3-Les sites les plus sacrés de l’Islam vidés par la crise des coronavirus au début du Ramadan

Diffuser l'info

27/04/20

Le Dôme du Rocher, qui fait partie du bassin du Mont du Temple, est photographié au début du mois sacré musulman du Ramadan, au début du 24 avril 2020, lors de la nouvelle crise pandémique du coronavirus. Le Mont du Temple, l’emplacement du Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu le plus sacré de l’Islam, sont fermés aux fidèles par les autorités israéliennes sous la menace du COVID-19. / AFP / STR

Une photo prise le 24 avril 2020 montre des policiers saoudiens monter la garde à côté de la Kaaba dans la Grande Mosquée de La Mecque, le premier jour du mois sacré islamique du Ramadan, au milieu d’interdictions sans précédent des réunions de famille et des prières de masse dues au coronavirus (COVID -19) pandémie. / AFP / STR

Le mois sacré du Ramadan a commencé vendredi avec les sites les plus sacrés de l’islam en Arabie saoudite et à Jérusalem, en grande partie dépourvus de fidèles, la crise du coronavirus ayant contraint les autorités à imposer des restrictions sans précédent.

Pendant le Ramadan, les musulmans du monde entier se joignent à leurs familles pour rompre le jeûne au coucher du soleil et aller dans les mosquées pour prier.Mais la pandémie a changé de priorités, avec des restrictions sur les grands rassemblements pour les prières et les iftars publics, ou les repas pour rompre le jeûne.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info