Al-Othaim fournit un financement d’une valeur de 3,7 millions de RS pour soutenir les patients souffrant de troubles rénaux

Diffuser l'info

14/01/20

Le contrat a été signé à la résidence du président Abdullah bin Saleh Al-Othaim à Riyad.

Abdul Mohsen bin Abdullah Al-Othaim a fourni un financement de 3,7 millions de RS (986 482 dollars) pour l’achat de dispositifs et d’équipements médicaux de pointe à l’unité des patients atteints de troubles rénaux de l’hôpital spécialisé du roi Fahd de Buraidah.

L’équipement sera utilisé pour effectuer la lithotripsie, une procédure médicale par laquelle un calcul rénal ou autre est brisé en petites particules qui peuvent être évacuées par le corps.

La dotation de bienfaisance a été faite dans le cadre de la charité Abdul Mohsen Al-Othaim, dont le contrat a été signé à la résidence d’Abdullah bin Saleh Al-Othaim, président du conseil d’administration de la société de portefeuille Al-Othaim à Riyad.

Abdul Aziz Abdullah Al-Othaim, membre du conseil d’administration et PDG de la société Abdullah Al-Othaim Markets, représentait Al-Othaim tandis que l’hôpital était représenté par le Dr Turki bin Abdullah Al-Muqbel, directeur général. Était également présent le Dr Mohamed Mustafa Al-Ras, PDG d’Attia Medical Equipment Company.

Le président Abdullah bin Saleh Al-Othaim a déclaré que la dotation est conforme à la stratégie des entreprises d’Al-Othaim de contribuer aux programmes de responsabilité sociale, au travail caritatif et aux services communautaires, et que la dotation contribuera à fournir un service médical distingué aux patients atteints de reins à l’hôpital.

«La dotation est en ligne avec le soutien illimité de notre gouvernement avisé aux programmes de responsabilité sociale en partenariat avec tous les secteurs, afin de garantir que le soutien nécessaire parvienne à ceux qui le méritent, à la lumière des soins généreux et continus du Gardien des Deux Saintes Mosquées: le roi Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane ».

Les sociétés Al-Othaim ont été impliquées dans un certain nombre de campagnes de charité, y compris la «Campagne Pas de Hajj sans vaccination», en coopération avec le ministère de la Santé, en plus d’une campagne environnementale avec l’Organisation saoudienne de normalisation, de métrologie et de qualité et la Ministère de l’environnement, de l’eau et de l’agriculture.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info