Le roi Salmane se félicite de la participation des leaders du Golfe au sommet du CCG

30/12/20

Le roi Salman préside la réunion hebdomadaire du cabinet virtuellement depuis Neom, en Arabie saoudite, le 29 décembre 2020. (Photo, SPA)
  • Le Conseil des ministres a passé en revue les résultats de la réunion du comité gouvernemental saoudo-russe
  • Le Cabinet a également examiné les résultats de la première réunion du Conseil de coordination Saoudo-Bahreïnite

RIYADH: Le roi Salmane se réjouit d’accueillir les leaders des autres pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à sa 41e session, qui débutera à AlUla le 5 janvier, a annoncé mardi l’agence de presse saoudienne.

S’exprimant pendant sa présidence de la réunion hebdomadaire du cabinet, le roi Salmane a affirmé qu’il espérait que le sommet réussira à promouvoir une action conjointe et à élargir la coopération et l’intégration entre les États membres dans tous les domaines.

Le Conseil des ministres a en outre discuté des résultats de la première réunion du Conseil de coordination Saoudo-Bahreïnite, qui s’est tenue sous la présidence du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et de son homologue bahreïni, Salman bin Hamad.

Les membres du conseil ont souligné l’intérêt du Royaume à encourager les relations bilatérales avec Bahreïn vers des dimensions plus accomplies et à les développer dans tous les secteurs », selon le rapport du SPA.

Ils ont également abordé les résultats d’une réunion du Comité gouvernemental mixte saoudo-russe pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique.

La réunion a souligné l’importance du cadre stratégique de haut niveau saoudo-russe et la nécessité de continuer à travailler sans relâche sur l’élargissement et le renforcement de la coopération dans un certain nombre de domaines en vue de progresser les relations bilatérales et de faciliter les investissements dans des coentreprises qui englobent un large éventail d’industries pour la production conjointe des produits de haute technologie », a indiqué le rapport.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Bahrain FM: Nous faisons confiance au rôle de l’Arabie saoudite dans la promotion du dialogue dans le Golfe

27/12/20

Le Ministre des affaires étrangères de Bahreïn, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani, assiste à la réunion des ministres des affaires étrangères arabes du Golfe. (BNA)

Les pays du Golfe visent à résister à l’ingérence dans leurs affaires intérieures: Al-Zayani
La réunion des ministres des Affaires étrangères précède le sommet pour discuter des mesures à prendre pour mettre fin au conflit entre les États du Golfe et le Qatar
LONDRES: Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) a confiance dans le rôle de l’Arabie saoudite dans la promotion du dialogue dans le Golfe, a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn.

S’exprimant lors d’une réunion virtuelle des ministres des Affaires étrangères arabes du Golfe, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani a déclaré que le Royaume avait joué un «rôle important» en entamant une nouvelle phase pour renforcer le dialogue du Golfe et combler le fossé dans la région.

Les pays du Golfe visent à résister à l’ingérence dans leurs affaires intérieures et ont souligné la nécessité de mettre fin aux conflits régionaux par des moyens pacifiques, a ajouté Al-Zayani.

La réunion des ministres des Affaires étrangères précède un sommet qui sera organisé par l’Arabie saoudite pour discuter des mesures à prendre pour mettre fin à une dispute diplomatique entre les États du Golfe et le Qatar.

La réunion organisée par Bahreïn a préparé le terrain pour la 41e session du Sommet du CCG qui se tiendra le 5 janvier à Riyad, a rapporté l’agence de presse bahreïnienne (BNA).

Al-Zayani a ajouté que les pays du CCG visent à faire face aux discours de haine et à la violence, et à protéger leur sécurité.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le roi Salman invite les dirigeants du Golfe au sommet de Riyad

26/12/20

Le roi Salman d’Arabie saoudite a officiellement invité les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe au sommet de janvier. (AFP)

L’invitation a été envoyée par l’intermédiaire du Secrétaire général du CCG, le Dr Nayef Falah Al-Hajraf
DUBAÏ: Le roi Salmane d’Arabie saoudite a officiellement invité les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour le 41e sommet du groupe qui se tiendra à Riyad le 5 janvier de l’année prochaine.

L’invitation a été envoyée par l’intermédiaire du secrétaire général du CCG, le Dr Nayef Falah Al-Hajraf, selon un communiqué du groupe. Le président des Émirats arabes unis, Sheikh Khalifa bin Zayed Al-Nahyan, a été parmi les premiers à recevoir l’invitation, avec l’invitation reçue par le dirigeant de Dubaï et le vice-président Sheikh Mohammed bin Rashid Al-Maktoum.

