Les bénévoles se mobilisent pour offrir des services aux fidèles à La Mecque

16/11/20

MAKKAH : L’Autorité du Croissant-Rouge saoudien (SRCA) a confirmé qu’un grand nombre de personnes se sont mobilisées cette année pour se porter volontaires dans la Grande Mosquée de La Mecque, désireuses de servir les pèlerins après des mois de fermeture de la mosquée en raison de la nouvelle maladie du coronavirus (COVID-19) pandémie.

Seul un petit nombre de volontaires ont été accueillis, cependant, en raison de la nécessité de maintenir une distance sociale et d’assurer la sécurité des pèlerins.

Le directeur du travail bénévole à la SRCA à La Mecque, Hanaa Al-Shamrani, a déclaré à Arab News qu’au cours de la première semaine de l’Omra, les volontaires étaient impatients de servir les pèlerins.

« Des demandes ont été reçues de toutes les villes saoudiennes sans exception, mais en raison des circonstances actuelles, la SRCA n’a accepté que les demandes de La Mecque pour fournir des services de qualité conformément aux protocoles de santé prédéfinis », a-t-elle déclaré.

Plus de 300 bénévoles, dont des médecins, des ingénieurs et des praticiens de la santé, fournissent des services de premiers secours et sensibilisent les pèlerins aux mesures nécessaires pour empêcher la propagation du virus, telles que l’observation des distances sociales et le port de masques.

Les volontaires parlent l’ourdou, l’anglais et le turc, entre autres langues qu’ils ont acquises au fil des ans en entrant en contact avec des pèlerins pendant les saisons du Hajj et de la Omra à La Mecque.

« Les services de premiers secours sont principalement fournis aux patients souffrant de diabète et de problèmes de tension artérielle, ainsi qu’à ceux qui ont été exposés au stress thermique et aux coups de soleil et à ceux qui souffrent de petites blessures », a déclaré Al-Shamrani. « Les bénévoles traitent ces cas de manière très professionnelle et les cas graves sont envoyés dans les hôpitaux voisins. »

Elle a ajouté qu’avant la pandémie, les volontaires avaient l’habitude de distribuer des cadeaux aux pèlerins, notamment des chapelets, des tapis et des collations légères, mais cela n’est plus possible à cause du virus.

Le porte-parole de la SRCA, Abdul Aziz Badamoan, a déclaré à Arab News que son équipe de bénévoles avait commencé à travailler dans la Grande Mosquée vendredi, dans quatre endroits différents, avec 20 femmes et 26 hommes volontaires.

« Les volontaires ont fourni divers services dans tous les coins de la mosquée, couvrant les salles, les places et les lieux de prière alloués aux femmes », a-t-il dit.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie Saoudite accueille les premiers pèlerins étrangers depuis sept mois

02/11/20

Mohammed Saleh Benten (2ème à gauche), ministre du Hajj et de l’Omra, accueille les pèlerins pakistanais venus en Arabie Saoudite pour effectuer l’Omra, à l’aéroport international du Roi Abdulaziz à Djeddah dimanche (Photo, AFP)
  • L’aéroport international du Roi Abdulaziz à Djeddah a accueilli les avions transportant des pèlerins pakistanais et indonésiens
  • Des mesures de prévention strictes sont prises pour assurer la sécurité des pèlerins

DJEDDAH : Pour la première fois en sept mois plus de 250 pèlerins sont arrivés en Arabie Saoudite en route vers La Mecque pour accomplir l’Omra.

L’aéroport international du roi Abdel Aziz à Djeddah a accueilli dimanche les premiers vols de pèlerins étrangers en provenance du Pakistan et de l’Indonésie. Le premier vol est arrivé à 16 heures en provenance du Pakistan avec à son bord 38-huit pèlerins. Le deuxième vol, en provenance d’Indonésie, est arrivé à 18 heures avec 224 pèlerins.

Le ministre du Hajj et de l’Omra, Muhammad Saleh Benten, son adjoint, Abdel Fattah Mashat, ainsi que le directeur de l’aéroport, Issam Nour, ont accueilli les pèlerins.

