Comment l’Arabie saoudite prend soin des filles qui s’égarent

11/12/19

L’Arabie saoudite gère un système moderne et efficace de maisons de soins et de bien-être pour les filles et les jeunes femmes en difficulté qui font l’objet d’arrêts ou de détentions. Il y a eu récemment des plaintes vocales de la part de quelques-unes de ces jeunes femmes, liées à leur statut social ou à des allégations de mauvais traitements. Quels sont donc leurs droits?

Ces foyers sont affiliés à l’Institution de protection sociale des filles, créée par le Ministère du travail et du développement social; le ministère supervise également les mécanismes de fonctionnement des foyers. Les femmes dont ils s’occupent n’ont pas plus de 30 ans et il existe une section distincte pour les filles de moins de 15 ans.

En raison du droit spécifique des filles à la vie privée, la loi exige que toute enquête sur leur conduite se déroule dans la même institution et comporte des évaluations psychologiques et sociales spécialisées.

La confidentialité est également cruciale. Selon la loi, toute information obtenue par les maisons de soins au cours d’une enquête est strictement confidentielle et aucune autorité ne peut y avoir accès sans l’autorisation expresse du ministre de l’Intérieur.

En ce qui concerne la sécurité, il existe une coopération étroite entre le ministère du Travail et du Développement social et le ministère de l’Intérieur. Les deux ministères travaillent ensemble pour établir des règlements régissant la conduite des gardes nommés pour protéger les maisons et leurs occupants, et des escortes qui accompagnent les jeunes femmes devant les tribunaux pour le procès et d’autres procédures légales.

Il est également important de se concentrer sur le rôle que ces foyers jouent dans la réadaptation des filles et des jeunes femmes qui se sont égarées d’une manière ou d’une autre et les préparent à un retour à la société. L’éducation, y compris l’enseignement religieux, est un élément clé, dans le but de développer la culture des femmes et de les habituer aux bonnes habitudes par la lecture et la réflexion.

L’autosuffisance est également un objectif, avec des programmes de formation professionnelle et technique pour doter les femmes des compétences qui les aideront sur le marché du travail.

Quand l’occupante d’un foyer de bien-être peut-elle s’attendre à partir? Premièrement, évidemment, lorsque la période de détention à laquelle elle a été condamnée prend fin, elle est libre de retourner dans la société.

Cela peut également se produire si les enquêtes concluent qu’elle n’a commis aucune infraction ou s’il existe une décision de justice à cet effet. Enfin, s’il est prouvé à la satisfaction du ministre du Travail et du Développement social que son état s’est amélioré, un juge peut accepter de la libérer avant la fin de sa peine.

Il est important de souligner que cette réhabilitation sociale et psychologique s’applique non seulement à la jeune femme qui s’est égarée, mais aussi à sa famille; tout le monde bénéficie de ces programmes, y compris la société dans son ensemble.

  • Dimah Talal Alsharif est une consultanet juridique saoudienne, cheffe du département du droit de la santé au cabinet d’avocats Majed Garoub et membre de l’Association internationale des avocats. Twitter: @dimah_alsharif

Avis de non-responsabilité: les opinions exprimées par les auteurs dans cette section sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Arab News

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Nous allons rendre le monde vert, disent les jeunes Saoudiens

27/10/19

L’équipe saoudienne participant au FIRST Global Challenge 2019 à Dubaï. (SPA)

Les Saoudiens parmi plus de 1500 concurrents de 190 pays participant au FIRST Global Challenge 2019 à Dubaï
Le défi est de créer des robots pour nettoyer les mers du monde en éliminant les déchets et les polluants
DUBAI: Une jeune équipe saoudienne participant à un important concours international de robotique s’est engagée samedi à jouer son rôle dans la création d’un monde sans pollution.

« Nous représentons un espoir pour l’avenir, non seulement pour l’Arabie saoudite, mais aussi pour l’ensemble de l’humanité », a déclaré le chef de l’équipe, Maysoon Humaidan, à Arab News.

Plus de 1 500 concurrents de 190 pays participent au FIRST Global Challenge 2019 à Dubaï, qui vise à créer des robots pour nettoyer les mers du monde en éliminant les déchets et les polluants.

Humaidan a déclaré que l’équipe saoudienne était « bouclée » pour le concours et a décrit ses membres comme de « jeunes enthousiastes pour la science et la connaissance ». Leur rêve était de « motiver les jeunes Saoudiens à entrer dans les domaines de la science, de la technologie et des mathématiques afin de: trouver des solutions aux problèmes et aux défis auxquels l’humanité est confrontée », a-t-elle déclaré.

