«Masam», le projet saoudien de déminage qui sauve la vie des Yéménites

04/09/20

Le projet saoudien de déminage des explosifs souterrains (Masam) à travers tout le pays va permettre aux personnes déplacées de rentrer chez elles, selon le directeur du projet (Photo, fournie par Masam)..
  • Les Houthis ciblent les civils en plantant des mines en forme de pierres et en jouets pour enfants dans les villages, les terres agricoles, les écoles, sur les routes et dans les parcs
  • La plupart des mines terrestres récupérées par les équipes de Masam sont fabriquées localement, tandis que d’autres proviennent d’Iran

AL-MUKALLA: Le projet saoudien de déminage (Masam) à travers tout le pays « va permettre aux personnes déplacées de rentrer chez elles », selon le directeur du projet Oussama Al-Gosaibi qui a déclaré que les Houthis, soutenus par l’Iran, avaient planté des dizaines de milliers de mines au Yémen depuis la prise de contrôle de Sanaa à la fin de 2014.

Il a ajouté que les ingénieurs de déminage du projet travaillaient aussi dur que possible pour nettoyer le terrain avant que les civils ne soient touchés. « Il s’agit en fait d’une course contre la montre. », a déclaré Al-Gosaibi à Arab News.

Masam, qui a été créé mi-2018 par le Centre d’aide humanitaire et de secours Roi Salman (KS Relief), vise à débarrasser le Yémen des mines et des engins explosifs. Il forme des ingénieurs de déminage locaux et leur fournit des machines à la pointe de la technologie, en aidant également les victimes des mines anti-personnel.

En juin, KS Relief avait  prolongé d’un an le contrat de Masam pour un coût de 30 millions de dollars.

Al-Gosaibi a affirmé que le projet comptait 32 équipes de déminage. Ils ont traité plus de 180000 mines terrestres, antipersonnel et antichars ainsi que d’autres engins explosifs depuis 2018. Leur action a couvert une superficie de plus de 13 millions de mètres carrés dans les provinces de Marib, Jawf, Shabwa, Taiz, Lahj, Dhale, Hodeidah et Saada.

Par rapport à d’autres pays comme le Liban, où Al-Gosaibi et ses équipes ont également travaillé, une mission de déminage au Yémen est plus dangereuse et ardue. Cela a coûté à Masam la vie de 21 ingénieurs.

« La milice houthie a massivement et sans discrimination installé des mines dans tous les zones », a-t-il déclaré. « Nous récupérons des mines dans des zones purement civiles. Nous les retirons des écoles, des maisons, des fermes, des routes, des terrains de jeux pour enfants et des pâturages. »

Les chiffres recueillis par Masam et le projet de données sur les lieux et les événements des conflits armés, basé aux États-Unis, montrent que les Houthis ont planté environ un million de mines terrestres dans les zones contestées et même dans les zones sous leur contrôle.

« Même si nous tenons à sécuriser et à nettoyer le plus grand nombre de zones minées, les milices posent toujours des mines dans les zones sous leur contrôle. »

Des groupes locaux et internationaux de défense des droits de l’homme affirment que des centaines de civils yéménites ont été tués au cours des cinq dernières années.

Masam a déclaré que les dernières victimes des mines terrestres houthistes étaient deux personnes qui ont été tuées lundi dans la province centrale d’Al-Bayda.

Les médias locaux ont récemment rapporté que des familles entières avaient été tuées à Jawf lorsque des véhicules roulaient sur des mines terrestres posées par des Houthis.

« Les victimes des mines terrestres se comptent par milliers, principalement des enfants et des femmes, et cette effusion de sang ne s’arrêtera que lorsque le Yémen sera entièrement protégé des mines terrestres. Cela reste notre objectif principal », a déclaré Al-Gosaibi.

La plupart des mines terrestres récupérées par les équipes de Masam sont fabriquées localement, tandis que d’autres proviennent d’Iran.

Al-Gosaibi a accusé les Houthis de cibler des civils en plantant des mines terrestres déguisées en pierres et en jouets pour enfants dans les villages, les terres agricoles, les écoles, les routes et les parcs.

Cependant, des milliers de Yéménites qui ont fui les combats dans leurs villages d’origine ont pu rentrer chez eux grâce aux efforts du projet. « En sécurisant ces zones, nous avons aidé des milliers de personnes déplacées à retourner en toute sécurité dans leurs maisons, leurs fermes et leurs écoles », a déclaré Al-Gosaibi.

