La princesse Rima Bent Bandar rencontre le président Trump et présente ses lettres de créance en tant qu’envoyé saoudien aux Etats-Unis

Diffuser l'info

09/07/19

Le président américain Donald Trump et l’ambassadeur princesse Rima bent Bandar à la Maison Blanche lundi. (Photo de l’ambassade saoudienne via Twitter)

La princesse Rima est la première ambassadrice d’Arabie saoudite et la onzième représentante diplomatique saoudienne à Washington

DJEDDAH: La princesse Rima bint Bandar, ambassadrice de l’Arabie saoudite aux États-Unis, a rencontré le président Donald Trump et lui a présenté ses lettres de créance en tant que diplomate du Royaume à Washington.

« L’Ambassadrice des droits de l’homme @rbalsaud a rencontré @POTUS Donald J. Trump à la Maison Blanche aujourd’hui pour présenter ses lettres de créance en tant que nouvel ambassadeur du Royaume de #SaudiArabia aux Etats-Unis », a déclaré mardi l’ambassade saoudienne à Washington.

« HRH a déclaré que le partenariat américano-saoudien est essentiel aux intérêts des deux pays et s’est dit confiant que ces deux pays sont capables de surmonter tous les défis aux niveaux régional et mondial », a déclaré l’ambassade.

La nouvelle ambassadrice a également annoncé sa rencontre avec le président américain dans un tweet.

«A présenté ses lettres de créance aujourd’hui à la Maison Blanche. Nous avons transmis les vœux des dirigeants du Royaume. Elle a hâte de travailler au renforcement et à la consolidation du partenariat historique américano-arabe », a-t-elle déclaré.

La princesse Rima a pris ses nouvelles fonctions le 4 juillet, plus de deux mois après sa nomination à un poste clef, en remplacement du prince Khaled ben Salmane, qui est désormais vice-ministre de la Défense du Royaume.

Elle a été nommée à ce poste le 23 février et a prêté serment devant le roi Salman à Riyad en avril, devenant la première ambassadrice d’Arabie saoudite et le onzième représentant diplomatique saoudien à Washington.

La princesse Rima n’est pas étrangère au travail des diplomates, ayant passé plusieurs années aux États-Unis dans sa jeunesse lorsque son père, le prince Bandar ben Sultan, était ambassadeur d’Arabie saoudite dans le pays.

Avant sa nomination diplomatique, la princesse Rima a occupé divers postes clés au sein du gouvernement, ainsi que dans des groupes de citoyens et des sociétés privées.

Elle a occupé les postes de PDG chez Al Hama LLC et Alfa International à partir de 2005 et a lancé sa propre marque de sacs à main, Baraboux, en 2013. Elle a également fondé le fonds de capital-investissement Rimiyah et cofondé Yibreen, un spa de jour pour femmes.

Elle est l’un des membres fondateurs de l’association Zahra du cancer du sein à Riyad et est également membre du conseil consultatif de la Banque mondiale pour l’Initiative de financement des femmes entrepreneurs.

Elle était également vice-présidente des affaires féminines à la Autorité sportive générale depuis 2016 avant sa nomination en tant qu’ambassadrice.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info