Sulafa Al-Shehri, 14 ans, membre de l’équipe, a déclaré que le défi de la robotique avait élargi ses connaissances en matière de technologie, de durabilité et de protection de l’environnement. Fadel Younes, 15 ans, a déclaré que la technologie moderne pourrait résoudre bon nombre des problèmes les plus pressants du monde.

Les ambitions de l’équipe reflètent les pas de géant accomplis par le Royaume en impliquant les jeunes dans le secteur des technologies et ses applications dans tous les domaines.

Récemment, le Royaume a déclaré qu’il introduisait des applications dans l’intelligence artificielle et la robotique au ministère de l’Éducation afin d’améliorer le service à la clientèle. Il y a deux ans, l’Arabie saoudite a accordé la citoyenneté saoudienne au robot Sophia, symbole de la «ville intelligente» du Neom.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le «Projet Khayal» pour autonomiser les femmes et les étudiants universitaires

21/10/19

L’université Alfaisal collaborera avec Detasad pour développer des cours sur la cybersécurité et l’intelligence artificielle.

Detecon Al-Saudia (Detasad), l’Université Alfaisal et le WSB (Bureau des compétences des femmes) ont lancé une nouvelle initiative visant à stimuler, développer et à accroitre l’esprit d’entreprise des femmes et des étudiants universitaires en Arabie saoudite.

Le projet Khayal est un effort commun qui vise à trouver des talents cachés parmi les femmes et les étudiants universitaires vivant dans le Royaume en leur fournissant une plate-forme et des outils pour concrétiser leurs idées techniques / TIC.

Pendant le programme, les étudiants universitaires et les femmes expatriées auront l’occasion de présenter leurs idées techniques à un jury composé de représentants de l’Université Alfaisal, du WSB et de Detasad. Les idées sélectionnées seront élaborées et mises en œuvre par les étudiants et les femmes volontaires, en utilisant la bonne infrastructure informatique, les outils, les locaux à usage de bureaux et les services de consultation fournis par Detasad.

Detasad, qui compte 37 années d’expérience dans l’industrie de l’information, de la communication et des technologies, apportera également un soutien commercial aux produits appropriés sélectionnés parmi les candidats. En outre, l’entreprise TIC offrira des possibilités de stage et des postes permanents aux étudiants d’Alfaisal après l’obtention de leur diplôme. Detasad donnera également des conférences sur les TIC, les télécommunications et le commerce, et collaborera avec l’université à l’élaboration de cours sur la cybersécurité et l’intelligence artificielle.

«Detasad, l’Université Alfaisal et WSB croient au pouvoir potentiel de l’entrepreneuriat, qui s’aligne avec la vision 2030 de l’Arabie saoudite. Les étudiants et les jeunes adultes constituent la majorité de notre population. Ce sont les véritables ressources qui doivent être perfectionnées, façonnées et préparées pour l’avenir avec une forte emprise sur la transformation numérique, en particulier dans l’ère de l’IoT à venir », a indiqué un communiqué de presse.

«Ces étudiants de l’Université Alfaisal seront le moteur du projet Khayal, car ils travailleront en étroite collaboration avec les femmes entrepreneurs et Detasad pour développer les nouvelles idées. Detasad, l’Université Alfaisal et WSB sont ravis d’annoncer le projet Khayal et de souhaiter la bienvenue aux idées nouvelles et innovantes de toutes les femmes pour transformer leurs rêves en réalité ».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Cyber ​​Saber Hackathon renforce les compétences des étudiants saoudiens

07/08/19

Le hackathon, sponsorisé par Télécom intégré aura lieu en septembre.

Cyber ​​Saber Hackathon continuera d’aider les talents saoudiens à atteindre de nouveaux sommets dans le secteur du la cyber sécurité grâce à l’application pratique de plusieurs tactiques de cyber-attaque et de défense, a déclaré Samer Omar, PDG de la 7e Conférence sur la sécurité de l’information MENA 2019 de VirtuPort.

Il a ajouté que le hackathon, sponsorisé par Société de télécommunications intégrée (ITC), se tiendra les 9 et 10 septembre.