Les responsables du déminage yéménites ont salué le rôle de Masam en aidant le pays à se débarrasser des mines terrestres et en fournissant aux équipes locales de déminage du savoir et du matériel adéquat.

« Masam est un grand projet survenu au bon moment », a déclaré le major général Ameen Saleh Al-Aqeli, directeur du Yémen Executive Mine Action Center (YEMAC), à Arab News. « Il a réalisé un excellent travail en un temps record. Le nombre de victimes de mines terrestres aurait été beaucoup plus élevé si Masam n’était pas venu au Yémen. Il a sauvé la vie d’un grand nombre Yéménites.

Le YEMAC a reçu le soutien du gouvernement saoudien et d’autres donateurs internationaux qui l’ont aidé à se tenir debout pendant la guerre.

Al-Aqeli a attribué le nombre élevé de victimes civiles à l’amplitude des mines terrestres posées par les Houthis et au manque de sensibilisation de la population, car de nombreux Yéménites déplacés étaient rentrés à la hâte dans les zones libérées avant que les équipes de déminage ne terminent leurs missions.

« En raison de la pauvreté et de la faim, de nombreuses personnes ne tiennent pas compte de nos mises en garde contre le retour dans leurs maisons. Alors ils causent un désastre pour eux-mêmes et pour les autres quand ils reviennent » a conclu Al-Aqeli.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

« C’est notre devoir » : les Saoudiens tendent la main aux Libanais touchés par l’explosion

11/08/20

Un membre du personnel du Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salman est aperçu à côté de l’aide humanitaire qui a été déchargée à l’aéroport international de Beyrouth, le 7 août 2020. (APS via REUTERS)
  • Le programme « Helping Hand » de KS Relief a recueilli plus de 400 000 euros pour les victimes de l’explosion à Beyrouth
  • « Ce sont nos frères et sœurs arabes, nous sommes à leurs côtés et nous les aiderons autant que possible »

DJEDDAH: Pendant des années, les habitants du Royaume ont collecté des fonds, offert des biens et aidé des organisations caritatives à fournir une aide d’urgence aux pays et aux personnes confrontés à des guerres, à la famine et à des catastrophes.

Cette fois, ce n’est pas différent. Choqués par les événements dévastateurs de Beyrouth, les Saoudiens font encore une fois preuve de leur générosité en faisant des dons pour aider le peuple libanais à retrouver le réconfort et la paix, et à reconstruire sa capitale ruinée.

Lorsque la nouvelle de l’explosion meurtrière du port de Beyrouth est parvenue dans le Royaume il y a une semaine, des milliers de Saoudiens ont exprimé leur effroi sur les réseaux sociaux, tout en renouvelant leur solidarité avec leurs frères et sœurs libanais. Beaucoup ont offert des dons pour aider près de 300 000 sans-abris touchés par la puissante déflagration.

En moins d’une semaine, des entreprises privées et différents donateurs, notamment des fondations et des organisations philanthropiques, ont fait des dons de plus de 1,8 million de riyals saoudiens (environ 400 000 euros) au programme « Giving a helping hand to the brothers in Lebanon » organisé par le Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salman (KS Relief).

KS Relief, le seul organisme autorisé à recevoir des dons caritatifs ou humanitaires de l’intérieur du Royaume, a été à l’avant-garde des efforts d’aide internationale à Beyrouth. Les entreprises ont également offert une partie de leurs bénéfices au profit du programme d’assistance de KS Relief.

Tarek, Farah et Haneen Khaled Naaman, propriétaires de Siblings Brunch and Coffee à Djeddah, ont consacré le produit d’une journée de travail à aider les Libanais durement touchés – alors même que leur entreprise est en activité depuis seulement huit mois.

« Nous avons une petite entreprise et pourtant mes frères et moi ne pouvions pas ne pas aider quand nous avons vu cette tragédie dévastatrice. Le produit d’une journée, c’est le minimum que nous pouvons faire pour Beyrouth. »

« Ma famille est d’origine libanaise, mais nous sommes nés et avons grandi ici. Le Liban a toujours été une deuxième maison pour nous », raconte Tarek Naaman à Arab News. Donner est un acte humain de bonté et les Libanais ont vécu tellement de malheurs depuis si longtemps. Il est de notre devoir de les aider. Si je peux faire plus, je n’hésiterai pas. »

