Campagne saoudienne lancée pour protéger les aînés des abus

Diffuser l'info

14/06/19

La campagne se poursuivra jusqu’au 16 juin. (Stock d’obturateur)

La campagne comprend également une visite aux personnes âgées alitées dans des hôpitaux

DJEDDAH: L’organisation de soutien aux personnes âgées saoudiennes «WAQAR» a annoncé le lancement d’une campagne de sensibilisation «Honorez nos personnes âgées».

La campagne est parrainée par la Fondation internationale du roi Abdallah pour les œuvres humanitaires, dans le cadre de la célébration annuelle des Nations Unies de la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées (WEAAD), le 15 juin.

La campagne se poursuivra jusqu’au 16 juin. Elle comprendra des événements tels que la présentation des efforts de WAQAR dans le cadre du soutien aux personnes âgées sur plusieurs marchés de Riyad, ainsi que l’organisation d’une conférence pour hommes et femmes qui clarifie le concept de maltraitance et ses formes et comment protéger les personnes âgées des abus.

La campagne comprend également l’organisation d’une visite aux aînés alités dans des hôpitaux, dans le but de les aider à leur apporter le bonheur, de les surveiller du point de vue de la santé et de les rendre se sentir apprécié.

Le secrétaire général de la Fondation Roi Abdallah, Ali ben Siddiq Al-Hekmi, a déclaré que la campagne avait été lancée en raison de la ferme conviction de la fondation en faveur du droit des personnes âgées à mener une vie décente, ainsi que du renforcement des valeurs qui les protègent des abus  faire la lumière sur diverses formes d’abus et sur les moyens de les combattre.

Le directeur exécutif de WAQAR, Abdel Aziz Al-Hadlaq, a appelé toutes les couches de la société à participer à la campagne.

Selon Al-Hadlaq, la maltraitance des personnes âgées est un problème international – que l’on retrouve également dans les pays en développement et les pays développés – et en 2017, 15,7% des personnes âgées ont subi une forme de maltraitance, selon une étude menée dans 28 pays.

WAQAR ne voulait pas participer à la célébration mondiale de l’occasion de manière conventionnelle. WAQAR s’est rendu compte que certaines personnes comprennent mal la maltraitance physique, a-t-il déclaré, alors que la maltraitance comporte des aspects psychologiques, financiers et sanitaires, et qu’elle nécessite une prise de conscience approfondie.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info