L’ambassadeur d’Arabie saoudite en Indonésie, Issam Al-Thaqafi, a rejoint les pèlerins indonésiens à l’aéroport international de Djakarta pour leur souhaiter un bon voyage et leur assurer que leur bien-être reste la priorité des dirigeants du Royaume.

Les pèlerins ont subi des tests avant leur arrivée dans le Royaume. «C’est une étape lente et réfléchie au cours de laquelle nous prenons toutes les mesures sanitaires, avant que les pèlerins ne quittent leur pays, et durant tout le pèlerinage dans le Royaume », explique le ministre adjoint du Hajj à la chaîne de télévision satellite Al-Ekhbariya.

«Tout le monde est là pour accueillir le vol des pèlerins», déclare-t-il. « Nous observons tout au jour le jour ».

Le ministère a établi des normes et des contrôles pour tous les fournisseurs de services et les entreprises de l’Omra, afin de garantir que les mesures de précaution et de prévention approuvées par le ministère de la Santé soient appliquées au plus haut niveau.

Les pèlerins peuvent en revanche  rester dans le Royaume seulement 10 jours. Ils subissent un examen de santé à leur arrivée avant de se répartir entre les compagnies du Hajj et de l’Omra; un groupe ne doit compter plus de 50 personnes.

Ils sont ensuite transportés par bus jusqu’à leurs hôtels, où ils passent trois jours en isolement avant d’être examinés et autorisés par le ministère de la Santé à effectuer l’Omra. 

L’arrivée des pèlerins a eu lieu le premier jour de la troisième étape de la reprise de l’Omra; le Royaume se prépare à recevoir 10 000 pèlerins internationaux par jour, et les saintes mosquées fonctionnent à 100 % de leur capacité. L’âge maximum des pèlerins étrangers est fixé à 50 ans.

L’Arabie saoudite recevra des pèlerins venant de pays où la pandémie est stable. Le Centre saoudien de prévention et de contrôle des maladies (Weqaya) procède à une évaluation continue des pays, selon des protocoles préétablis.

Le ministère du Hajj et de l’Omra a exhorté les pèlerins, les visiteurs, ainsi que les fidèles venant de l’intérieur et de l’extérieur du Royaume à respecter les mesures de précaution telles que le port du masque, la désinfection des mains, et la distanciation sociale.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

10 km de pèlerins étrangers arrivent le premier jour de la reprise de l’Omra

01/11/20

MAKKAH : Quelque 10 000 pèlerins internationaux arrivent en Arabie saoudite après une interruption de sept mois pour pratiquer la Omra et visiter la mosquée du Prophète le premier jour de la troisième étape de la reprise de la Omra.

Selon le vice-ministre du Hajj et de la Omra, le Dr Amr Al-Maddah, les 10 000 pèlerins arrivant de l’étranger doivent d’abord obtenir un permis. À leur arrivée, les pèlerins doivent s’isoler pendant trois jours avant d’être transportés vers les sites Miqat, principales limites auxquelles les pèlerins ayant l’intention de pratiquer la Omra doivent se transformer en Ihrams.

Ils peuvent rester dans le Royaume jusqu’à 10 jours, dont trois sont isolés. Conformément au protocole, 500 groupes de pèlerins internationaux sont dispersés tout au long de la journée, chacun avec 20 pèlerins. L’âge maximum des pèlerins internationaux est fixé à 50 ans.

Le vice-ministre a ajouté que les pays sont soumis à une évaluation continue par le Centre saoudien de prévention et de contrôle des maladies et le ministère de la Santé dans le cadre des normes et protocoles approuvés par le gouvernement. Les visas pour les pèlerins en provenance de pays qui connaissent une augmentation notable du nombre seront suspendus jusqu’à une évaluation plus approfondie.

fait en bref

Plus de 1,4 million utilisent l’application Eatmarna dont 3 millions de téléchargement. Un million de permis ont été délivrés pour exécuter des prières et la Omra.

Avec le début de la troisième étape, les saintes mosquées fonctionneront à 100%, une étape charnière pour les entreprises du secteur. Al-Maddah a ajouté que si, à un moment quelconque, il y a un motif de préoccupation ou un danger pour les pèlerins, le ministère évaluera la situation et reviendra aux étapes précédentes et réduira la capacité.