L’entrepreneur a également appelé d’autres entreprises saoudiennes à apporter leur aide aux Libanais, les exhortant à « faire le calcul, à se concentrer sur le maintien de leur entreprise à flot, tout en trouvant les moyens de redonner ». Il leur a dit : « Si Dieu vous donne, vous devriez donner à ceux qui sont moins fortunés. Dieu triplera vos gains. »

De toutes parts, des Saoudiens ont montré leur solidarité avec le Liban. « Ce sont nos frères et sœurs arabes, nous sommes à leurs côtés et nous les aiderons autant que possible, assure Amani A.A., une femme d’affaires. Quelle que soit la valeur d’un don, je sais que c’est pour une bonne cause. Vous ne devez pas rester seul pendant que vous souffrez. »

Ce texte est la traduction d’un article paru sur ArabNews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les 91 Indonésiens rentrent chez eux grâce à l’initiative Awdah

17/05/20

RIYADH : Un vol à destination de Jakarta transportant 91 passagers a quitté dimanche l’aéroport international de Khalid à Riyad, a rapporté l’agence de presse saoudienne.

Le vol fait partie de l’initiative « Awdah (retour) » de l’Arabie saoudite pour les expatriés souhaitant retourner dans leur pays d’origine via un système de demande dédié.

L’initiative Awdah permet aux expatriés titulaires de visas de sortie et de rentrée, de visas de sortie finale et de visite de divers types de retourner dans leur pays par avion.

L’initiative peut être utilisée en accédant à l’icône Awdah sur la plate-forme Absher et en fournissant les informations suivantes : numéro de séjours (Iqama), date de naissance, numéro de téléphone portable, ville de départ et aéroport d’arrivée. Il n’est pas nécessaire d’avoir un compte sur la plateforme Absher pour que les expatriés de toutes nationalités puissent accéder à ce service.

Le nombre total de demandes enregistrées dans l’initiative a atteint 149,671 au cours de la période du 22 avril au 16 mai.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite envoie 200 tonnes de dattes dans 24 pays

05/05/20

Les dattes sont les plus belles sélectionnées dans différentes parties du Royaume comme cadeau à la communauté musulmane

RIYADH : Sur les directives du roi Salman et du prince héritier Mohammed bin Salman, le ministère saoudien des Affaires islamiques a envoyé 200 tonnes de dattes dans 24 pays musulmans.

Le sous-secrétaire adjoint du ministère, le Dr Mohammed bin Abdul Aziz Al-Aqil, a déclaré que cela faisait partie des efforts du Royaume pour servir les musulmans du monde entier pendant le mois de Ramadan.

Il a déclaré qu’en dépit de la pandémie en cours, les projets humanitaires du Royaume sont toujours en cours pour atténuer les souffrances de l’humanité.

Al-Aqil a déclaré que les intérêts des musulmans du monde entier sont toujours au centre des préoccupations du Royaume.

Le Royaume, a-t-il dit, non seulement sert les musulmans mais est toujours à l’avant-garde des projets humanitaires à travers le monde sans aucune discrimination.

Il a dit que les dattes étaient les plus belles sélectionnées dans différentes parties du Royaume comme cadeau à la communauté musulmane.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite promet une aide de 2,66 millions de dollars à la Palestine pour lutter contre le coronavirus

02/05/20

L’aide intervient alors que le pays a souligné à plusieurs reprises l’importance de la coopération contre la pandémie. (Fichier / AFP)

Les fournitures de 2,66 millions de dollars comprennent du matériel médical d’Europe, de Chine et du Royaume
DUBAI: L’Arabie saoudite, avec son organisme caritatif, le centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salman (KSRelief), a promis plus de 2,5 millions de dollars de fournitures médicales à la Palestine dans la lutte contre le coronavirus, a rapporté SPA, un organisme public.

Les fournitures de 2,66 millions de dollars comprennent du matériel médical d’Europe, de Chine et du Royaume.

L’aide intervient alors que le pays a souligné à plusieurs reprises l’importance de la coopération contre la pandémie.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’OMS remercie l’Arabie saoudite d’avoir fait un don de 500 millions de dollars pour lutter contre le coronavirus

18/04/20

Une capture d’écran tirée du site Web de l’Organisation mondiale de la santé montre le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle sur le COVID-19 (nouveau coronavirus) au siège de l’OMS à Genève le 23 mars 2020. (Fichier / AFP)

  • Le Royaume allouera 150 millions de dollars à La Coalition Pour La Préparation Aux Épidémies Et L’innovation (Coalition for Epidemic Preparedness and Innovation)
  • Le coronavirus a tué plus de 150 000 personnes dans le monde

DUBAI: L’Organisation mondiale de la santé a remercié le roi d’Arabie saoudite pour avoir donné 500 millions de dollars pour soutenir les efforts internationaux de prévention de la propagation du coronavirus, a rapporté vendredi l’agence de presse gouvernementale SPA.