«L’engagement des dirigeants du Golfe de tenir le sommet sur une base annuelle, et particulièrement en ces temps exceptionnels, témoigne de la force du CCG, de leur croyance en leur devoir envers le peuple du Golfe et de leur dévouement à accroître coopération et intégration entre les pays membres », a déclaré le Dr Al-Hajraf dans la déclaration.

«Aujourd’hui, alors que le CCG entre dans sa cinquième décennie avec une pandémie mondiale en toile de fond, la mission de l’institution de faciliter le commerce et l’intégration économique entre les États membres est plus pertinente qu’à n’importe quel moment de son histoire.

«Le CCG reste concentré sur la réalisation des ambitions des peuples du Golfe, l’augmentation de l’intégration, de l’interconnexion et du commerce entre les États membres et la communauté internationale. Je suis reconnaissant à Leurs Majestés et Altesses, les dirigeants des États du CCG, pour leurs efforts inlassables pour renforcer encore la coopération dans le Golfe. »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Un saoudien remporte le prix du meilleur acteur au Festival international du film du Caire

12/12/20

Lors de sa première projection mondiale, «The Tambour of Retribution», du réalisateur saoudien Abdulaziz Al-Shalahi, remporte le prix spécial du jury

Plus de 90 films de 40 pays, dont 20 films en avant-première internationale, ont été présentés au festival.
DJEDDAH: Faisal Al-Dokhei a reçu le prix de la meilleure performance d’acteur au 42e Festival international du film du Caire pour son rôle dans le premier film saoudien à entrer au festival.

Lors de sa première projection internationale, «The Tambour of Retribution», du réalisateur saoudien Abdulaziz Al-Shalahi, a remporté le prix spécial du jury ainsi que le prix de la meilleure interprétation.

Al-Doukhei, qui a commencé sa carrière en 2016 et figure dans un certain nombre de films, dont le court métrage de 2018 «Black Sand» et «Wasati» en 2016, a reçu le prix lors de l’événement de jeudi.

L’histoire se déroule dans les années 1990 et tourne autour du fils d’un bourreau qui tombe amoureux de la fille d’un chanteur de mariage. Entre célébrer la joie et marquer la mort, la question se pose de savoir qui sacrifiera son rêve en échange de rendre le monde meilleur.

Un autre film saoudien qui a été présenté lors de l’événement était «The Girls Who Burnt the Night» de la cinéaste Sara Mesfer. Le film suit deux sœurs de 13 ans qui se préparent pour une fête de mariage et qui vivent une série d’événements inattendus après que l’une décide de faire du shopping.

Dans un tweet, l’ambassadeur saoudien en Égypte, Oussama Nugali, a déclaré: «Je félicite les arts et la culture saoudiens d’avoir remporté les films saoudiens au CIFF: «The Tambour of Retribution» du réalisateur saoudien @EZ_ALSHLAHEI remportant le prix spécial du jury et le prix de la meilleure performance d’acteur à @ Faiisall2 et le film «The Girls Who Burnt the Night» de @Saramesfer. Félicitations à tous les membres de l’équipe. »

Plus de 90 films de 40 pays, dont 20 films en avant-première internationale, ont été présentés au festival. Le Festival international du film du Caire (CIFF) est l’un des 15 seuls festivals à avoir obtenu le statut de catégorie «A» par la Fédération internationale des associations de producteurs de films (FIAPF).

Il s’agit du plus ancien et du seul festival de longs métrages culturels du monde arabe, d’Afrique et du Moyen-Orient accrédité au niveau international.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’émir du Koweït remercie le roi Salmane pour ses efforts pour résoudre le différend du Golfe

06/12/20

Le roi Salman. (SPA)

Emir : Les progrès réalisés pour mettre fin au différend entre les pays du Golfe sont une réalisation qui restaurera l’unité
Saudi FM a déclaré que le Royaume était attaché à la «résolution diplomatique des tensions régionales»

LONDRES: L’émir du Koweït a remercié samedi le roi Salmane pour ses efforts pour résoudre les tensions régionales.

Dans une lettre qu’il a envoyée au roi, le cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Sabah a déclaré que la représentation du Royaume des Émirats arabes unis, de Bahreïn et de l’Égypte reflétait sa position prestigieuse et son rôle de pionnier dans la recherche de la sécurité et de la stabilité dans la région.

L’émir a ajouté que cela montrait également le souci de solidarité et d’unité de l’Arabie saoudite à la lumière des conditions délicates auxquelles le monde et la région sont confrontés.

L’Arabie saoudite – avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte – a rompu ses relations diplomatiques avec Doha en juin 2017. Ils ont accusé le Qatar de soutenir les organisations extrémistes régionales et les groupes terroristes, et veulent que le pays change ses politiques comme condition du dialogue.

