Comment l’Arabie Saoudite met son argent sur la technologie pour la vie après le pétrole

Diffuser l'info

Heure: Août 13, 2018

L’Arabie saoudite a acquis une participation de 2 milliards de dollars dans le fonds d’investissement public dans le constructeur de voitures électriques Tesla et vise à faire partie de tous les groupes d’investisseurs qui émergeront pour privatiser la société.
Le plus grand exportateur mondial de brut tente de se protéger contre le déclin du pétrole en investissant dans des technologies futuristes.

L’Arabie saoudite a acquis une participation de 2 milliards de dollars dans le fonds d’investissement public dans le constructeur de voitures électriques Tesla et vise à faire partie de tous les groupes d’investisseurs qui émergeront pour privatiser la société.

Cela s’ajoute à un investissement de 3,5 milliards de dollars dans la société de covoiturage Uber Technologies, à un engagement de 45 milliards de dollars dans le fonds technologique de 100 milliards de dollars de SoftBank Group et à un investissement d’environ 1 milliard de dollars dans les sociétés spatiales de Virgin Group.

Neom, une ville futuriste de 500 milliards de dollars prévue pour accueillir plus de robots que les habitants d’une péninsule désolée du nord-ouest du royaume, fait également partie du plan.

La métropole aura un lien « avec l’intelligence artificielle, avec l’internet des objets – tout », a déclaré le prince héritier Mohammed bin Salman en octobre, lors de l’annonce de Neom.

Le projet comprend un pont enjambant la mer Rouge, reliant la ville proposée à l’Egypte et au reste de l’Afrique. Les critiques du plan Neom indiquent que le pays a échoué à réformer l’économie saoudienne, y compris les villes industrielles du désert.

Alors que l’Agence internationale de l’énergie voit la demande de pétrole augmenter de plus de 10% à 103,5 millions de barils par jour d’ici à 2040, les progrès de l’efficacité des véhicules, la montée en puissance des voitures électriques, le resserrement des l’industrie mise sur.

Environ 60% du pétrole est utilisé dans les transports, qui sont également ceux où les changements technologiques les plus importants se font jour.

La diversification de la plus grande économie arabe au détriment du pétrole est au cœur du programme Vision 2030 du gouvernement et les investissements de son fonds souverain sont un élément clé.

Le gouvernement a demandé que les actions soient vendues dans la compagnie pétrolière publique Saudi Aramco et que le PIF devienne le plus grand fonds souverain du monde, contrôlant finalement plus de 2 billions de dollars.

Dans le cadre de son accord avec Virgin Group, le PIF investira dans Virgin Galactic, The Spaceship Co et Virgin Orbit et aura la possibilité d’investir 480 millions de dollars supplémentaires dans les services spatiaux du groupe.

L’Arabie saoudite envisage de soutenir les projets de vols spatiaux humains et de lancer des satellites en orbite et pourrait coopérer avec Virgin pour créer ce que le royaume a appelé une « industrie du divertissement spatial » dans le pays.

L’investissement reflète les progrès réalisés par l’Arabie saoudite vers une «économie diversifiée et fondée sur le savoir» en investissant dans «les secteurs et technologies qui font progresser le marché à l’échelle mondiale», a déclaré le prince héritier lors de l’annonce du contrat.

Pour toutes les dernières nouvelles technologiques des EAU et des pays du Golfe, suivez-nous sur Twitter et Linkedin, comme nous sur Facebook et abonnez-vous à notre page YouTube, mise à jour quotidiennement.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arabian Business

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arabian Business Accueil

ru


Diffuser l'info