C’est du divertissement: de nouvelles possibilités d’apprécier le Royaume d’Arabie Saoudite

Diffuser l'info

26/01/19

Les réformes gouvernementales visent à capter jusqu’à un quart des 20 milliards de dollars que les Saoudiens dépensent chaque année à l’étranger pour le divertissement.

Le gouvernement saoudien souhaite augmenter la contribution du secteur du divertissement au produit intérieur brut (PIB) de 3% à 6%, tandis que les investissements dans le divertissement devraient augmenter considérablement au cours des cinq prochaines années.

Le gouvernement attache une grande importance au secteur du divertissement. Plusieurs agences gouvernementales organisent des activités mais le gouvernement a désormais unifié les efforts de toutes les agences publiques sous l’égide de l’Autorité générale du divertissement (AGD), qui a été créée par un décret royal conforme à la Vision 2030.

Le secteur du divertissement compte parmi les principaux secteurs créateurs d’emplois et de compétences. Il a contribué à inculquer le concept de bénévolat et à mettre en relation les demandeurs d’emploi avec les hommes d’affaires.

L’année dernière, l’AGD a déclaré que les investissements dans les infrastructures au cours de la prochaine décennie atteindraient 240 milliards de RS (64 milliards de dollars), représentant 18 milliards de RS du PIB annuel et générant 224 000 nouveaux emplois d’ici 2030.

Dans le cadre du programme du Fond d’Investissement Public (FIP), le fonds a récemment annoncé le lancement de la Development and Investment Entertainment Co. (DIEC), dotée d’une capitalisation initiale de 10 milliards de RS, qui servira à la fois d’organisme opérationnel et d’investisseur dans le secteur du divertissement du Royaume. La société sera également chargée de la construction et de l’exploitation des parcs à thème et des villages de loisirs, le premier projet devant être inauguré cette année.

L’AGD et le DIEC ont manifesté leur intérêt pour l’établissement de relations solides et le développement de réseaux avec des entreprises internationales et des personnes expérimentées dans la planification, le développement et la gestion de destinations de divertissement, de culture et de tourisme. Le Royaume est particulièrement intéressé par l’urbanisme et le développement pour intégrer le tourisme et le divertissement, et pour former et renforcer les capacités de ses ressources humaines.

Avec les plans du gouvernement visant à développer le secteur du divertissement, les entreprises internationales auront d’énormes opportunités au cours de la prochaine décennie. Ces opportunités peuvent être trouvées dans des domaines tels que les solutions intégrées pour les productions théâtrales, la radiodiffusion, le gaming, les logiciels et les applications, le développement de parcs de loisirs, de complexes touristiques, d’hôtels et de restaurants.

Et puisque le gouvernement cherche à augmenter la participation de ses citoyens au sport de 13 à 40% d’ici 2030, les opportunités d’investissement dans les installations sportives et les solutions de jeux devraient augmenter, ce qui créera plus de chances pour les partenariats privés et étrangers.

Le conseil, les opérations, la planification et la promotion d’événements, la formation, le développement des ressources humaines et les transports peuvent également ajouter de la valeur aux divertissements publics et offrir des perspectives aux entreprises internationales.

Ce paysage changeant continuera à créer des opportunités passionnantes pour les joueurs établis et les professionnels émergents.

Basil M.K. Al-Ghalayini est le président et chef de la direction de BMG Financial Group.

Avertissement: Les opinions exprimées par les auteurs de cette section sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Arab News.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info