Les rogrès réalisés pour mettre fin au différend entre les pays du Golfe «sont une réalisation qui restaurera notre entité du Golfe et notre action arabe commune, son unité et sa cohésion face aux défis qui affligent le monde entier. Cela nous permettra également de travailler ensemble pour réaliser les espoirs et aspirations légitimes de nos peuples en matière de sécurité, de stabilité, de prospérité et de bien-être », a déclaré l’émir.

Les commentaires du cheikh Nawaf sont partagés alors que le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a déclaré que le Royaume était attaché à la «résolution diplomatique des tensions régionales», lors du dialogue IISS Manama samedi.

«Le Royaume continue de démontrer son attachement à la résolution diplomatique des tensions régionales et au maintien de cadres multilatéraux pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui», a déclaré le prince Faisal.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les chefs religieux dénoncent l’extrémisme en Europe

03/12/20

Une femme chante la «Marseillaise», l’hymne national français, devant la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice le 31 octobre 2020, pour rendre hommage aux victimes deux jours après qu’un agresseur au couteau a tué trois personnes, tranchant la gorge de deux, à l’intérieur de l’église de la ville de la Côte d’Azur. (AFP)
RIYAD: Le Centre international du roi Abdullah bin Abdul Aziz pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID), en collaboration avec le Conseil européen des chefs religieux, a organisé un séminaire de dialogue virtuel sous le thème «Les contributions des chefs religieux à la lutte contre l’extrémisme violent et à la promotion Cohésion en Europe: lutte et réponse.

Le séminaire faisait partie d’une série d’initiatives de KAICIID pour promouvoir la cohésion sociale en Europe à la suite des récents attentats terroristes en France et en Autriche.

Le secrétaire général de KAICIID, Faisal bin Muaammar, a déclaré que le comportement des terroristes découlait d’une compréhension fausse et trompeuse de leur religion. «Ils ont choisi le langage de la violence, laissant derrière eux toutes les alternatives pacifiques», a-t-il déclaré.

POINTS FORTS

Le séminaire faisait partie d’une série d’initiatives de KAICIID pour promouvoir la cohésion sociale en Europe à la suite des récents attentats terroristes en France et en Autriche.

Bin Muaammar a souligné les effets des plateformes de médias sociaux sur la violence et la haine après des attaques similaires au cours des dernières années.

«Les réponses et contre-réponses des adeptes des religions et des cultures en Europe et dans le monde en général alimentent la controverse, les discours de haine et les crimes selon les recherches et les études adoptées à cet égard», a-t-il déclaré.

«L’abus de religion d’une part, et le ciblage des composantes sociales, de la religion, de la race et de la culture, d’autre part, sont devenus une caractéristique passionnante de certaines sociétés. La semaine dernière, il y a eu une attaque contre un rabbin dans une rue de Vienne en raison de son apparente identité religieuse uniquement. Derrière chaque histoire comme celle-ci, il peut y avoir des centaines d’histoires similaires hors des projecteurs », a-t-il ajouté.

Les participants ont abordé plusieurs thèmes, notamment l’efficacité du dialogue et le renforcement des partenariats entre les chefs religieux et les décideurs pour prévenir l’extrémisme et la violence potentielle.

Bin Muammar a déclaré que le séminaire virtuel reflétait la tentative du centre de «fournir un espace de réflexion, de confiance et de participation».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite est «le plus sûre des pays du G20», selon les indicateurs

02/12/20

Les progrès de l’Arabie saoudite ont conduit le Royaume au premier rang des pays du G20 pour la sécurité, surpassant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU), ont montré les indicateurs de sécurité internationaux. (Shutterstock / fichier photo)

Les progrès de l’Arabie saoudite ont conduit le Royaume au premier rang des pays du G20 pour la sécurité, surpassant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU), ont montré les indicateurs de sécurité internationaux. (Shutterstock / photo de fichier)
Les résultats du rapport classent le Royaume devant cinq membres permanents du CSNU – États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni et France

DJEDDAH: L’Arabie saoudite est en tête de liste en tant que pays le plus sûr selon les indicateurs internationaux liés à la sécurité, surpassant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

Les résultats ont été révélés à travers cinq indicateurs de sécurité inclus dans le Rapport sur la compétitivité mondiale 2019 et l’Indice des objectifs de développement durable 2020.

Le Royaume s’est classé premier parmi les pays du G20, devant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, surpassant la Chine et le Canada dans le G20, et surpassant la Chine et les États-Unis dans l’indice «Se sentir en sécurité en marchant seul la nuit» pour cette année.

