par le gouverneur de Riyad, le prince Faisal bin Bandar et un certain nombre de fonctionnaires.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince héritier saoudien rencontre l’ancien ministre allemand des Affaires étrangères

26/02/20

Le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman a rencontré l’ancien ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel. (SPA)

RIYAD: Le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman a rencontré mardi à Riyad Sigmar Gabriel, l’ancien ministre allemand des Affaires étrangères. Les deux hommes ont discuté d’un certain nombre de questions d’intérêt commun.

Étaient également présents à la réunion le ministre des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, le ministre du Commerce et de l’Investissement, le Dr Majid Al-Qasabi, et Jorg Ranau, l’ambassadeur d’Allemagne au Royaume.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince héritier saoudien rencontre le président algérien à Riyad

26/02/20

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a rencontré mercredi le président algérien Abdelmadjid Tebboune. (SPA)

  • Les dirigeants ont eu des entretiens bilatéraux au cours desquels ils ont discuté des relations entre leurs deux pays
  • Le prince héritier a également rencontré Fouad Aali El Himma, conseiller du roi du Maroc

RIYAD: Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a rencontré mercredi le président algérien Abdelmadjid Tebboune, qui est arrivé en Arabie saoudite pour sa première visite à l’étranger depuis son entrée en fonction en décembre.

Les dirigeants ont eu des entretiens bilatéraux au cours desquels ils ont discuté des liens entre leurs deux pays et des moyens de renforcer la coopération dans divers domaines, ainsi que des mises à jour régionales récentes.

Tebboune a été accueilli à son arrivée à l’aéroport du roi Khaled de Riyad, la capitale, par le ministre de l’Intérieur, le prince Abdel Aziz bin Saud, et le gouverneur de la ville, le prince Faisal Bin Bindr Bin Abdul Aziz, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne.

Mercredi également, le prince héritier a rencontré Fouad Aali El Himma, conseiller du roi du Maroc, qui a transmis un message verbal du roi Mohamed VI.

Le conseiller a également transmis les salutations du roi marocain aux dirigeants saoudiens.

Il a également affirmé la volonté du roi du Maroc de développer le partenariat distingué entre les deux pays frères dans tous les domaines.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)