Al-Ahsa: siège des plus importants sites archéologiques et historiques d’Arabie saoudite

Diffuser l'info

20/06/19

Al-Ahsa contient les sites archéologiques et historiques les plus importants d’Arabie Saoudite. (Photo fournie)

  • La ville est devenue la première du Golfe à faire partie du réseau des villes créatives de l’UNESCO dans les domaines de l’artisanat et des arts populaires
  • Elle abrite également la plus grande oasis du royaume où se trouvent des établissements humains datant du néolithique.

AL-AHSA: Al-Ahsa est une oasis riche en espaces verts et en sources d’eau, abritant de nombreuses civilisations anciennes, dont certaines remontent à 6000 ans avant J.C.

Elle abrite les sites archéologiques et historiques les plus importants d’Arabie saoudite et a obtenu trois distinctions arabes et internationales au cours des quatre dernières années.

En 2015, elle est devenue la première ville du Golfe à s’inscrire dans le réseau des villes créatives de l’UNESCO dans les domaines de l’artisanat et des arts populaires.

Le réseau rassemble 180 villes de 72 pays pour placer la créativité et les industries culturelles au cœur de leurs plans de développement au niveau local et pour coopérer activement au niveau international.

FAITS EN BREF

  • En 2015, Al-Ahsa est devenue la première ville du Golfe à faire partie du réseau des villes créatives de l’UNESCO dans les domaines de l’artisanat et des arts populaires.

  • En 2018, Al-Ahsa est devenu le cinquième site saoudien sur la Liste du patrimoine mondial, après Madain Saleh, le district d’Al-Turaif à Ad-Diriyah, la ville historique de Djeddah et l’art rupestre dans la région de Hail.

  • Al-Ahsa a été choisie comme capitale du tourisme arabe pour 2019.

La deuxième réalisation est la désignation par l’UNESCO d’Al-Ahsa en tant que site du patrimoine mondial en 2018, devenant le cinquième site de ce type en Arabie saoudite. De plus, Al-Ahsa a été choisie comme capitale du tourisme arabe pour 2019 par le Conseil ministériel arabe du tourisme.

Ces réalisations n’auraient pas été possibles sans l’appui du gouvernement saoudien et les efforts incessants des résidents d’Al-Ahsa pour préserver leur patrimoine culturel.

Al-Ahsa abrite également la plus grande oasis du royaume, qui abrite des établissements humains datant du néolithique.

L’oasis d’Al-Ahsa comprend le site archéologique de Jawatha, y compris la mosquée Jawatha datant de l’état de Qarmatain au IXème siècle et le palais Al-Hazm.

Des musiciens se produisent sur un site historique à Al-Ahsa, (photo fournie)

Des tombes peuvent être vues dans plusieurs parties de l’oasis datant des civilisations anciennes.

La ville dispose également d’une plage pittoresque, de plus de 30 sources naturelles irriguant l’oasis de verdure et de bâtiments de style urbain uniques.

S’exprimant lors de l’inauguration de la 13ème conférence annuelle du réseau des villes créatives, le 2 juin, le maire d’Al-Ahsa, Adel bin Mohammed Al-Mulhem, a déclaré que la ville s’était efforcée de maintenir la créativité dans les arts et l’artisanat populaires dans le cadre de nombreux projets et programmes.

Il a souligné l’importance de la culture dans la construction des villes futures et son rôle dans le développement urbain durable.

La province d’Al-Ahsa est considérée comme la terre la plus verte et la plus fertile de la région orientale du royaume.

Al-Ahsa tire son nom de la nature de son territoire; En arabe, Al-Ahsa est un mot pluriel de «Al-Hisa» qui fait référence au sable accumulé avec une base solide en dessous. Quand il pleut, le sable empêche le soleil de dessécher l’eau.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info