Al Khobar en Arabie Saoudite devient la première ville de Mena à piloter sans fil 5G

Diffuser l'info

Heure: Mai 26, 2018

Al Khobar, une ville de la province orientale de l’Arabie saoudite, est la première ville du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord à tester la connectivité sans fil 5G après le lancement d’un projet pilote la semaine dernière, a annoncé le ministère de la Culture.

« Parce que les capacités de cette technologie sont très élevées, elle ouvrira la voie au développement d’autres technologies telles que l’Internet des objets (IoT), la réalité virtuelle et les robots », a déclaré le ministère des Télécommunications.

Le haut débit mobile 5G à très haut débit va révolutionner Internet dans les années à venir. Le développement des technologies de communication à large bande et autres technologies de la prochaine génération est l’un des piliers du plan de diversification économique Vision 2030 de l’Arabie saoudite visant à réduire la dépendance du pays vis-à-vis des hydrocarbures. Une infrastructure numérique sophistiquée est considérée comme essentielle pour soutenir le développement du secteur privé et créer des emplois pour les ressortissants saoudiens.

Le royaume a mis en place le groupe de travail national 5G l’année dernière dans le but de superviser les changements administratifs, réglementaires et autres nécessaires pour introduire le haut débit mobile de la prochaine génération. Dirigé par un comité de pilotage, il supervise les progrès et s’engage avec les parties prenantes, y compris le gouvernement, les opérateurs télécoms, les vendeurs d’équipements et les utilisateurs finaux potentiels.

Le projet pilote d’Al Khobar a été lancé après que la Commission des télécommunications et des technologies de l’information (CITC) a publié des licences pour tester un réseau mobile 5G utilisant des canaux de 100 mégahertz (MHz) avec une bande passante de 3,6-3,8 gigahertz (GHz), les vitesses requises pour 5G.

Le pilote « a dépassé les limites des technologies sans fil précédentes avec une vitesse de transmission de données de plus de 1 Gbps », a déclaré le CITC dans une déclaration aux médias vendredi.

La Commission prévoit de convertir les licences d’essai et d’essai en licences d’exploitation 5G complètes et exclusives dans la bande 3,4-3,8 GHz d’ici le milieu de l’année prochaine. Des récompenses pour un spectre encore plus large pourraient suivre d’ici le début de 2020, at-il ajouté. Il a déjà accordé une portée de bande passante supplémentaire aux opérateurs mobiles Mobily, Saudi Telecommunications Company et Zain.

Cet article a été publié pour la première fois dans The National

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien The National Accueil

ru


Diffuser l'info