Dr Al Rabeeah signe un mémorandum de contribution financière de l’Arabie saoudite avec l’UNRWA pour soutenir la Cisjordanie et Gaza

Diffuser l'info

06/12/18

RIYAD, ARABIE SAOUDITE: M. Abdallah Al Rabeeah, conseiller auprès de la Cour royale et superviseur général du centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane, a signé un mémorandum au nom du Royaume d’Arabie saoudite pour une contribution financière de 50 USD Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). M. Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l’UNRWA, a signé l’accord au siège du Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane à Riyad au nom de son organisation.

Dans une déclaration qui a suivi la signature, M. Al Rabeeah a déclaré: «Conformément aux directives du gardien des deux saintes mosquées, le roi Salmane ben Abdelaziz, concernant l’initiative visant à fournir une contribution financière à l’UNRWA, le centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane se réjouit de signer cet accord avec l’UNRWA pour une contribution totale de 50 millions USD. Le but de cette contribution est d’atténuer les souffrances de 3 millions de Palestiniens dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, en Syrie, au Liban et en Jordanie en fournissant une assistance aux secteurs de l’éducation, de la santé, des secours et de la protection.

«Cette contribution souligne la détermination des dirigeants du Royaume à fournir un appui humanitaire afin d’atténuer les souffrances du peuple palestinien. Historiquement, l’Arabie saoudite a fourni un montant total de 6 473 586 361 USD pour aider les Palestiniens; Sur ce montant, 250 millions USD ont été donnés directement à l’UNRWA. Nous espérons que cette contribution apportera tout ce qui est bon au peuple palestinien. Et que Dieu protège notre pays bien-aimé, ses dirigeants et son peuple », a-t-il conclu.

M. Krähenbühl a exprimé son grand honneur d’être présent. « Je voudrais te remercier, » a-t-il déclaré, «pour nous avoir accueillis à l’occasion de la signature de cet accord, qui confirme l’engagement du Royaume par sa généreuse contribution. Cette contribution a été annoncée au Sommet de la Ligue arabe cette année par le gardien des deux saintes mosquées, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud. Nous sommes très reconnaissants pour ce soutien, qui constitue un message de reconnaissance du sort des réfugiés palestiniens vivant dans la détresse et souffrant considérablement dans plusieurs régions cette année, ce qui a créé une crise financière pour l’UNRWA. »

Il a indiqué que cette occasion témoignait de l’importance du partenariat entre le Royaume et l’UNRWA. «Je dois dire, a-t-il ajouté, que cette énorme contribution du Royaume et les contributions d’autres donateurs ont réduit le déficit de l’Agence de 446 millions USD en janvier 2018 à seulement 21 millions USD. »

« Le centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane et l’UNRWA ont un excellent partenariat. Ce partenariat indique à la communauté des donateurs et aux agences des Nations Unies que nous avons travaillé sans relâche cette année pour remédier à la grave pénurie de fonds, en rétablissant le soutien à 5,4 millions de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem-Est, dans la bande de Gaza, au Liban, en Syrie Jordan. Nous sommes très reconnaissants pour ce soutien. »

Il a déclaré que l’engagement du Royaume auprès de l’UNRWA viserait à améliorer les services de base dans les domaines de l’éducation, des soins de santé et des secours. « Si nous ajoutons ce soutien au soutien du Fonds saoudien pour le développement, le Royaume devient le deuxième donateur en importance de l’UNRWA pour 2018 ».

M. Al Rabeeah a déclaré que le montant total de la contribution serait versé à l’UNRWA. «L’UNRWA est une agence des Nations Unies qui sert le peuple palestinien par le biais de projets importants dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la protection de l’environnement. Tous ces projets soulagent les souffrances des Palestiniens. Nous avons la garantie que la contribution sera directement utilisée au profit du peuple palestinien, grâce à notre confiance en l’UNRWA. »