L’Arabie saoudite est également arrivée en tête dans l’indice de confiance des citoyens dans les services de police, qui mesure la confiance dans la sécurité et l’efficacité du respect de la loi et de l’ordre.

L’Arabie saoudite s’est également classée au premier rang pour l’indice de fiabilité des services de police, un indicateur qui mesure la confiance du public dans l’application de la loi et son succès en matière de maintien de l’ordre et de la sécurité. Le Royaume a dépassé le G20 et a également dépassé les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies dans cet indice.

L’Arabie saoudite est classée troisième parmi les pays du G20, après l’Australie et le Japon et devant le Canada, la Corée du Sud, la France et l’Allemagne dans l’indice de sécurité pour 2019 publié par le rapport sur la compétitivité mondiale. Le Royaume a également dépassé, dans le même indice, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le rapport sur la compétitivité mondiale, publié par le Forum économique mondial, a montré que le Royaume a progressé de trois places pour se classer au 36e rang international en termes de compétitivité internationale. Le rapport indique que le Royaume prend des mesures rapides pour diversifier son économie, avec des attentes de croissance dans le secteur non pétrolier, et que davantage d’investissements en dehors du secteur minier apparaîtront successivement dans les secteurs public et privé dans les années à venir.

Le rapport a salué l’insistance manifeste de l’Arabie saoudite à entreprendre des réformes structurelles et son adoption généralisée des technologies de la communication, avec un fort potentiel d’innovation, en particulier dans le domaine de l’enregistrement des brevets.

Le Rapport sur la compétitivité mondiale, publié chaque année, est conçu pour soutenir et aider les décideurs, les chefs d’entreprise et les parties prenantes à identifier les politiques et les pratiques les mieux adaptées aux mesures à long terme afin d’évaluer leurs progrès.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

LIM et UPEACE s’associent pour promouvoir la paix et le dialogue civilisé

26/11/20

Le secrétaire général de la LIM, Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa (montré à l’écran) préside une réunion jeudi. (SPA)

RIYAD: La Ligue islamique mondiale (LIM) et l’Université pour la paix mandatée par l’ONU (UPEACE) ont lancé un livre dédié à la promotion de la paix, des droits de l’homme et du dialogue entre les civilisations.

L’ouvrage, co-écrit par 32 personnalités religieuses, internationales, politiques, intellectuelles et médiatiques du monde entier, a été lancé à Djeddah pour marquer le 75e anniversaire de l’ONU et les 100 ans de multilatéralisme.

Le Dr Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa, secrétaire général de la LIM, a déclaré: «J’ai toujours dit que 10 pour cent des humains sont capables d’apporter la paix et l’harmonie dans notre monde.

«Les chefs religieux et les institutions publiques et privées, y compris les institutions internationales, ont la responsabilité de contribuer efficacement à la réalisation de nos aspirations communes.

«Une alliance civilisée doit être conclue qui représente la réalité de la compréhension, de la tolérance et de la coopération de tous, ainsi que la promotion de la prise de conscience du fait que Dieu a établi les principes de différence, de diversité et de pluralisme.»

Al-Issa a ajouté: «L’histoire nous a donné des leçons et des sermons qui prouvent qu’il n’y a pas de vainqueur dans les affrontements et conflits de civilisation, ce qui signifie que les idées ne peuvent être communiquées que par la sagesse et le respect mutuel.»

Alvaro Iranzo Gutierrez, l’ambassadeur d’Espagne en Arabie saoudite, a déclaré que l’Espagne avait également tenté de jouer un rôle dans les efforts internationaux visant à fournir une structure de dialogue entre les communautés et les religions.

Il a souligné que la recherche pour le livre, coordonnée par UPEACE et la LIM, a fourni «la réfutation intellectuelle nécessaire et complète de tous les négatifs afin de s’élever au-dessus des perceptions du passé qui mettent en évidence les divisions».

Francisco J. Chacon Hernandez, ambassadeur du Costa Rica aux Émirats arabes unis et en Jordanie, a félicité la LIM et UPEACE pour le travail «inspirant» qui, selon lui, contribuerait à ouvrir la voie à la paix.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les envoyés du G20 saluent la présidence saoudienne

21/11/20

RIYAD : Les ambassadeurs des États du G20 ont félicité lundi la présidence saoudienne pour avoir entrepris une tâche aussi énorme dans des circonstances extraordinaires et fourni une direction claire pour lutter contre la crise des coronavirus.

Après la conclusion du sommet de Riyad dimanche, le roi Salmane a officiellement remis la présidence tournante à l’Italie, qui tiendra le sommet de 2021.