Ghassan Itani, PDG de l’ITC, a déclaré: «La cyber sécurité reste l’un des éléments essentiels pour garantir le succès de l’économie numérique. Le parrainage du Cyber ​​Sabre Hackathon par l’ITC est l’une de nos initiatives visant à investir dans la responsabilité sociale des entreprises, conformément à la Vision 2030, dans laquelle nos jeunes joueront un rôle crucial dans la défense et la protection de notre société et de l’actif numérique global.  »

Le hackathon se caractérise par sa capacité à fournir un environnement de simulation holistique qui permettra aux candidats de faire l’expérience du piratage dans le monde réel et de scénarios de violation de secteurs vitaux, notamment le secteur financier, les aéroports, le secteur pétrolier et gazier. Les étudiants pourront interagir avec elle via leurs ordinateurs.

Le modèle de ville intelligente du hackathon se distingue par le fait que les étudiants vont expérimenter et observer les implications des cybers attaques et l’importance de se doter des connaissances nécessaires pour affronter les attaquants.

Les organisateurs du hackathon ont déclaré que la compétition avait été conçue pour préparer les candidats aux défis auxquels ils seraient confrontés pour protéger les organisations pour lesquelles ils travailleraient.

La troisième édition du hackathon est considérée comme l’une des compétitions les plus importantes de la région. Plus de 20 universités publiques et privées saoudiennes ont participé aux deux dernières éditions.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les scouts d’Arabie saoudite participent au Jamboree mondial

28/07/19

La délégation comprenait plus de 100 scouts âgés de 14 à 17 ans. (SPA)

  •  Le Jamboree, organisé conjointement par les États-Unis, le Mexique et le Canada

RIYAD: Une délégation de l’Association des scouts d’Arabie saoudite a participé à la cérémonie d’ouverture du 24ème Jamboree Scout Mondial, qui s’est tenue sur le camping de Summit Bechtel Reserve, Virginie, États-Unis.

«Le nombre de participants dépasse les 40 000 venant de 170 organisations, comités et associations nationaux du monde entier», a déclaré le président du Comité international du scoutisme (CSI), Craig Turby.

« Le Jamboree, co-organisé par les États-Unis, le Mexique et le Canada, a pour objectif de « ouvrir un nouveau monde » en résolvant les problèmes et en coopérant pour faire face aux problèmes les plus pressants du monde ».

Bear Grylls, Ambassadeur en chef du Scoutisme mondial, a déclaré: « Les scouts sont confrontés à de grands défis, tels que la santé, l’éducation, la paix et le changement climatique, qui nécessitent la plus grande contribution de la jeunesse pour parvenir au développement durable ».

L’Université de la Princesse Nourah bint Abdulrahman, représentée par le décanat du service communautaire et de la formation continue, a poursuivi sa participation à l’événement.

L’équipe de l’université a participé aux activités du «Village mondial du développement».

Le village offre aux jeunes garçons et filles la possibilité de participer au programme de développement mondial, les responsabilise et les sensibilise aux problèmes mondiaux.

« Le nombre de participants dépasse les 40 000 provenant de 170 organisations, comités et associations nationaux du monde entier ». Craig Turby, Président du Comité International du Scoutisme

L’Association des scouts d’Arabie saoudite a également pris part à la «Journée de célébration culturelle», qui présente les vêtements, les aliments et le folklore traditionnels des pays participants.

Les membres de la délégation ont participé à des compétitions organisées par les dirigeants du Jamboree ainsi qu’à de nombreuses autres activités de volontariat, distribuant des brochures et des CD présentant le processus de développement du Royaume et certaines de ses traditions.

Une exposition de photos a également été organisée pour mettre en lumière le travail accompli par les scouts saoudiens au service de leurs communautés, en particulier les pèlerins et l’environnement, ainsi que le projet mondial des scouts «Messagers de la paix», qui a été témoin de beaucoup d’interactions entre les participants.

Abdullah bin Suleiman Al-Fahad, vice-président de l’Association des scouts d’Arabie saoudite, a déclaré précédemment que la délégation du Royaume comptait plus de 100 scouts âgés de 14 à 17 ans.