« l J’exprime ma grande gratitude au gardien des deux saintes mosquées et au peuple saoudien pour sa grande générosité en faisant un don de 500 millions de dollars, en réponse au plan de lutte contre le coronavirus, en espérant que les autres membres du G20 suivront le geste du roi Salman », a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le Royaume accordera 150 millions de dollars à La Coalition Pour La Préparation Aux Épidémies Et L’innovation, 150 millions de dollars à l’Alliance mondiale pour les vaccins et les vaccinations et 200 millions de dollars à d’autres organisations et programmes de santé internationaux et régionaux.

Le coronavirus a tué plus de 150 000 personnes dans le monde et infecté plus de 2,2 millions de personnes dans 193 pays et territoires.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Un programme de reconstruction saoudien lance un projet d’approvisionnement en eau au Yémen

13/03/20

AL-MAHRAH, Yémen : Le Programme saoudien de développement et de reconstruction pour le Yémen (SDRPY) a inauguré un projet de gestion des ressources en eau dans le gouvernorat d’Al-Mahrah.

Le SDRPY a été créé pour travailler aux côtés du gouvernement yéménite afin de concevoir et de mettre en œuvre des projets de développement dans tous les domaines affectant la vie quotidienne du peuple yéménite, de faciliter le rétablissement, de créer des emplois, de fournir des services de base et de soutenir l’économie.

L’objectif de son dernier projet est de fournir de l’eau à environ 30,000 personnes dans le gouvernorat et un certain nombre de directions au Yémen.

Abdullah Suleiman, directeur du bureau du SDRPY à Al-Mahrah, a déclaré que le projet « reflète le soutien continu fourni par le gouvernement du roi Salman au peuple frère du Yémen afin de soutenir les secteurs vitaux du Yémen ».

Une équipe de recherche technique du SDRPY a également visité des presses à imprimer dans le gouvernorat d’Aden, afin de déterminer les meilleurs moyens de garantir la fourniture de matériel éducatif pour les écoles et d’augmenter la capacité de production des presses.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le roi Salman ordonne 10 millions de dollars à l’OMS pour lutter contre le coronavirus

10/03/20

L’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) salue le don du roi Salman alors que la lutte contre le coronavirus se poursuit.

Quatre nouveaux cas de coronavirus identifiés dans le Royaume à la fermeture des écoles et des collèges.

RIYAD : Le roi Salman d’Arabie saoudite a publié lundi une directive ordonnant le don de 10 millions de dollars pour soutenir les efforts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre le coronavirus.

Les autorités saoudiennes ont également déclaré lundi que neuf nouveaux cas de coronavirus avaient été identifiés, ajoutant qu’il suspendait les voyages par air et par mer entre le Royaume et 14 pays pour empêcher la propagation de la maladie.

« Le Royaume d’Arabie saoudite et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) travaillent ensemble pour lutter contre le nouveau coronavirus (COVID-19) », indique un communiqué conjoint.

« À l’appui de cet effort, le Royaume d’Arabie saoudite a fourni 10 millions de dollars à l’Organisation Mondiale de la Santé pour la mise en œuvre de mesures urgentes visant à minimiser la propagation de la maladie et à soutenir les pays dotés d’infrastructures sanitaires vulnérables. »

Et le directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus de l’OMS, a déclaré que l’organisation « apprécie grandement ce geste humanitaire généreux du gardien des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz et le prince héritier Mohammed bin Salman, qui contribuera de manière significative aux efforts de sauvegarde de la planète santé. »

Le ministère de la Santé a déclaré que les nouveaux cas concernaient quatre ressortissants saoudiens, deux bahreïnis, un américain et un égyptien.

Entre-temps, il a également été annoncé lundi que les personnes qui n’auraient pas déclaré des informations correctes sur la santé aux points d’entrée feraient face à des amendes allant jusqu’à 133,000 $.

Auparavant, l’agence de presse d’État SPA a réporté que les autorités suspendaient les voyages des citoyens saoudiens et des résidents étrangers aux Émirats arabes unis (EAU), au Koweït, à Bahreïn, au Liban, en Syrie, en Égypte, en Irak, en Italie et en Corée du Sud.

