La première chanteuse d’opéra saoudienne espère encourager la créativité locale

Diffuser l'info

02/07/19

DJEDDAH: Sawsan Al-Bahiti n’est pas une étrangère sur la scène et séduit le public par ses performances d’opéra impressionnantes depuis plus de 10 ans.

Considérée comme la première chanteuse d’opéra professionnelle d’Arabie saoudite, Al-Bahiti est également un coach vocal certifiée au Centre de formation vocale de New York.

La chanteuse d’opéra a obtenu une licence en communication de masse de l’Université américaine de Sharjah, avant de tomber amoureuse de l’opéra après avoir suivi un cours de chant choral.

« Je n’avais pas idée de l’importance que ça allait avoir pour moi, mais la passion m’a prise et j’en suis tombée amoureuse », a déclaré Al-Bahiti à Arab News.

Al-Bahiti se produit en cinq langues – anglais, français, allemand, italien et arabe – et a révélé que «chanter en arabe semble être plus facile, mais ce n’est pas le cas. C’est ma langue maternelle, mais comme je veux l’appliquer à (opéra), c’est un défi ».

https://vimeo.com/345729682

Une video Vimeo de Sawsan Al-Bahiti.

Selon Al-Bahiti, la partie la plus difficile du chant lyrique n’est pas liée à la langue de la chanson mais à la force vocale qu’elle requiert.

L’artiste a mis en avant cette force à Riyad vendredi, lorsqu’elle a fait ses débuts au niveau national en accompagnant l’orchestre symphonique de la Teatro alla Scala Academy au centre culturel du roi Fahad.

Le spectacle a débuté par une performance surprise de l’hymne national saoudien chanté oar Al-Bahiti, qui a reçu une ovation debout.

«Quand j’ai joué… j’étais fier de moi et de mon pays. C’était la première fois que je donnais une représentation d’opéra en arabe en public », a-t-elle confié à Arab News.

Mais recevoir l’appui du public pour son art ne s’est pas fait du jour au lendemain.

« Bien sûr, il y avait des obstacles à se faire accepter par le public en tant que femme saoudienne et … en tant que chanteuse d’opéra, car il s’agit d’un tout nouvel art sur la scène. Et bien sûr, les réserves culturelles concernant la famille et le domaine de la musique ont toujours été taboues. Mais maintenant… la famille m’a apporté beaucoup de soutien ».

Elle espère que ses performances encourageront d’autres talents saoudiens à se faire connaître et à partager leur créativité dans la sphère publique.

La talentueuse pionnière a partagé ses plans pour ouvrir un institut de coaching vocal dans le Royaume, qui offrira également des leçons instrumentales et hébergera un théâtre afin de « créer une plate-forme pour les talents prometteurs pour présenter (leur métier) ».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info