La Ligue musulmane mondiale et des évangéliques discutent des moyens de promouvoir la coexistence

Diffuser l'info

12/09/19

La réunion a eu lieu à l’anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 et avait pour objectif de discuter des moyens de promouvoir la coexistence et l’harmonie internationales. (CVA)

MWL et la délégation ont souligné leurs valeurs communes et se sont engagés à promouvoir la coopération dans ce contexte.

DJEDDAH: Le secrétaire général de la Ligue musulmane mondiale, le Dr Mohammed ben Abdelkarim Al-Issa, a rencontré mercredi à Djedda Joel Rosenberg, chef d’une délégation de responsables chrétiens évangéliques. La réunion a eu lieu à l’anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 et avait pour objectif de discuter des moyens de promouvoir la coexistence et l’harmonie internationales.

Dans une déclaration commune, le LML et la délégation ont souligné leurs valeurs communes et se sont engagés à promouvoir la coopération dans ce contexte.

Ils ont souligné la nécessité de renoncer à toute forme d’extrémisme et de haine et de travailler ensemble pour créer des ponts entre les peuples de toutes les religions et de toutes les cultures.

Les deux parties ont convenu de promouvoir le respect des religions et la confiance mutuelle et se sont engagées à éliminer les obstacles à la coexistence et à mettre fin à la violence par le biais de l’éducation et en encourageant l’harmonie religieuse et l’intégration culturelle, raciale et nationale.

Les deux parties ont souligné l’importance de la famille dans la construction d’une société performante et le développement de générations respectueuses des valeurs de modération, d’amour et de respect des autres.

Selon le communiqué, une large citoyenneté garantit la justice pour tous, et la constitution et l’état de droit doivent être respectés dans tous les pays.

Il a souligné l’importance des lieux de culte dans le monde et la nécessité de poursuivre tous ceux qui les attaquent.

Les deux parties ont convenu de créer et d’encourager des programmes et des initiatives de lutte contre la faim, la pauvreté et la maladie.

Les deux parties ont reconnu le droit à la liberté individuelle, à condition que cela ne conduise pas à maltraiter les autres, notamment sur la base de la religion, de la culture ou de la race.

Mardi, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a rencontré Rosenberg et la délégation. Ils ont souligné l’importance des efforts communs pour promouvoir la coexistence et la tolérance et pour lutter contre l’extrémisme et le terrorisme.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info