Actuellement, Saudia est la seule compagnie aérienne certifiée autorisée à transporter des pèlerins vers et depuis le Royaume. Les pèlerins arrivant de pays d’où le transporteur n’opère pas doivent s’arranger par l’intermédiaire d’un tiers, comptabilisé par le Royaume.

Les pèlerins doivent avoir un guide de santé fourni par les entreprises de l’Omra pour suivre chaque groupe tout au long de leur visite. Les pèlerins doivent également avoir une assurance maladie complète qui comprend un traitement d’urgence en cas d’infection et un éventuel test PCR.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Un responsable saoudien: la concurrence sera accrue et l’expérience des pèlerins de l’Omra enrichie grâce à une nouvelle application

24/09/20

La première phase du retour progressif permettra, pour commencer, à 30 % des citoyens et des expatriés du Royaume, soit l’équivalent de 6 000 pèlerins par jour, de célébrer l’Omra à partir du 4 octobre. (Photo Fournie)
  • Le lancement de l’application i’Tamarna devrait encourager les entreprises à proposer aux pèlerins une gamme de services plus large et plus pratique à des prix compétitifs
  • L’application est lancée en raison de la pandémie de coronavirus, de ses répercussions, et pour respecter les mesures préventives qui nécessitent de comptabiliser le nombre de pèlerins

LA MECQUE: Selon un haut fonctionnaire ministériel, la nouvelle application du Royaume pour l’Omra va proposer un environnement commercial compétitif qui améliorera les services offerts aux pèlerins et enrichira leur expérience.

L’objectif d’i’Tamarna, le nom donné à l’application, est de faire respecter les normes sanitaires imposées par la pandémie de Covid-19 et de faciliter les réservations de voyages. L’application propose également aux pèlerins de réserver l’hébergement, le transport et les loisirs, avant même d’arriver à La Mecque.

Le Dr Amr al-Maddah est le directeur de la planification et de la stratégie au ministère du Hadj et de l’Omra. Selon lui, le lancement de l’application devrait encourager les entreprises à offrir aux visiteurs une gamme de services plus large et plus pratique.

Grâce aux services de haute qualité que nous offrons aux pèlerins, ces derniers se sentiront attirés par ces entreprises, qui proposeront en outre des prix très compétitifs, explique Amr al-Maddah à Arab News.

Il ajoute que cette application empêchera les agents commerciaux indépendants externes de contrôler tout ce qui a trait à l’Omra. En effet, ils ne possèdent pas de bureaux ou d’installations. Leur travail consiste à représenter et à commercialiser les entreprises de l’Omra à l’étranger.

D’après M. Al-Maddah, de nouvelles mesures sont venues régler ce problème: la relation entre les agences de l’Omra et les agents externes est maintenant limitée au marketing.

«Ces nouvelles mesures vont libérer les agences de l’Omra et les motiver, surtout au moment où les réservations sont faites à travers plusieurs plates-formes électroniques. Les pèlerins étrangers pourront traiter directement avec les agences de l’Omra par plusieurs moyens dont le téléphone et l’application. L’échange sera plus facile qu’avec les agents externes. Cela libérera et améliorera la performance des agences de l’Omra et leur permettra de commercialiser leurs services tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Royaume.»

En effet, l’Arabie saoudite a déclaré en début de semaine qu’elle commencerait à autoriser les pèlerins à accomplir l’Omra en retour progressif, à condition qu’ils prennent les précautions nécessaires. Cette décision intervient à la suite d’une évaluation de l’évolution de la pandémie et en réponse au désir exprimé par des musulmans du monde entier.

Focus

i’Tamarna propose aux pèlerins des services de réservation qu’ils peuvent utiliser avant leur arrivée à La Mecque pour l’hébergement, le transport et les loisirs. Ils pourront télécharger l’application à partir du 28 septembre.

