Fatmah Baothman, première femme du Moyen-Orient à avoir un doctorat en IA

Diffuser l'info

30/10/19

Fatmah Baothman

  • La Dre Fatmah Baothman a joué un rôle essentiel dans la création du département informatique pour femmes de l’Université du roi Abdul Aziz et est devenue la première assistante pédagogique de ce département.

La docteure Fatmah Baothman, née à Djeddah, est la première femme du Moyen-Orient à être titulaire d’un doctorat dans l’intelligence artificielle moderne (IA).

Son parcours en matière d’IA a commencé lorsqu’elle était étudiante en anglais à l’Université de l’Arizona. Elle a été initiée aux systèmes informatiques qui aident les anglophones non natifs. Le niveau de communication et d’interaction avec la machine la fascinait.

En 2003, elle est diplômée de la School of Computing and Engineering de l’Université de Huddersfield au Royaume-Uni, où elle a obtenu un doctorat dans la reconnaissance automatique de la parole basée sur la phonologie pour l’arabe. Son travail portait principalement sur l’IA, et elle a été initiée à la prévision, à la reconnaissance de formes, à la phonologie et à la phonétique, à l’acoustique, à l’apprentissage automatique et aux mathématiques.

Elle est la première femme du Moyen-Orient à avoir remporté deux prix internationaux en intelligence artificielle aux États-Unis et au Royaume-Uni. Elle a été conférencière et modératrice à de nombreux forums technologiques régionaux et mondiaux. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’intelligence artificielle et ses articles ont été publiés dans des magazines et des revues scientifiques.

Baothman a également traduit un livre sur l’IA moderne pour aider les arabophones à mieux comprendre le sujet.

Baothman a occupé plusieurs postes, dont celui de directrice de centre pour Apple, de directrice du secteur de l’éducation de la Cité économique du roi Abdullah, de directrice du programme de formation en e-learning à Dubaï et de directrice adjoinet du centre de technologie de l’information de l’Université du roi Abdul Aziz (KAU) et présidente du comité des femmes ingénieures du Saudi Council of Engineering.

Elle travaille à la KAU depuis plus de 25 ans en tant que professeure assistante en informatique et en informatique. Elle a récemment été nommée présidente du conseil d’administration de l’Artificial Intelligence Society.

Elle a joué un rôle essentiel dans la création du département informatique de la KAU pour les femmes et est devenue la première assistante à l’enseignement de ce département.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info