La production de pétrole saoudienne dépasse les 10 millions de barils par jour

Diffuser l'info

Heure: Juillet 10, 2018

L’Arabie saoudite a augmenté la production quotidienne de pétrole en mai à son plus haut niveau depuis octobre, avant les réunions avec la Russie et d’autres producteurs mondiaux la semaine prochaine où ils pourraient proposer d’augmenter encore la production et de supprimer 18 mois de réductions volontaires.

L’Arabie Saoudite, qui, avec la Russie, cherche à obtenir un soutien pour lever les limites de production, a déclaré à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole que sa production journalière a augmenté de 162 000 barils par jour à 10,030 millions en mai par rapport au mois précédent, une personne ayant connaissance des données dit, demandant de ne pas être identifiés parce que l’information ne sont pas publiques.

L’Arabie Saoudite et la Russie pourraient proposer une augmentation progressive de la production lors des réunions du 22 au 23 juin à Vienne, dans le but de compenser les perturbations de l’approvisionnement en Iran et au Venezuela. Riyad a promis de ne pas pomper plus de 10 058 millions de barils par jour dans le cadre de l’accord de l’OPEP sur les réductions de production avec la Russie et d’autres alliés extérieurs au groupe. Le royaume du désert augmente habituellement la production en été, alors que la demande intérieure de carburant augmente.

La Russie montre elle aussi des signes d’un engagement plus faible à l’égard des réductions d’offre alors que sa production augmente avant de discuter avec l’OPEP de l’avenir de l’accord pour limiter la production. La nation a augmenté l’offre de brut à son plus haut niveau en 14 mois au cours de la première semaine de juin alors que certaines entreprises ont violé leurs limites, a déclaré une personne ayant connaissance de l’affaire.

Les États-Unis auraient demandé à l’Arabie saoudite et à d’autres pays d’assouplir les restrictions à la production mises en place au début de 2017, les prix avoisinant les 80 dollars le baril constituant une menace pour la croissance économique.

L’Irak a rejoint lundi l’Iran et le Venezuela pour s’opposer à tout projet de relance de la production de brut. L’OPEP devrait résister à la pression pour augmenter l’offre de pétrole car les réductions de production n’ont pas encore atteint leur objectif, les prix du pétrole restant encore en deçà du niveau souhaité, a déclaré le ministre du Pétrole Jabbar al-Luaibi dans un communiqué.

Cet article a été publié pour la première fois dans Bloomberg

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Bloomberg Accueil

ru


Diffuser l'info