Al-Jubeir d’Arabie saoudite: l’Iran devrait cesser de cibler le Royaume avec des missiles et des milices

Diffuser l'info

24/01/20

Le ministre d’État saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, donne une conférence de presse conjointe avec le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce le 24 janvier 2020 à Budapest, en Hongrie. (AFP)

  • Al-Jubeir: Le régime iranien a détourné le pays
  • Il a ajouté que l’Arabie saoudite était attachée à une solution à deux États au conflit israélo-palestinien

RIYAD: L’Arabie saoudite ne cible pas l’Iran avec des missiles et par le biais des milices et, par conséquent, la République islamique devrait cesser de faire de même, a déclaré vendredi le ministre d’État aux Affaires étrangères du Royaume, Adel Al-Jubeir, lors d’une conférence de presse en Hongrie.

Al-Jubeir a ajouté que le peuple iranien était «historiquement modéré», mais que le régime avait «détourné le pays».

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Al-Jubeir a déclaré que des sanctions avaient été imposées à l’Iran « en raison de son comportement dans la région », et non en raison des souhaits de l’Arabie saoudite.

Alors que le président américain Donald Trump se prépare à accueillir les dirigeants israéliens à Washington pour révéler les détails de son plan de paix au Moyen-Orient, retardé depuis longtemps, Al-Jubeir a déclaré que le Royaume « n’a pas de relations avec Israël et s’engage à une solution à deux États, conformément aux Résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies ».

Il a ajouté que l’Arabie saoudite ne voulait pas la guerre au Yémen et cherchait une solution politique.

Pendant ce temps, le ministre adjoint de la Défense de l’Arabie saoudite, le prince Khalid bin Salman, a déclaré que «l’Iran veut exporter la révolution» et a «une idéologie expansionniste».

Dans une interview télévisée avec VICE Media qui sera diffusée sur Al Arabiya vendredi soir, le prince Khalid a ajouté: «L’Iran veut que les autres États de la région ne soient pas partenaires, mais soient dans le cadre du projet expansionniste iranien. Et c’est une grande différence; nous avons la Vision 2030 qui nous fait avancer, et ils ont la vision 1979 qui essaie de faire reculer la région et l’Arabie saoudite ».

Il a également déclaré que l’Iran et ses milices menaçaient la sécurité dans la région.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info