Enseignement de la philosophie dans le système éducatif saoudien

Diffuser l'info

24/01/19

Dr. Taghrid Al-Saraj
• Dr. Taghrid Al-Saraj est un auteur saoudien, orateur international et mentor à succès, qui se vend bien.

Un nouveau semestre pour les étudiants a commencé en Arabie saoudite et le ministère de l’Education a introduit un nouveau sujet à enseigner au lycée: la philosophie. Dans une récente interview sur BBC Arabe à Londres, j’ai partagé mes réflexions sur ce nouvel ajout.

Tout d’abord, pourquoi tous les regards sont-ils braqués sur l’Arabie saoudite dans tout ce que nous faisons récemment, même si cela n’a rien à voir avec la scène internationale? Est-ce la conséquence d’être si populaire que tout ce que nous faisons est maintenant analysé et remis en question? Est-ce par intérêt réel pour ce qui se passe dans le Royaume et pour vouloir en apprendre davantage sur nos dernières expériences et pour nous prendre pour modèle dans le reste du monde arabe?

Ou est-ce parce que nous étions tellement à l’abri des regards et ouverts sur le monde extérieur au cours des deux dernières années que nous sommes devenus la vedette de la ville? Je vous laisse, mes lecteurs, choisir l’option ou proposer la vôtre, car je ne suis ici que pour stimuler votre réflexion.

L’introduction de la philosophie est une étape très positive. Cela dit, je me rends compte que certains peuvent être en désaccord avec moi et dire que cela soulèvera plus de questions et de débats sur des questions religieuses.

Je pense que leurs préoccupations concerneraient la philosophie remontant à l’époque de Platon, son professeur Socrate, et le plus célèbre étudiant de Platon, Aristote, qui ont été les fondateurs du premier établissement d’enseignement supérieur dans le monde occidental et de la philosophie occidentale. Ceux qui sont concernés peuvent également demander comment, puisque l’Arabie Saoudite est considérée comme un pays islamique, la philosophie sera enseignée dans nos écoles.

Le ministère de l’Éducation a publié un cadre de ce qui sera enseigné dès la parution de l’introduction de la philosophie. En tant qu’éducateur, j’ai parcouru le cadre et étais très heureux de lire ce qui sera enseigné.

Le ministère a l’intention d’enseigner les compétences essentielles nécessaires sur le marché du travail au 21e siècle, y compris la pensée analytique, créative et critique qui permettra aux étudiants de penser par eux-mêmes plutôt que d’être nourris à la cuillère. Espérons que cela mettra fin à la méthode par cœur, la mémorisation et la régurgitation pour les examens. Cela n’a rien à voir avec la religion, mais plutôt avec les compétences nécessaires pour réussir dans un travail.

Je ne suis pas contre le fait de demander de l’aide aux expériences ou aux consultants occidentaux, mais nous devons disposer d’un expert local pour adapter l’expertise, l’expérience et les suggestions étrangères à notre propre culture saoudienne afin qu’elles puissent travailler et atteindre nos objectifs. N’est-ce pas le cas avec tous les pays, pas seulement l’Arabie Saoudite? Nous devons tout adapter à nos cultures individuelles, et ne rien prendre comme tel.

 

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien


Diffuser l'info