Faites la connaissance de la première et de la plus jeune pilote saoudienne de la Formule E

Diffuser l'info

20/12/18

 

Rym Al-Aboud a été enregistrée comme la première et la plus jeune femme saoudienne à conduire les voitures «nouvelle génération» de la Formule E dans le cadre d’une course internationale au cours de sa performance dans un essai de Formule E dans les rues d’Ad Dariya.

Elle a 19 ans et étudie à la faculté de communication de l’Université de Djeddah, spécialisée dans les affaires et la technologie. Al-Aboud a confié à Al Arabia anglais que son amour pour les voitures de course était déclenché par celui de son père pour le sport.

«Son suivi constant des compétitions de course et son implication dans certains types de courses automobiles m’ont incité à tout aimer», a-t-elle déclaré à propos de son père.

En 2011, Al-Aboud a assisté avec son père à la course de Formule 1 à Abou Dhabi, qui, selon elle, a encore accru sa passion pour la course automobile.

«Après cela, j’ai commencé à faire du karting jusqu’à ce que je participe au premier championnat de karting du Royaume des filles à Djeddah en 2018. J’étais qualifiée  pour le premier classement lors des tests et j’ai obtenu la quatrième position à la suite d’un accident mineur.

En plus de cela, Al-Aboud s’est également qualifiée pour la Formule de Golf Académie  à Bahreïn.

«J’y suis allé avec mon père et j’étais la seule fille d’Arabie saoudite sur 15 jeunes garçons originaires des pays du Golfe. J’ai gagné la septième place.  »

 

Al-Aboud a également brillé lors d’un autre tournoi de course sur le circuit Al Reem à Riyad, alors qu’elle remportait la première place dans la catégorie des véhicules industriels.

 

C’est après ces succès que le géant automobile Nissan a qualifié Al-Aboud pour les essais de Formule E.

Le champion saoudien Saeed Al Mouri a rejoint Al-Aboud lors de la phase d’entraînement qui a débuté sur le circuit Al Reem à Riyad, sur plusieurs voitures différentes, avant de se rendre en France pour suivre une formation sur simulateur de Formule E.

Les essais ont prouvé qu’Al-Aboud était éligible pour figurer parmi les pilotes de course saoudiennes ayant participé à des essais de Formule E en Arabie Saoudite à Ad Dariya.

 

L’Arabie saoudite a accueilli la course de Formule E à l’ouverture de la saison en décembre. La course, qui en est à sa cinquième saison, a été la première à s’impliquer uniquement dans des voitures à moteur électrique et marque les débuts de la série au Moyen-Orient.

Cet article a été publié pour la première fois dansAl Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English


Diffuser l'info