«Je pense que le message est clair», a poursuivi le superviseur général. «Le Royaume s’est engagé à apporter deux contributions importantes en une semaine. La première concernait l’initiative conjointe «Fournitures» Arabie saoudite – Émirats arabes unis, financée à hauteur de 500 millions de dollars par les deux pays. Le but de cette initiative est de combler le déficit en approvisionnement alimentaire dans certaines régions du Yémen. Et aujourd’hui, le Royaume a versé 50 millions USD au peuple palestinien. »

« J’ai appris de M. Pierre Krähenbühl », a ajouté le Contrôleur général, que le Royaume est devenu le deuxième plus grand donateur de l’UNRWA cette année, ce qui montre clairement au monde que le Royaume est soucieux d’atténuer les souffrances de la population, en particulier ceux de cette région, notamment du Yémen, de la Syrie, de la Palestine et de l’Iraq ».

Dr Al Rabeeah a souligné que le Royaume était déterminé à sélectionner les meilleurs partenaires humanitaires pour aider le centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane à fournir de l’aide aux personnes qui en ont le plus besoin. « Nous accordons la priorité aux agences des Nations Unies, qui sont bien connues et fiables, aux organisations et institutions internationales de premier plan et aux institutions crédibles de la société civile. »

Il a noté que le Royaume fournit son aide de manière impartiale, sans tenir compte de la couverture médiatique politisée ou d’autres considérations non liées aux besoins. Le Royaume se concentre sur le soulagement de toutes les souffrances, un et se soucie réellement des personnes dans le besoin, où qu’elles vivent. Le Royaume a pour message au monde un message de dévouement et d’attachement aux principes humanitaires et sa crédibilité découle de sa position en tant que l’un des plus importants donateurs au monde.

«Depuis 1996, le Royaume a aidé 79 pays du monde entier pour un montant total de 86 milliards USD, ce qui représente une contribution très substantielle. Au cours des trois dernières années, du centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane a touché 42 pays avec plus de deux milliards USD d’aide et d’assistance, au travers de 481 projets mis en œuvre. »

Il a appelé les médias à examiner la plateforme d’aide saoudienne, qui est transparente et précise; la plate-forme documente clairement toutes les contributions impartiales du Royaume et son assistance dans le monde depuis sa création.

M. Krähenbühl a ensuite insisté sur le rôle humanitaire majeur joué par le Royaume dans le monde. « Le travail humanitaire du Royaume », a-t-il déclaré, »a une très grande portée; Deux des exemples les plus frappants de ce fait sont la création du centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salmane et du Fonds saoudien pour le développement. Le Royaume ne travaille pas seulement avec l’UNRWA; il travaille avec des agences des Nations Unies et des organisations internationales dans 79 pays. Le Royaume n’est pas seulement un donateur, il est également devenu un partenaire dans l’élaboration de politiques et de mécanismes d’action humanitaire; Cela a été prouvé par l’organisation du premier Forum humanitaire international de Riyad au début de l’année. »

«L’UNRWA est très transparent», a t-il ajouté, «et travaille directement, sans intermédiaires, pour fournir une assistance directe au peuple palestinien. Nous sommes responsables de l’arrivée de l’aide et nous travaillons à réduire les coûts internes afin d’obtenir les meilleurs résultats et avantages pour les Palestiniens. ”

M. Krähenbühl a ajouté: «Le secteur de l’éducation en Palestine compte plus de 710 écoles et plus de 20 000 enseignants, et nous craignions que le processus d’éducation ne s’arrête cette année. Grâce à la contribution du Royaume, nous avons pu soutenir la poursuite du système éducatif. »

Il n’a souligné que le Royaume « travaille toujours en silence, mais nous, en tant qu’agence, voulons clarifier ce soutien et faire en sorte que cette assistance atteigne les bénéficiaires qu’elle entend atteindre ». Il a ajouté que la réduction du nombre d’enseignants à Gaza cette année était due cessation de l’aide des États-Unis. Avec le soutien de l’Agence, en particulier du Royaume, l’éducation ne s’est pas arrêtée, malgré les nombreux défis et la situation difficile qui règnent dans la bande de Gaza

Cet article a été publié pour la première fois dans SPA

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien SPA


Diffuser l'info