La menace des Houthis sur les lieux saints à La Mecque est dénoncée

Diffuser l'info

20/05/19

Débris d’un drone utilisé lors d’une précédente attaque par des militants houthis. (AFP / Fichier photo)

  • Les milices soutenues par l’Iran n’hésitent pas à attaquer l’endroit le plus sacré de l’islam, selon un analyste
  • Ce n’est pas la première fois que les milices houthies prennent pour cible La Mecque, après avoir tiré sur la ville en juillet 2017.

DJEDDAH: Les forces royales de défense de l’Arabie saoudite ont intercepté et détruit deux missiles lancés depuis le Yémen par les milices Houthi alignées avec l’Iran lundi.

Les missiles se seraient dirigés vers La Mecque et Djeddah.

Un porte-parole de la Coalition arabe a déclaré que les missiles avaient été détruits sur Taëf tôt le matin et que des fragments du premier projectile avaient atterri à Wadi Jalil, une vallée qui s’étend vers La Mecque.

Les habitants de Djeddah ont déclaré à Arab News qu’ils avaient entendu une forte explosion lundi matin.

Ce n’est pas la première fois que les milices houthies prennent pour cible La Mecque, après avoir tiré sur la ville en juillet 2017.

Des vidéos circulant sur les médias sociaux montreraient que le deuxième missile a été intercepté et détruit dans le ciel au-dessus de l’aéroport international du roi Abdulaziz.

Le ministère des Affaires étrangères de Bahreïn a dénoncé l’attaque perpétrée par les Houthis et a félicité les Forces royales de défense aérienne saoudiennes pour leur vigilance.

Dr. Hamdan Al-Shehri, analyste politique saoudien basé à Riyad et spécialiste des relations internationales, a déclaré: « Ce n’est pas la première fois que les Houthis et leurs maîtres à Téhéran lancent des missiles près de la ville sainte de La Mecque ».

Ils n’ont aucun scrupule à s’attaquer à l’endroit le plus sacré de l’islam, a-t-il ajouté.

«Ils se moquent bien de la sainteté du mois sacré du ramadan. Ce qu’ils ont fait aujourd’hui, et ce qu’ils ont fait dans le passé, révèlent clairement leur intention sinistre de frapper le cœur du monde musulman », a déclaré Al-Shehri.

«Le moment est venu pour toutes les nations musulmanes du monde de se porter à la défense de la Terre Sainte. Nos lieux sacrés sont attaqués par l’Iran, les Houthis et leurs milices », a-t-il ajouté.

«La simple dénonciation ne suffira pas. L’Iran et les Houthis ont franchi une ligne rouge, ce qui appelle à une action dissuasive contre le Téhéran », a-t-il déclaré.

Le gouvernement yéménite reconnu internationalement a également condamné la tentative des Houthis de prendre pour cible La Mecque, la qualifiant d ’« attaque terroriste à part entière ».

L’agression de lundi est survenue alors que l’Arabie saoudite avait averti que les récentes attaques de drones contre les stations de pompage par les Houthis mettraient en péril les efforts de paix des Nations Unies au Yémen et entraîneraient une nouvelle escalade du conflit dans la région.

Abdallah Al-Mouallimi, ambassadeur saoudien auprès de l’ONU, a déclaré que « sept drones explosifs » dirigés par les Houthis avaient attaqué des stations de pompage le 14 mai dans les villes de Dawadmi et Afif « sur l’oléoduc est-ouest qui transfère le pétrole saoudien au port de Yanbu au reste du monde ».

Il a exhorté les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, dans une lettre diffusée lundi, « à désarmer cette milice terroriste afin d’empêcher l’escalade de ces attaques qui aggravent les tensions régionales et accroissent les risques d’une confrontation régionale plus large ».

Al-Shehri a déclaré que l’attaque de lundi rappelait aux nations musulmanes le danger évident et présent de l’Iran. « Téhéran a planifié l’attaque au moment même où le roi Salmane a appelé à une réunion à La Mecque pour discuter de la menace que l’Iran fait peser sur le monde musulmane, a déclaré Al-Shehri.

Les forces de sécurité saoudiennes ont intercepté et détruit 227 missiles balistiques lancés par les Houthis dans le Royaume depuis 2015.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info