Bourses saoudiennes: un investissement pour l’avenir de la nation

Diffuser l'info

22/07/19

Des étudiants boursiers saoudiens accompagnés de représentants saoudiens à l’ambassade de l’Arabie saoudite à Washington (photo de SPA)

  • Le Royaume fournit une aide financière et des frais de scolarité entièrement payés à tous ceux qui se qualifient pour une bourse
  • Bon nombre des bénéficiaires actuels de bourses d’études sont des bénéficiaires de troisième génération de ce programme.

DJEDDAH: À l’époque où il est considéré à la fois essentiel et coûteux, le programme de bourses d’études de l’Arabie saoudite offre une éducation de niveau mondial, assurant une aide financière et des frais de scolarité à tous ceux qui remplissent les conditions requises.

Les bénéficiaires du programme étudient à l’étranger et reviennent avec les diplômes et compétences nécessaires au développement du Royaume dans une société moderne.

En 1928, le roi Abdul Aziz Al Saoud ordonna l’envoi du premier groupe d’étudiants boursiers en Égypte. Quatorze au total sont allés compléter leurs études en médecine, agriculture, ingénierie et droit.

Ce fut une période cruciale pour le jeune Royaume et les étudiants ont contribué à la construction de la nation formatrice. Nombre d’entre eux sont devenus des ministres, des conseillers, des ambassadeurs et des ingénieurs occupant des postes de responsabilité, contribuant à la création de ministères et formant des entités gouvernementales saoudiennes.

Le Royaume naissant comprit l’importance de l’éducation en tant que vecteur du développement national. L’Arabie saoudite figure aujourd’hui parmi les premiers pays en termes de dépenses annuelles d’éducation, avec une impressionnante somme de 193 milliards de RS (51,4 milliards de dollars) allouée aux initiatives de la Vision 2030 ainsi qu’à des projets dans tout le Royaume en 2019.

Abdullah Tariki, premier ministre saoudien du pétrole nommé par le roi Saoud et cofondateur de l’OPEP, est diplômé de l’Université du Caire et a ensuite obtenu une maîtrise en génie pétrolier de l’Université du Texas.

La première femme saoudienne à obtenir une bourse du gouvernement fut le Dr. Thoraya Obaid en 1963, qui fut directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la population et sous-secrétaire générale des Nations Unies de 2000 à 2010. De telles histoires de réussite ont ouvert la voie à d’autres femmes saoudiennes pour qu’elles puissent poursuivre des études supérieures aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Égypte et au Liban, et devenir des personnalités de premier plan dans leurs domaines respectifs, dans le Royaume et à l’étranger.

Un grand nombre des derniers bénéficiaires des bourses saoudiennes sont des bénéficiaires de troisième génération, qui suivent les traces de leurs parents et grands-parents.

Avec le lancement du programme de bourses d’études du roi Abdullah en 2005, de nombreux étudiants saoudiens ont commencé à explorer de nouvelles voies d’éducation au-delà des pays occidentaux et du Moyen-Orient. En 2018, plus de 90 000 étudiants saoudiens étudient à l’étranger. Parmi ces voies d’éducation, 850 font partie des 10 meilleures universités du monde et 1 600 sont résidents en médecine et boursiers.

A LIRE AUSSI: Les étudiants saoudiens craignent une atmosphère de harcèlement et d’intimidation aux Etats-Unis

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info