Bolton: des mines navales iraniennes probablement utilisées lors d’attaques de pétroliers émiratis

Diffuser l'info

Heure: Juin 01, 2019

Bolton a été reçu mercredi par le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed. (Agence de presse Emirates)

  • Les Emirats Arabes Unis n’ont encore accusé personne du sabotage de quatre navires, dont deux pétroliers saoudiens
  • « Je pense qu’il est clair que ces attaques (de pétroliers) étaient des mines navales presque certainement d’Iran »

ABU DHABI: Le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, a déclaré mercredi que les attaques contre les pétroliers au large des Emirats Arabes Unis ce mois-ci étaient le travail de « mines navales presque certainement de l’Iran ».

Les Émirats arabes unis n’ont encore accusé personne du sabotage de quatre navires, dont deux pétroliers saoudiens, qui a été suivie deux jours plus tard par des frappes de drones sur des stations de pompage de pétrole en Arabie saoudite.

Riyad a accusé Téhéran d’avoir ordonné les frappes, qui ont été revendiquées par le mouvement Houthi du Yémen, aligné avec l’Iran. L’Iran a nié toute implication dans ces attaques.

« Je pense qu’il est clair que ces attaques (de pétroliers) étaient des mines navales presque certainement d’Iran », a déclaré Bolton aux journalistes à Abou Dhabi, mais a refusé de commenter les détails de l’enquête à laquelle les Etats-Unis participent.

Il a ajouté que les attaques de pétroliers étaient liées à la frappe sur les stations de pompage de l’oléoduc Est-Ouest en Arabie saoudite et à une attaque à la roquette sur la Zone verte dans la capitale irakienne, Bagdad.

Bolton a été reçu mercredi par le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed, où ils ont discuté de coopération et de coordination, ainsi que des efforts régionaux et internationaux visant à lutter contre le terrorisme, selon l’agence de presse Emirates News Agency.

 https://twitter.com/AmbJohnBolton/status/1133745332544835585

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien a par ailleurs rejeté les propos de Bolton selon lesquels les mines navales iraniennes auraient probablement été utilisées lors des attaques de pétroliers des Emirats Arabes Unis, a déclaré Fars News.

Bolton a également déclaré qu’il y avait eu une attaque infructueuse sur le port de Yanbu, en Arabie saoudite, sur la mer Rouge, quelques jours avant l’opération au large des Émirats arabes unis. Les responsables saoudiens n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter.

«Nous prenons tout cela très au sérieux», a-t-il déclaré. «Ces attaques étaient malheureusement compatibles avec les informations très sérieuses sur la menace que nous avions obtenues. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons accru notre capacité de dissuasion dans la région ».

OPINION

Abdulrahman Al-Rashed

Comment traiter le pacte de non-agression proposé par l’Iran

 LIRE L’ARTICLE

Les tensions entre les États-Unis et l’Iran se sont accrues depuis que le président américain Donald Trump s’est retiré d’un pacte signé avec d’autres grandes puissances dans le but de freiner les activités nucléaires de Téhéran.

L’administration de Trump a renforcé les sanctions contre l’Iran, visant notamment ses principales exportations de pétrole, et renforcé sa présence militaire dans le Golfe, accusant la République islamique de menaces à l’égard des troupes et des intérêts américains.

Bolton a déclaré que les États-Unis essayaient d’être «prudents et responsables» dans leur approche. « Le but est de faire comprendre à l’Iran et à ses substituts que ce genre d’activités risque de susciter une très forte réaction de la part des Américains ». L’Iran a déclaré que les États-Unis se livraient à une guerre psychologique et qu’ils ne se feraient pas intimider.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info