«L’application est lancée en raison de la pandémie de coronavirus, de ses répercussions et pour respecter les mesures préventives qui nécessitent de comptabiliser le nombre de pèlerins», a déclaré M. Al-Maddah. «On ne doit pas dépasser une certaine capacité. Cette mesure permettra de prévenir la surpopulation des Lieux saints et de limiter la propagation du virus parmi les pèlerins.»

Selon M. Maddah, la capacité opérationnelle est calculée grâce à l’application Tawakkalna du ministère de la Santé. Cette dernière enregistre le nombre de pèlerins à partir des données de l’application i’Tamarna sur laquelle les citoyens et les expatriés prendront rendez-vous pour l’Omra. L’application leur communiquera alors leur horaire et leur rappellera les mesures de prévention contre le coronavirus.

La première phase du retour progressif permettra, pour commencer, à 30 % des citoyens et des expatriés du Royaume, soit l’équivalent de 6 000 pèlerins par jour, de célébrer l’Omra à partir du 4 octobre.

La deuxième phase est planifiée à partir du 18 octobre: la capacité de la Grande Mosquée sera de 75 %, soit l’équivalent de 15 000 pèlerins et 40 000 fidèles par jour.

À partir du 1er novembre, en troisième phase, 20 000 pèlerins et 60 000 fidèles pourraient être autorisés à célébrer l’Omra.

Enfin, quatrième étape, lorsque tous les risques de liés à la Covid-19 auront disparu, la Grande Mosquée reprendra un fonctionnement normal.

Les pèlerins pourront télécharger l’application à partir du 28 septembre.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

450,000 pèlerins de l’Omra renvoyés chez eux en période de pandémie

29/05/20

Environ 1,500 pèlerins, bloqués dans le pays, sont également partis en avril.

JEDDAH : Le ministère du Hajj et de l’Omra a facilité le retour de 450,000 pèlerins de l’Omra en toute sécurité dans leur pays par mesure de précaution pour empêcher la propagation de la maladie coronavirus (COVID-19).

Plus de 60,000 pèlerins ont été renvoyés dans leur pays d’origine par des vols spéciaux pendant les cinq jours de la fête de l’Aïd, dans une première opération de ce type depuis la suspension des vols internationaux dans le Royaume le 15 mars.

Environ 1,500 pèlerins bloqués dans le pays sont également partis en avril en collaboration avec les ministères des affaires étrangères, de la santé et de l’intérieur.

40,000 autres pèlerins ont été amenés à la Mecque depuis Médine avec l’aide du ministère du Hajj et de l’Omra, pour achever leurs rituels.

Le ministère a également accueilli environ 2,000 pèlerins, qui n’ont pas pu retourner dans leur pays d’origine en raison de la suspension des vols internationaux.

La suspension de l’Omra et des vols internationaux se poursuit jusqu’à nouvel ordre.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite offre aux pèlerins de l’Omra qui dépassent les possibilités de visa de demander une « exemption »

24/03/20

Les pèlerins qui ont dépassé leur visa Omra peuvent soumettre une demande d’exemption sur le site Web du ministère

RIYAD : La Direction générale des passeports en Arabie saoudite a déclaré que les pèlerins de l’Omra qui ont dépassé leur période de visa peuvent demander une « exemption » pour éviter les sanctions.

Selon un communiqué publié par la direction en coordination avec le ministère du Hajj, les pèlerins qui ont dépassé leur visa pour l’Omra peuvent soumettre une demande d’exemption sur le site Web du ministère.

La demande comprend une exemption des implications juridiques et des sanctions financières liées au retard de leur départ. Le formulaire doit être soumis au plus tard le samedi 28 mars.

Le communiqué ajoute que les autorités compétentes organiseront des vols de retour pour les pèlerins.

Les autorités informeront les pèlerins des détails et des horaires de leurs vols par SMS à leurs numéros de téléphone enregistrés.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Ministère: Plus de 2,7 millions de visas Omra délivrés à ce jour

11/01/20

2 716 858 visas Omra ont été délivrés depuis le début de la saison Omra de cette année. (SPA)

  • 2 716 858 visas Omra ont été délivrés depuis le début de la saison Omra cette année.

