La police saoudienne libère un journaliste qui s’est présenté comme médecin pour une enquête

Diffuser l'info

Heure: Août 02, 2018

Abdul Aziz Al-Ghamdi s’est déguisé en médecin pour faire un rapport d’enquête sur trois hôpitaux de Djeddah

Le ministère de la Santé a fait pression pour que les poursuites soient intentées par Al-Ghamdi, tandis que le ministère des médias a déclaré que ce qu’il faisait était acceptable du point de vue journalistique

JEDDAH: En Arabie saoudite, la police a libéré un journaliste qui s’était infiltré en tant que médecin pour mener une enquête.

Dans le cadre d’une enquête sur trois hôpitaux à Djeddah, Abdul Aziz Al-Ghamdi se serait déguisé en médecin et équipé d’un stéthoscope.

Selon les médias, son rapport révélait plusieurs manquements à la sécurité dans les hôpitaux, étant donné qu’il n’avait pas été demandé d’identification ni de longs délais d’attente pour les patients.

Al-Ghamdi aurait affirmé que personne ne l’a empêché d’entrer dans les bâtiments de l’hôpital, où il a pu accéder aux salles d’arrêt et même vérifier les patients.

Le ministère de la santé saoudien a par la suite demandé des poursuites pour avoir usurpé l’identité d’un médecin et envahi la vie privée des patients, ce qui a conduit à la détention du journaliste pendant deux jours.

La police de Djeddah a par la suite libéré Al-Ghamdi après avoir reçu une lettre du bureau du procureur général et son cas devrait maintenant être renvoyé au ministère des médias.

Cependant, Arab News a appris que sa libération était le résultat des efforts du ministère des Médias, selon lesquels le comportement d’Al-Ghamdi était acceptable pour les journalistes et pour le bien public.

Al-Ghamdi a remercié son rédacteur en chef du journal Al-Madinah et d’autres fonctionnaires alors qu’il quittait le département de police.

« Je voudrais remercier le procureur général Sheikh Saud Al-Mojeb, ministre des médias Awwad Al-Awwad, rédacteur en chef du journal Al-Madinah Fahd Al-Aqran, mes collègues et tous ceux qui m’ont soutenu pour leurs efforts et leur soutien « , At-il déclaré à Arab News jeudi.

L’affaire Al-Ghamdi avait divisé l’opinion en Arabie Saoudite. Certains ont fait valoir que ses actions étaient vitales pour le travail d’une presse libre et ont critiqué le ministère de la Santé pour qu’il engage des poursuites. Pourtant, d’autres pensent qu’il n’est pas bon pour Al-Ghamdi de se faire passer pour un médecin.

Cet article a été publié pour la première fois dans  Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info