La visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe met l’accent sur les trésors d’AlUla en Arabie saoudite

Diffuser l'info

13/01/20

L’ancienne ville nabatéenne de Hégra dans la vallée d’AlUla, un centre de pouvoir au cœur des routes commerciales à travers la péninsule arabique, date, comme sa célèbre ville jumelle Petra, en Jordanie, d’environ le IVe siècle avant JC. (Fournie)

La visite est le dernier arrêt d’Abe dans sa visite au Royaume avant de poursuivre son voyage aux Émirats arabes unis et à Oman

Arab News a créé un document interactif intitulé «La renaissance d’AlUla» en anglais et en japonais

RIYAD: La visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe à AlUla lors de sa visite en Arabie saoudite met en lumière l’ancien site nabatéen alors qu’il se prépare à ouvrir ses portes au public plus tard cette année.

AlUla, la dernière étape de la visite d’Abe au Royaume avant de poursuivre son voyage aux Émirats arabes unis et à Oman, regorge de trésors archéologiques nichés au milieu de magnifiques paysages désertiques.

La décision de l’Arabie saoudite d’ouvrir la ville d’Hégra et la vallée d’AlUla restaure un chapitre manquant dans l’histoire de la péninsule arabique et du monde entier.

Portant le nom de Mada’in Salih à l’époque post-islamique, la cité perdue d’Hégra a été construite par les Nabatéens, comme son célèbre jumeau Petra en Jordanie. Ils contrôlaient les routes commerciales rentables qui traversaient la péninsule arabique d’est en ouest et du nord au sud d’environ le IVe siècle avant JC à 106 après JC.

Arab News a créé une plateforme «renaissance d’AlUla» interactive – arabnews.com/alula – qui plonge profondément dans son histoire, mélangeant une narration et un journalisme convaincants avec des séquences vidéo époustouflantes, de belles photographies, des graphiques animés et des séquences et des interviews rares – en anglais et japonais.

«La renaissance d’AlUla» met en lumière les travaux de la Commission royale pour AlUla (CRU), créée en 2017, qui travaille avec l’Agence française de développement AlUla (Afalula) sur «la transformation de la région d’AlUla en une culture mondiale et destination touristique. « 

Le site accueille actuellement le deuxième festival d’hiver à Tantora, une célébration spectaculaire de l’art, de la musique et du patrimoine qui attire à nouveau le monde à AlUla du 19 décembre au 7 mars.

Plus de 12 week-ends de festivités, les visiteurs sont traités à un mélange éclectique d’artistes, y compris les Gipsy Kings, Lionel Richie, Enrique Iglesias, Craig David et Jamiroquai.

De retour au festival d’hiver à Tantora, le ténor italien Andrea Bocelli, le pianiste grec Yanni et le compositeur égyptien Omar Khairat.

Le festival présente également la nouvelle salle de concert Maraya à AlUla, qui est entourée de montagnes, alliant modernisme et antiquité.

La salle de concert a été construite comme une extension architecturale de l’environnement qui l’entoure sur son site d’Ashar, situé dans les contreforts volcaniques de Harrat ‘Uwayrid.

En 2007, la Commission saoudienne du tourisme et du patrimoine national, sous la direction de son secrétaire général, le prince Sultan bin Salman, a proposé la candidature d’AlUla en tant que site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La demande a été acceptée et Hégra est devenu le premier bien du patrimoine mondial à être inscrit dans le Royaume.

Dans une interview accordée au magazine Leaders en février 2019, le PDG de l’CRU, Amr Al-Madani, a déclaré qu’AlUla était «pleine de trésors archéologiques des civilisations dadanite, nabatéenne, romaine et islamique, nichée parmi les paysages désertiques d’une beauté stupéfiante».

Pierre angulaire du plan de la Vision 2030 de l’Arabie saoudite pour le développement durable de la nation, le projet vise à créer des opportunités pour la communauté et à stimuler l’économie locale à AlUla.

Afalula soutiendra la croissance des infrastructures, de l’archéologie et du tourisme dans la région, dans le but d’attirer 2 millions de visiteurs par an sur le site d’ici 2035, créant ainsi 35 000 emplois pour les habitants d’AlUla.

L’UCR a pour mission de contribuer 120 milliards de RS (32 milliards de dollars) au produit intérieur brut du Royaume d’ici 2035. Elle emploie actuellement 374 personnes, dont 134 à AlUla.

L’UCR mobilise également la communauté locale par le biais de programmes tels que Hammaya, dans lesquels 2 500 résidents se formeront pour défendre le patrimoine naturel et humain d’AlUla.

L’accent mis sur l’identité et le patrimoine locaux est indéniable. À environ 45 minutes de route de Hégra se trouve la réserve naturelle de Sharaan, un territoire de 925 km2 dans AlUla qui abrite certaines des formations rocheuses et des habitats désertiques les plus impressionnants de la région, gérées par des rangers locaux formés par des spécialistes internationaux.

« Nous avons réintroduit des gazelles Idmi, des bouquetins de Nubie et des autruches à cou rouge dans la réserve, et elles prospèrent et se portent bien », a déclaré le Dr Ahmed Al-Malki, chef de la réserve.

Le léopard d’Arabie pourrait bientôt suivre. En avril de cette année, deux oursons sont nés dans le cadre d’un programme de reproduction pour préserver et finalement réintroduire les espèces en danger critique d’extinction dans la nature dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite.

Au cœur de la vision d’AlUla se trouve l’incorporation des initiatives artistiques et culturelles. Le manifeste culturel de l’CRU dit: «AlUla deviendra mondialement connue comme un endroit pour rêver, où les plus grands artistes et penseurs de notre temps se réunissent pour étirer leurs capacités créatives et réaliser certaines de leurs œuvres d’art et expériences artistiques les plus ambitieuses – un carrefour culturel en évolution pour aujourd’hui et l’avenir ».

Tout comme les caravanes de l’Antiquité sont venues jadis faire du commerce sur cette terre, AlUla, avec une ancienne Hégra renaissante, attirera à nouveau des voyageurs de tous les coins du monde.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info