DJEDDAH: Les statistiques officielles de l’indicateur Omra ont montré que 2 716 858 visas Omra ont été délivrés depuis le début de la saison Omra de cette année.

Selon ces statistiques, 2 412 572 pèlerins sont arrivés dans le Royaume, tandis que 2 037 631 ont déjà quitté l’Arabie saoudite après avoir accompli leur Omra.

Les chiffres montrent également que 2272163 pèlerins sont arrivés par avion, 133110 par voie terrestre et 7299 par voie maritime, parmi lesquels 568536 Pakistanais, 505217 Indonésiens, 292822 Indiens, 137 834 Égyptiens, 124 951 Malaisiens, 94 854 Turcs, 90 894 Bangladais et 89 006 Algériens.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les pays asiatiques en tête de liste des pèlerins à La Mecque

28/12/19

Les pays asiatiques en tête de liste des pèlerins à La Mecque. (SPA)

Les chiffres sont basés sur l’indice hebdomadaire Omra

DJEDDAH: 2 371 441 visas Omra ont été délivrés entre le 31 août et le 20 décembre 2019. Ces chiffres sont basés sur l’indice hebdomadaire Omra.

L’indice comptabilise le nombre de visas Omra délivrés, le nombre total de pèlerins Omra arrivant au Royaume par les ports aériens, terrestres et maritimes, les nationalités des pèlerins de l’Omra et le nombre de pèlerins partant après avoir terminé leur pèlerinage.

Les nations les plus représentées en termes de nombre de pèlerins étaient le Pakistan avec 495 270, l’Indonésie (443 879), l’Inde (262 887), la Malaisie (116 335), l’Égypte (104820), l’Algérie (80 238), la Turquie (78 512), le Bangladesh (73 142), les Émirats arabes unis (46 370) et la Jordanie (32 011).

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Ministre du Hajj: 1,1 million de pèlerins sont arrivés au Royaume depuis le début de la saison de l’Omra

25/11/19

Les pèlerins et les visiteurs prient à la Grande Mosquée de La Mecque. (Photo du fichier SPA)

Le Pakistan et l’Indonésie réunis représentaient plus de la moitié des pèlerins

Le ministère du Hajj et de l’Omra a lancé des centres «inaya» pour fournir des services complets aux pèlerins

DJEDDAH: Le ministère du Hajj et de l’Omra a annoncé que 1 339 376 visas de l’Omra avaient été délivrés à ce jour pour l’année Hijri 1441, qui a débuté le 31 août 2019 dans le calendrier grégorien.

Le nombre de pèlerins arrivant en Arabie saoudite atteint 1 133 365, dont 297 491 pèlerins actuellement dans le royaume et 835 874 pèlerins qui sont partis.

Dans son rapport statistique, le ministère notait que 1 088 608 pèlerins étaient arrivés dans le Royaume par voie aérienne, 44 750 par voie terrestre et 7 par voie maritime.

Par pays, 319 494 pèlerins sont arrivés du Pakistan, 306 461 d’Indonésie, 195 345 d’Inde, 50 841 de Malaisie, 50 775 de Turquie, 36 021 de Bangladesh, 28 785 d’Algérie, 18 146 du Maroc, 16 851 d’Iraq et 16 223 de Jordanie.

Avec le début de la saison de l’Omra, le ministère du Hajj et de l’Omra a lancé des centres «inaya» (soins) pour fournir des services complets aux bénéficiaires. Le ministère a également mis au point le système de réservation centralisé MAQAM, qui permet aux entreprises de l’Omra, aux entreprises de transport et de transport, aux pèlerins et aux visiteurs de la mosquée du Prophète de se contacter directement, respectant ainsi les normes de contrôle, d’efficacité et de transparence les plus strictes.

Le MAQAM, en collaboration avec le ministère du Hajj et de l’Omra, le ministère des Affaires étrangères et le Centre national d’information, émet également des visas électroniques sans papier, dans le cadre des efforts déployés pour atteindre l’un des objectifs les plus importants de la Vision 2030, améliorer la qualité des services fournis aux pèlerins.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite pourrait autoriser les femmes à accomplir leur pèlerinage sans tuteur

20/10/19

Le ministre du Hajj et de l’Omra d’Arabie saoudite, le Dr. Mohammed Saleh Benten, a approuvé les mises à jour des services de l’Omra. (SPA)

Le ministère explore les possibilités de visa pour les pèlerines solitaires
Le portail Maqam est une plate-forme en ligne, conçue pour que les musulmans du monde entier puissent demander un forfait Omra par voie numérique.