Le Jamboree se déroulera du 22 juillet au 2 août. Il s’agit du plus grand événement éducatif en plein air organisé par le mouvement scout, qui sert plus de 51 millions de jeunes dans le monde.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

3 000 jeunes Saoudiens suivent un programme intensif d’orientation sur le mariage dans le cadre du programme Al-Zawaj

14/07/19

Sur cette photo d’archives, de jeunes hommes participent à un programme de préparation au mariage à Abu Arish, dans le sud de la région de Jazan. Des associations civiques en Arabie saoudite, telles que Al-Zawaj, donnent aux jeunes des conseils d’orientation pré-matrimoniaux pour les préparer à faire face aux défis de la vie familiale. (Une photo d’archive)

  • Des cours de formation aident les jeunes à comprendre les exigences du mariage
  • Les futurs couples sont également informés de leurs responsabilités pour fonder une famille stable et mener une vie harmonieuse

DJEDDAH: Al-Zawaj, une association de la société civile qui aide les jeunes Saoudiens dans le domaine du mariage et de l’orientation familiale, a lancé un programme de formation intensive à l’intention de 3 000 jeunes hommes et femmes.

Le programme, qui se tiendra au siège d’Al-Zawaj à Djeddah, consiste en une liste de cours de formation proposés par un certain nombre de spécialistes en réadaptation familiale.

Ahmed Al-Sultan Al-Omari, président d’Al-Zawaj, a déclaré que ces cours aideraient les jeunes à comprendre les exigences du mariage et leurs responsabilités mutuelles afin de fonder une famille stable et de mener une vie agréable et harmonieuse.

L’année dernière, le prince héritier Mohammed ben Salmane a ordonné une initiative sociale intitulée «SNAD de Mohammed ben Salmane», basée sur des initiatives sociales et à but non lucratif que le prince héritier a lancé en partenariat avec diverses parties.

La première initiative était «SNAD marriage», qui visait à motiver les jeunes à se marier et à assurer une vie familiale et sociale stable.

Le programme vise à répondre aux besoins des différents secteurs de la société et à mettre en place des cadres et des règles pour les initiatives caritatives du prince Mohammed ben Salmane.

Récemment, le programme a annoncé la distribution de plus de 90 millions RS (24 millions USD) à 4 700 bénéficiaires.

Depuis son lancement, le programme a offert plus de 300 millions de RS à plus de 15 000 Saoudiens dans le cadre de son objectif consistant à soutenir les jeunes mariés, à promouvoir la connaissance et à réaliser un développement social durable.

Les demandes sont reçues via https://snad.org.sa/marriage.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

La Fondation Misk participe au 20ème sommet de la jeunesse

Heure: Juin 25, 2019

Le Youth 20 Summit (Y20) ou 20ème sommet de la jeunesse est une conférence mondiale de la jeunesse réunissant de jeunes experts du G20 pour débattre des problèmes mondiaux de la jeunesse. (Twitter)

  • Le centre a également organisé un atelier à l’intention des jeunes ambassadeurs des pays du G20, qui a examiné la recherche sur « l’avenir du travail ».

RIYAD: L’Arabie saoudite, représentée par le Centre d’initiatives de la Fondation Misk, a participé au 20ème sommet de la jeunesse (Y20) à Tokyo.

La fondation a adopté des recommandations devant être présentées lors de la réunion des dirigeants du G20 au Japon à la fin du mois de juin, après s’être mis d’accord sur le développement de trois domaines principaux, à savoir le commerce mondial, l’environnement et les entreprises, ainsi que les travaux futurs.

Le 20ème sommet de la jeunesse (Y20) est une conférence mondiale de la jeunesse réunissant de jeunes experts du G20 pour débattre des problèmes mondiaux de la jeunesse par le biais de plusieurs propositions de politiques pour les dirigeants du G20.

Le Centre d’initiative de la Fondation Misk a sélectionné quatre jeunes hommes et femmes représentant la société civile du Royaume pour participer au sommet. Les sessions ont permis de constater le consensus de tous les participants sur l’importance de développer ces domaines en fonction des développements scientifiques et techniques.

Le centre a également organisé un atelier à l’intention des jeunes ambassadeurs des pays du G20, qui a examiné la recherche sur « l’avenir du travail ».

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru

Aéroport d’Abha à travers l’objectif des stagiaires de Misk

20/06/19

Les jeunes praticiens des médias prometteurs d’Arabie saoudite ont mis l’accent sur l’aéroport d’Abha lors d’une séance photo sous la direction du photographe en chef d’Arab News, Zied Alarfaj.

Le travail des jeunes photojournalistes faisait partie de leur stage à Arab News organisé en collaboration avec la Fondation Misk, une organisation à but non lucratif qui responsabilise la jeunesse saoudienne.

