Beaucoup de secrets enfouis sous les sables du Rub ‘al Khali

Diffuser l'info

Heure: Mai 31, 2018

« L’oasis de Yabrin a été attribuée à l’oasis située sur la partie nord », a ainsi déclaré Yakout al Hamaoui en référence au désert Rub ‘al Khali.

Un certain nombre d’archéologues ont cru que l’ancienne civilisation d’Ād décrite par le Coran comme « Erum des piliers, dont le semblable n’a jamais été créé sur la terre » est enterrée sous les sables de ce désert, mais elle n’a pas été découverte pas encore.

L’expert en géologie Hamoud al-Shanti a déclaré que ce qui rend le Rub ‘al Khali si unique, ce n’est pas seulement ses formes esthétiques dans les dunes de sable mais la présence d’eau souterraine.

Il a déclaré à AlArabiya.net que Rub ‘al Khali englobe beaucoup de richesses, notamment l’essence, le gaz et les eaux souterraines.

Al Shanti a déclaré: « Rub ‘al Khali est un site riche en formations géologiques. Il est connu pour ses nombreuses oasis, ses fontaines d’eau et sa prédominance de dunes de sable. Plusieurs études géologiques menées sur Rub ‘al Khali ont confirmé l’existence d’établissements humains qui vivaient à proximité de bassins hydrographiques où se trouvaient des pointes de flèches confirmant la pratique de la pêche, et que les humains habitaient continuellement le site au fil des ans.

Il a dit que les récentes pluies abondantes résultant du cyclone Mekunu n’ont pas été expérimentées à Rub ‘al Khali depuis 30 ans ou plus. L’eau pénétrera lentement dans le sable et les eaux souterraines au cours des années en raison de la gravité.

Al-Shanti a souligné qu’il y a beaucoup de types de sable à Rub al Khali qui font écho à l’identité du lieu et de l’histoire des établissements humains.

Le site est un monde de secrets enfouis sous le sable. Les études ont également consisté à sonder les météorites tombées à Rub ‘al Khali, les grottes, les marais et tous les facteurs géologiques disponibles. Le gouvernement saoudien n’a épargné aucun effort pour explorer et conduire des études possibles dans le but de découvrir ses secrets.

Dans une interview accordée à Al Arabiya, l’expert en géologie, le Dr Abdullah al-Amri, a déclaré que l’eau actuelle du Rub ‘al Khali est située dans des formations géologiques dans la partie sud-est de la péninsule arabique. Il couvre une très grande surface. Tous les cours d’eau proviennent du bouclier arabe et du nord de l’Arabie Saoudite, de Wadi al-Rummah et de plusieurs vallées.

L’eau au creux de Rub ‘al Khali

Rub ‘al Khali comprend de l’eau de source profonde qui a plus de 5 000 à 10 000 ans, appelée eau souterraine non renouvelable ou eau profonde.

Al Amri a souligné: « Nous avons mené une étude il y a trois ans pour explorer les ressources en eau à Rub ‘al Khali. Nous avons trouvé deux types d’eau, y compris de l’eau près de la surface qui, en peu de temps, finit par s’évaporer, comme l’eau qui est actuellement présente après le récent ouragan. L’autre type d’eau est situé dans des formations géologiques profondes qui sont à 4 km de profondeur sous la surface de la terre, la pluie est abondante à Rub ‘al Khali dans un endroit situé à 500 kilomètres de la ville de Harb. « 

Il a souligné que les études exploratoires effectuées à Rub ‘al Khali ont prouvé que le désert possède d’immenses ressources en eau, mais qu’une grande partie de l’eau existante contient une grande quantité de soufre.

Dans le passé, on croyait que le Rub ‘al Khali est une rivière courante qui était une idée commune. Les études géophysiques ont révélé des cours d’eau profonds, certains d’entre eux existent encore à ce jour tandis que d’autres ont péri.

Certains sites sont riches en eau, tandis que d’autres contiennent des formations et des couches de pétrole et de gaz.

La présence d’eau devient plus forte à la frontière sud-est de l’Arabie saoudite, aux EAU et à Oman, qui sont riches en eau à cause des baisses d’eau, car les eaux de ruissellement sont inclinées vers les directions sud-est.

Après le cyclone Mekunu

A propos des effets de l’eau laissée par le cyclone, al-Amri a déclaré: « A ce stade, l’eau coule sur le sol et il faudrait des années pour qu’elle atteigne le sous-sol. L’eau de Rub al Khali est principalement formée pendant l’ère glaciaire qui couvrait le monde entier il y a 10 000 ans et qui se trouve maintenant au fond des dunes de sable. « 

Malgré la dureté de l’environnement naturel dans cette région et le manque d’activité humaine, il est riche en pétrole, gaz naturel, métaux radioactifs, sable de verre et énergie solaire. Les puits expérimentaux forés à l’est et au sud-est du désert du quartier vide montrent que l’eau est abondante dans les formations calcaires éocènes qui sont les mêmes couches aquifères que dans al-Ahsa.

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English Accueil

ru


Diffuser l'info