S’exprimant avant les remarques de clôture, le prince héritier Mohammed ben Salmane a recommandé la tenue de deux sommets du G20 – un événement virtuel au milieu de l’année et un sommet physique plus tard.

L’ambassadeur italien Roberto Cantone a déclaré à Arab News : « Le Royaume a fait preuve d’une excellente organisation. La présidence saoudienne a travaillé depuis le début pour adapter le programme original aux défis de la réalité. »

« Le président saoudien a réussi à catalyser l’action du G20 pour faire face à l’une des urgences mondiales les plus urgentes de notre temps. Cela a été fait de manière très complète, en se concentrant à la fois sur l’urgence sanitaire et sur l’impact socio-économique de la pandémie », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que la prochaine présidence italienne s’appuierait sur l’héritage laissé par l’Arabie saoudite.

L’ambassadeur sud-coréen Jo Byung-wook a déclaré : « Le sommet du G20 de cette année s’est une fois de plus révélé être le principal forum de coopération économique internationale. Cela n’aurait pas été possible sans les efforts considérables de l’Arabie saoudite qui ont conduit tous les pays membres du G20 à investir leurs ressources pour répondre à la crise mondiale. »

Le Royaume a fait preuve d’une excellente organisation.

Roberto Cantone, ambassadeur d’Italie

« L’Arabie saoudite a démontré son leadership et sa compétence au monde en accueillant avec succès deux sommets cette année », a-t-il ajouté. « À cet égard, comme l’a suggéré le prince héritier Mohammed ben Salmane, la tenue de deux sommets du G20 chaque année utiliserait activement ce forum mondial avec une efficacité prouvée. »

L’ambassadeur du Japon Tsukasa Uemura a déclaré à Arab News: «Le sommet a fourni avec succès une direction claire à la communauté internationale au milieu de la crise, ce qui est significatif dans une année aussi difficile.»

« L’Arabie saoudite a fait preuve d’un leadership extraordinaire en transmettant des messages clairs et vitaux à la communauté internationale selon lesquels le G20 prendrait l’initiative de créer un ordre international pour le monde post-corona », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur de l’UE, Patrick Simonnet, a déclaré : « Nous avons beaucoup apprécié la présidence saoudienne pour la tenue du sommet extraordinaire en mars, où les dirigeants du G20 ont discuté des conséquences les plus urgentes de la pandémie sur tous les aspects de nos vies. »

Louant le Royaume pour le succès du sommet du G20 L’ambassadeur chinois en Arabie saoudite Chen Weiqing a tweeté : « Un ami m’a envoyé un message de Chine selon lequel, au milieu d’une pandémie sans précédent, l’Arabie saoudite a obtenu un succès exceptionnel en présidant le G20 lors de conférences virtuelles, et il a été très impressionné. Je suis d’accord, car le Royaume a gagné le respect et l’appréciation du monde. »

L’ambassadeur mexicain Anibal Gomez-Toledo a déclaré : « La proposition du prince héritier de tenir deux sommets annuels du G20 pourrait avoir du potentiel et devrait être discutée plus avant par les membres du groupe. »

L’ambassadeur indonésien Agus Maftuh Abegebriel a déclaré à Arab News : « Nous reconnaissons la recommandation faite par le prince héritier Mohammed ben Salmane de tenir deux sommets. Ce serait sûrement bénéfique pour la reprise économique. »

Il a déclaré que la présidence saoudienne avait prouvé que le sommet du G20 pouvait également se tenir virtuellement et se révéler efficace.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince héritier saoudien et Bolsonaro du Brésil discutent de la coordination du G20

21/11/20

Le président brésilien Jair Bolsonaro (à gauche) serre la main du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane alors qu’ils assistent à une réunion sur l’économie numérique au sommet du G20 à Osaka. (Fichier / AFP)

Ils ont également discuté des relations bilatérales et des moyens de les améliorer
Riyad accueillera le 15 sommet du G20 les 21 et 22 novembre
RIYAD: Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, s’est entretenu vendredi par téléphone avec le président brésilien Jair Bolsonaro, a rapporté l’agence de presse saoudienne.

Au cours de l’entretien téléphonique, ils ont discuté des relations bilatérales entre les deux pays et des moyens de les renforcer, ainsi que des moyens de coordonner les efforts déployés dans le cadre des activités du sommet des dirigeants du G20 que le Royaume accueillera à partir de samedi.

L’Arabie saoudite a assumé la présidence du G20 le 1er décembre 2019 et devrait accueillir le 15e sommet annuel de deux jours dans la capitale Riyad du 21 au 22 novembre.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)