Aide saoudienne indépendante des « différences politiques, raciales et religieuses »

Diffuser l'info

01/06/19

Dr. Abdallah Al-Rabeeah, superviseur général du centre d’aide humanitaire du roi Salmane, prend la parole lors d’une conférence à La Mecque. (CVA)

Le président du centre d’aide humanitaire du roi Salmane a déclaré que l’organisation des sommets du Golfe et de l’Islam à La Mecque fait partie de la mission de l’Arabie saoudite envers le monde islamique

La Mecque : «L’Arabie saoudite a prouvé son objectivité en ne liant pas l’aide humanitaire aux positions politiques des États, des races ou des religions», a déclaré le Dr Abdullah Al-Rabeeah, superviseur général du centre d’aide humanitaire du roi Salmane, a déclaré lors d’une conférence de presse à La Mecque.

Al-Rabeeah a ajouté que l’accueil du Sommet du Golfe et des sommets islamiques à La Mecque fait partie de la mission du Royaume envers le monde islamique, notant que l’Arabie saoudite a déjà dépensé 87 milliards USD en aide humanitaire dans 81 pays. Il a souligné la compatibilité de cette aide avec le droit international et les normes des organisations internationales. Ces programmes humanitaires comprenaient la santé, l’éducation, la réhabilitation des enfants soldats et l’aide aux réfugiés.

Il a loué le parrainage et les conseils du roi Salman et du prince héritier Mohammed ben Salmane pour les programmes d’aide humanitaire du centre d’aide humanitaire du roi Salmane. Il a déclaré qu’il y avait eu plus de 1 011 programmes d’aide humanitaire d’une valeur de 3,5 milliards de dollars dans 44 pays depuis 2014, dont les principaux bénéficiaires étaient le Yémen, la Palestine, la Syrie, la Somalie, le Pakistan, l’Indonésie et l’Iraq.

Une attention particulière est accordée à l’autonomisation des femmes et à 225 projets d’une valeur de 390 millions de dollars ont été consacrés à 62 millions de femmes, a ajouté Al-Rabeeah, en plus des 234 projets qui ont aidé 114 millions d’enfants bénéficiant d’éducation, de nutrition, de santé, de protection et d’environnement programmes.

Al-Rabeeah a souligné le bon traitement réservé aux réfugiés dans le Royaume qui sont considérés comme des invités d’honneur par les autorités et le peuple saoudiens. Parmi ces réfugiés figurent 561 000 Yéménites, 262 000 Syriens, 249 000 Rohingyas et des centaines de milliers d’autres pays qui bénéficient de l’aide du Royaume pour soutenir les économies de leurs pays.

Il a déclaré que le Yémen était le principal bénéficiaire des programmes humanitaires saoudiens, sans discrimination entre les territoires contrôlés par le gouvernement ou les Houthis et soutenus par l’Iran. Il a ajouté que 345 projets d’une valeur de 12 milliards de dollars avaient été lancés dans ce pays au cours des quatre dernières années, notamment dans le cadre de programmes humanitaires et d’aide au développement économique, y compris l’appui à la Banque centrale du Yémen.

Al-Rabeeah a souligné l’importance du rôle du Royaume, en particulier lorsque l’épidémie de choléra a éclaté au Yémen l’année dernière. Il a ajouté: “Le prince héritier Mohammed ben Salmane a supervisé l’initiative humanitaire organisée par le centre d’aide humanitaire du roi Salmane et d’autres institutions saoudiennes en coordination avec le ministère yéménite de la Santé, l’Organisation mondiale de la Santé et l’UNICEF pour lutter contre l’épidémie.”

En outre, 150 programmes d’une valeur de 500 millions de dollars ont été consacrés à la réhabilitation de 20 000 enfants soldats recrutés par les milices – y compris des programmes de rééducation psychologique, éducative, communautaire et familiale – et près de 2 000 avaient été entièrement réhabilités.

Il a annoncé le lancement d’un nouveau programme d’aide humanitaire appelé «Masam» destiné à désactiver et à éliminer 1,1 million de mines plantées par les milices au Yémen, considéré comme le plus grand projet depuis la Seconde Guerre mondiale, et a déclaré que 71 000 mines avaient déjà été enlevées et désactivées.

Al-Rabeeah a noté que 78 projets d’une valeur de 352 millions de dollars avaient été lancés en Palestine en coordination avec des agences des Nations Unies, en plus de 191 projets consacrés aux enfants déplacés en Syrie, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé et des hôpitaux, et 37 projets d’une valeur de 175 millions de dollars en Somalie.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info