La princesse Reema bint Bandar présente ses lettres de créances en tant qu’ambassadrice de l’Arabie saoudite aux États-Unis

Diffuser l'info

04/07/19

La princesse Reema bint Bandar bin Sultan, ambassadrice d’Arabie saoudite aux États-Unis. (Photo du fichier SPA)

  • La princesse Reema est la première ambassadrice d’Arabie Saoudite
  • Elle est la 11ème représentante diplomatique saoudienne à Washington

DJEDDAH: La princesse saoudienne Reema bint Bandar a présenté ses lettres de créance en tant qu’ambassadrice du Royaume aux États-Unis jeudi, plus de deux mois après sa nomination à ce poste clé.

La nouvelle envoyée a fait cette annonce dans un tweet.

« Je suis honorée de présenter aujourd’hui mes lettres de créance à @StateDept. Dans l’attente de commencer ce chapitre de ma vie à Washington DC, le voyage commence avec une merveilleuse équipe @SaudiEmbassyUSA », a-t-elle écrit.

La princesse Reema a été nommée à ce poste le 23 février et a prêté serment devant le roi Salmane à Riyad en avril, devenant la première ambassadrice d’Arabie saoudite et le onzième représentant diplomatique saoudien à Washington.

 https://twitter.com/rbalsaud/status/1146566569633492995

Elle a remplacé le prince Khaled ben Salmane, qui est maintenant le vice-ministre de la Défense du Royaume.

La princesse Reema a passé plusieurs années aux États-Unis dans sa jeunesse, lorsque son père, le prince Bandar bin Sultan, était également ambassadeur d’Arabie saoudite dans le pays.

Elle a obtenu une licence en études muséales de l’Université George Washington.

Entrepreneure et philanthrope réputée, la Princesse Reema était, avant sa nomination diplomatique, vice-présidente des affaires féminines à l’Autorité générale du sport depuis 2016.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info