Il y a un grand appétit de changement, déclare le chef de l’autorité sportive saoudienne

Diffuser l'info

01/11/19

RIYADH: L’Autorité générale des sports d’Arabie saoudite (GSA) a un héritage vénérable qui remonte à 1974 et qui a parcouru un long chemin depuis.

Dans le passé, l’autorité sportive était fortement axée sur le football saoudien, mais récemment, cela a pris une autre tournure   et de nouvelles activités ont été ajoutées.

«Nous avons deux mandats dans la vision 2030.                                                                                                                                                                                                  L’un consiste à accroître la participation au sport et l’autre à atteindre l’excellence dans les sports que nous choisissons.                                                           Ces derniers doivent tous les  deux travailler en parallèle.                                                                                                                                                                                 Vous ne pouvez pas obtenir l’un sans l’autre », a déclaré le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal, président du conseil d’administration de la GSA.

«Par cela, nous entendons donner aux fédérations les moyens d’organiser davantage de compétitions et d’activités et de promouvoir différents types de sport dans le Royaume.

« Je savais que par le passé, le football était au centre des préoccupations mais, en organisant ces événements, nous montrons en fait aux jeunes qu’il existe d’autres sports et qu’ils savent comment en tirer parti et comment se développer », a ajouté le prince.

Il a ajouté  que l’un des changements les plus remarquables qu’il avait observés en Arabie saoudite était la prise de conscience liée au sport. «C’est la prise de conscience de la communauté, des gens. Ils sont conscients de l’importance du sport et de l’activité physique. »

Car le Royaume avait un taux élevé d’obésité et de diabète de type 2, souvent liés directement à un manque d’exercice, mais un plus grand nombre de personnes actives et pratiquant un sport contribuerait à faire baisser ces chiffres, a déclaré le prince Abdul Aziz.

En 2015, seulement 13% des Saoudiens ont participé à une demi-heure de sport, mais la GSA a l’intention d’augmenter considérablement ce chiffre au cours des prochaines années.

Le prince Abdul Aziz a déclaré qu’il y avait «un grand appétit pour ce changement. Nous changeons le pays.  »

Mais il restait encore des lacunes à combler. «Les lacunes sont le savoir-faire, l’expérience et les programmes de formation des formateurs», a-t-il ajouté.

En organisant des événements, la GSA visait à sensibiliser le public aux ambitions sportives du pays et aux possibilités offertes aux individus de participer à la réalisation de ces objectifs.

Notamment du point de vue financier, le secteur des sports a contribué à environ 0,1% du PIB. L’objectif était de faire que 0,8% d’ici 2030, a déclaré le prince. « Cela signifie que nous aurons 16 millions de personnes par semaine actives sur une base constante. »

L’avenir du sport dans le Royaume implique «plus d’infrastructures, plus de sites, plus de programmes et plus de formation», a-t-il ajouté

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info