DJEDDAH: Arab News a appris que le gouvernement étudie diverses options de visas. Les femmes doivent actuellement se rendre en Arabie saoudite pour effectuer des pèlerinages avec un mahram (son tuteur), ou être accueillies par lui à son arrivée dans le royaume, bien que les femmes de plus de 45 ans puissent voyager sans un mahram si elles participent à un voyage organisé en groupe.

Si les femmes voyagent avec un groupe et sans mahram, elles doivent soumettre une lettre notariée de non-objection émanant de quelqu’un qui pourrait être considéré comme leur mahram, autorisant le voyage pour le Hajj ou l’Omra avec ce groupe.

Mais Arab News a appris que le ministère du Hajj et de l’Omra conduisait des études pour délivrer des visas de visite pour le tourisme et à des fins de l’Omra, et que ce processus devrait permettre aux femmes de venir sans avoir besoin d’un mahram.

C’est l’un des nombreux développements dans les secteurs du Hajj et de l’Omra, et Arab News a également appris que le ministère avait été instamment prié d’intervenir dans le secteur pour sauver les entreprises.

Les entreprises de l’Omra ont exprimé leurs inquiétudes au sujet de l’impact des réglementations, affirmant qu’elles perdaient du terrain et avertissant que près de 200 entreprises quitteraient le marché si les autorités n’intervenaient pas.

Marwan Abbas Shaban, président du Comité national pour le Hajj et l’Omra, a déclaré que chaque entreprise de l’Omra était obligée de créer deux succursales, d’employer 20 personnes et de dépenser au moins 1 million RS (266 666 USD) par an, même si elle ne recevait pas un seul pèlerin. La majorité des entreprises opérant dans ce secteur étaient petites et ne pouvaient supporter de tels coûts, a-t-il ajouté.

«Nous recherchons toujours des responsables pour interagir avec nous et nous appelons les autorités supérieures à prendre en compte nos revendications», a-t-il déclaré à Arab News.

Shaban a déclaré qu’il y avait environ 750 entreprises pour l’Omra et le Hajj avec des licences, mais qu’environ 500 d’entre elles étaient sur le marché et qu’elles ne fonctionnaient qu’à 1% de leur capacité.

Le secteur de l’Omra est plus rentable que le secteur industriel, a-t-il ajouté, soulignant la valeur des terres dans la ville sainte de La Mecque.

Le ministre saoudien du Hajj et de l’Omra d’Arabie saoudite, le Dr. Mohammed Saleh Benten, a approuvé les mises à jour des services de l’Omra à la suite d’une réunion avec le Comité national pour le Hajj et l’Omra afin de discuter des mises à jour des réglementations et des instructions pour les entreprises de l’Omra.

Le vice-ministre du Hajj et de l’Omra, Abdulfattah Mashat, a déclaré après la réunion que les mises à jour incluaient l’autorisation de toutes les catégories de membres de l’IATA – agences de voyages, certificats de l’OMC ou certificats d’adhésion au Conseil mondial du tourisme et du voyage – comme condition préalable à agent externe.

Les mises à jour du ministère prévoient également de donner aux pèlerins plus de flexibilité dans les options de transport, a ajouté Mashat, et sont accessibles sur un portail permettant aux musulmans du monde entier de demander un forfait Omra par voie numérique.

Le portail Maqam est une plate-forme en ligne, conçue pour que les musulmans du monde entier puissent demander un forfait Omra par voie numérique.

L’année dernière, près de 1,1 million de personnes ont utilisé Maqam lors de sa phase d’essai, ce qui leur a permis de choisir parmi plus de 30 entreprises proposant des services de déplacement, d’hébergement et autres nécessités pour des voyages à La Mecque et à Médine.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)