Les photojournalistes se voient également offrir une occasion unique de suivre une formation pratique au siège du journal principal à Riyad, ainsi qu’à ses bureaux à Dubaï et à Djeddah.

Les participants assisteront à des sessions qui couvrent le journalisme en ligne et imprimé, le design des médias et la photographie.

Ils seront encadrés par les rédacteurs en chef et chefs de département primés de la société.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite enregistre la plus forte hausse du nombre de candidats AFA

Heure: Juin 17, 2019
  • Les inscriptions ont augmenté de 21% en Égypte, de 26% en Jordanie et de 25% en Arabie Saoudite

LONDRES: Le nombre de Saoudiens inscrits aux examens d’analystes financiers agréés (AFA) a bondi d’un quart – plus que dans aucun autre État du Golfe.

Cette augmentation coïncide avec une initiative visant à développer le secteur des services financiers du Royaume dans le cadre du projet de la vision 2030 pour la réforme économique et sociale.

Le CFA Institute (Institut AFA), l’association mondiale de la gestion de placements, a déclaré que plus de 250 000 candidats s’étaient inscrits aux prochains examens AFA de niveau I, II et III, l’une des qualifications les plus demandées par les professionnels de l’investissement.

 «L’obtention du titre d’AFA est un processus très rigoureux, moins d’un candidat sur cinq ayant réussi le processus d’obtention de l’agréation», a déclaré Paul Smith, AFA, président et chef de la direction du CFA Institute. «Nous sommes heureux de constater que le nombre record de candidats prêts à travailler continue de croître chaque année. Surtout sur les nouveaux marchés du monde où la finance joue un rôle essentiel dans la construction d’économies fortes ».

Le Moyen-Orient était fortement représenté dans la composition mondiale: 6 004 professionnels de l’investissement de huit pays du CCG et du Moyen-Orient se sont inscrits aux examens AFA, soit une augmentation de 5% par rapport à l’année dernière.

Les inscriptions ont augmenté de 21% en Égypte, de 26% en Jordanie et de 25% en Arabie Saoudite.

Les Émirats arabes unis continuent de compter le plus grand nombre de nouveaux candidats au Moyen-Orient, avec 2 136 personnes inscrites à l’examen.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru

Le ministère de l’Éducation saoudien injecte 500 millions de dollars dans des projets d’écoles publiques

22/05/19

500 millions de RS seront consacrés à la construction de «complexes» d’éducation. (Photos / Fournies)

30 institutions pour étudiants à Dammam, Jeddah et Riyad seront construites

RIYADH: L’Arabie saoudite consacre plus de 500 millions de dollars à la construction de «complexes» d’éducation qui serviront 90 000 étudiants dans les grands centres urbains.

Le ministère de l’Education, représenté par la société gouvernementale la compagnie Tatweer Bâtiments, a signé mardi un accord avec la compagnie Al- Mabani Immobilier portant sur la construction de 30 institutions pour étudiants à Dammam, Djeddah et Riyad.

Les accords comprennent un plan à court terme visant à établir 10 complexes dans les trois villes avec un effectif combiné de 30 000 étudiants. Celles-ci coûteront environ 800 millions de roupies (213 millions de dollars) et devraient être achevées en 2022. Un plan à long terme est également prévu pour la création de 20 complexes pour 60 000 étudiants d’une valeur de 600 millions de rands. Les complexes seront situés à des endroits approuvés par les autorités locales.

Le PDG de Tatweer, Fahd Al-Hammad, a déclaré que cet accord représentait une opportunité pour les investisseurs intéressés par la construction et l’exploitation d’une infrastructure d’éducation de haute qualité avec des «conceptions de pointe».

Le directeur général d’Al-Mabani, Abdelrahman Al-Ahmed, a déclaré que cet accord appuyait la stratégie du ministère visant à développer l’environnement des écoles du secteur public grâce à la mise en place de complexes.

L’accord a été signé sous le haut patronage du sous-secrétaire du ministre de l’Éducation, M. Saad Al-Fuhaid, et en présence de Mohammed ben Eid Al-Otaibi, directeur général de l’éducation au ministère.

Un peu plus tôt cette année, le ministre de l’Éducation, Hamad ben Mohammed Al-Asheikh, a déclaré que l’Arabie saoudite s’efforçait d’améliorer la qualité des infrastructures de son secteur de l’éducation en encourageant les partenariats public-privé.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)