Oman, la France, l’Allemagne et l’Espagne ont été ajoutés plus tard lundi.

Les personnes en provenance de ces pays ou toute personne ayant séjourné au cours des 14 derniers jours seraient également temporairement interdites d’entrée au Royaume.

La découverte des quatre nouveaux cas porte à 15 le nombre total de personnes dont le virus a été confirmé dans le Royaume.

Dimanche, le ministère de la Santé avait déclaré que quatre cas avaient été confirmés à Qatif, portant le total à 11 cas.

Un communiqué du ministère saoudien de la Santé a déclaré que le premier cas était un citoyen saoudien, lié à un cas précédent à Qatif. Le patient est maintenant isolé à l’hôpital.

Deux des autres patientes sont des femmes bahreïnites qui avaient voyagé d’Iraq en route pour Bahreïn. Ils ont également été isolés dans un hôpital de Qatif.

Le quatrième cas était un ressortissant américain retournant au Royaume après avoir voyagé aux Philippines et en Italie. Ce patient a été envoyé dans une unité d’isolement dans un hôpital de Riyad.

La semaine dernière, le Royaume a arrêté l’entrée dans le Royaume des voyageurs par transport terrestre depuis Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Koweït.

Seuls les véhicules commerciaux sont autorisés. Les personnes voyageant au Royaume-Uni en provenance de ces pays ont été invitées à embarquer uniquement sur les trois principaux aéroports de Riyad, Jeddah et Dammam où elles peuvent être contrôlées par les autorités sanitaires.

À Riyad, le Riyadh Boulevard et le Winter Wonderland ont été fermés cette semaine en raison des inquiétudes croissantes concernant la propagation du coronavirus.

Et le ministère saoudien de l’Éducation a déclaré dimanche que les écoles et les universités seraient fermées à partir de lundi dans le cadre des mesures « préventives et de précaution » recommandées par les autorités sanitaires.

La décision couvre tous les établissements d’enseignement – publics et privés – et les établissements de formation technique et professionnelle.

Toutes les activités éducatives et coraniques dans les mosquées sont également suspendues à partir de lundi.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré dimanche qu’il limiterait les déplacements au sommet et à partir du gouvernorat de Qatif, pour empêcher la propagation du virus.

Les 11 premiers cas de coronavirus dans le Royaume étaient tous des résidents de Qatif, situé dans la province orientale. Certains d’entre eux se seraient rendus en Iran, l’un des pays les plus touchés par le coronavirus.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite en tête des États donateurs au fonds d’aide yéménite

16/01/20

L’Arabie saoudite est l’un des principaux fournisseurs d’aide au Yémen. (SPA)

  • Le financement total de l’Arabie saoudite était de 968,4 millions de dollars

RIYAD: L’Arabie saoudite a été désignée comme le premier contributeur mondial à un fonds fournissant une aide humanitaire vitale au Yémen.

Selon un rapport publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Royaume est resté le principal partisan du plan de réponse humanitaire du Yémen (YHRP) 2019, qui est estimé à 4,19 milliards de dollars.

Le financement total de l’Arabie saoudite s’est élevé à 968,4 millions de dollars, soit 28% du YHRP, les États-Unis venant en deuxième position avec un don de 907,6 millions de dollars (26%).

L’OCHA vise à mobiliser 71 millions de dollars supplémentaires pour le programme de secours afin d’aider à faire face à la situation humanitaire qui continue et se détériore au Yémen. Le plan d’intervention soutient des secteurs tels que la sécurité alimentaire, l’agriculture, la santé, l’eau et l’hygiène, l’assainissement, la nutrition, les abris et l’éducation, a rapporté mercredi l’agence de presse saoudienne.

L’YHRP est le plus grand appel de détresse lancé par des organisations humanitaires pour soulager les souffrances du peuple yéménite tout en travaillant à soutenir un relèvement durable.

La guerre au Yémen, le pays le plus pauvre du monde arabe, a provoqué ce que l’ONU a décrit comme la pire crise humanitaire de la planète, avec 22 millions de personnes ayant besoin d’aide.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les parents de jumeaux conjoints louent les soins saoudiens

02/01/20

Père des jumeaux mauritaniens Taqi Mahmoud. (Photo AN)

  • Les jumeaux ont été amenés à Riyad sur les instructions du roi Salmane et du prince héritier Mohammed ben Salmane pour étudier leur cas
  • Une fois l’examen terminé, les médecins seront en mesure de dire quand ils pourront effectuer la chirurgie de séparation

RIYAD: Les parents des jumeaux mauritaniens ont déclaré qu’ils étaient extrêmement touchés par le soutien apporté par les dirigeants saoudiens pour aider leurs enfants.

Les jumeaux conjoints – Mohammed et Fadhil – et leurs parents ont été amenés à Riyad sur les instructions du roi Salmane et du prince héritier Mohammed ben Salmane pour étudier leur cas et la possibilité de les séparer.

Dans une interview exclusive avec Arab News, le père des jumeaux, Taqi Mahmoud, a remercié les dirigeants saoudiens pour la générosité dont ils avaient fait preuve.

Il a dit qu’il était très reconnaissant pour les efforts des dirigeants, y compris les dispositions prises pour les amener à Riyad, l’accueil par l’équipe de l’hôpital du roi Abdullah spécialisé pour enfants (KASCH) et l’accueil chaleureux qui leur a été réservé tout au long de la journée.

« Le voyage de la Mauritanie à Riyad en coordination avec les autorités saoudiennes et mauritaniennes s’est très bien déroulé et les procédures de transfert des jumeaux à Riyad se sont déroulées facilement », a expliqué Mahmoud.

« Nous sommes très reconnaissants à l’Arabie saoudite de nous aider à bras ouverts pour nous recevoir, le service qui nous est offert est si généreux et accueillant », a-t-il ajouté.

Mahmoud a déclaré que sa famille avait voyagé en jet privé sur les instructions du roi Salmane.

Il a ajouté que les jumeaux, qui à leur arrivée mardi matin ont été transférés au KASCH, subissent divers tests.

Une fois l’examen terminé, les médecins seront en mesure de dire quand ils pourront effectuer la chirurgie de séparation.

Mahmoud a déclaré que l’hôpital avait communiqué avec le ministère mauritanien de la Santé, qui avait ensuite discuté de la question avec le ministère des Affaires étrangères. Le ministère a constaté que l’Arabie saoudite était le meilleur pays pour aider les jumeaux et le Royaume a envoyé un jet privé en quelques jours seulement.

Abdulrahman Dadah, porte-parole de l’ambassade de Mauritanie – qui, avec d’autres responsables, a rendu visite aux jumeaux à l’hôpital – a déclaré à Arab News: «Nous apprécions grandement le soutien généreux de l’Arabie saoudite avec les instructions du roi et du prince héritier.

« Nous savons que c’est le soutien commun de l’Arabie saoudite à chaque cas, nous apprécions que le Royaume ait été l’un des premiers pays à offrir ce service de santé, nous sommes reconnaissants pour cette opportunité qui donne le vrai sens à l’humanité ».

Le Dr Mohammed Al-Namshan, président de chirurgie pédiatrique à KASCH et superviseur des jumeaux, a déclaré à Arab News: «Nous les avons reçus en bon état. Ils sont dans un état stable.

«Nous avons terminé certaines enquêtes, y compris des tests de laboratoire, des tests radiologiques et étudié la condition cardiaque. Au cours des prochains jours, nous continuerons les examens pour décider de la séparation ».

Il a dit que tout était fourni gratuitement. La mère reste avec les jumeaux dans la salle, tandis que le père a été hébergé près de l’hôpital avec d’autres installations et les dépenses quotidiennes dans le cadre du service humanitaire.

Au sujet de la durée du séjour pour traitement, il a déclaré: « Cela dépend si nous trouvons des problèmes qui empêcheront leur séparation ».

Il a ajouté que parfois il y a des problèmes et que les organes ne peuvent pas être séparés, ce qui empêche une chirurgie réussie.

«Dans le cadre du Programme national de séparation des jumeaux, nous avons étudié plus de 110 bébés et séparé 48 d’entre eux. Les autres cas n’étaient pas favorables à la séparation », Al-Namshan.

Si l’opération est approuvée, ils deviendront le 49ème groupe de jumeaux à subir la procédure dans l’un des plus grands programmes de séparation au monde, a-t-il déclaré.

Mahmoud a exprimé sa confiance dans l’équipe médicale saoudienne, dirigée par le superviseur général d’expérience du Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane, et le célèbre chirurgien pédiatrique, le Dr Abdullah Al-Rabeeah.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)