L’aide saoudienne au déminage permet aux Yéménites de rentrer chez eux

Diffuser l'info

17/01/20

Une unité de déminage yéménite se prépare à détruire les bombes non explosées et les mines collectées dans les zones de conflit près de la ville portuaire méridionale d’Aden. (Reuters)

  • Les équipes de déminage ont désamorcé des milliers de mines terrestres posées par la milice houthie soutenue par l’Iran

AL-MUKALLA: Un grand nombre de civils yéménites sont rentrés chez eux dans plusieurs régions de la mer Rouge dans la province de Taiz après que le projet saoudien de déminage, connu sous le nom de Masam, les a déclarés indemnes de mines terrestres posées par les Houthis.

Le projet financé par l’Arabie saoudite a déclaré jeudi dans un communiqué que ses équipes de déminage avaient désamorcé des milliers de mines terrestres posées par la milice houthie soutenue par l’Iran dans 10 zones des districts de Mocha, Mouza et Wazyia et travaillaient à la sécurisation des parties restantes des quartiers, appelant les résidents déplacés à rentrer chez eux.

Le colonel Othman Al-Jahwari, expert du projet, a déclaré qu’ils avaient récupéré plus de 10 000 mines terrestres, des engins explosifs improvisés et des munitions non explosées dans différentes zones des trois districts et nettoyé près de 70% de 17 000 mètres carrés à Taiz. Al-Jahwari a déclaré que les habitants avaient commencé à retourner dans leurs maisons et leurs terres agricoles après avoir entendu l’annonce du projet.

Dans la même province, six enfants ont été blessés mercredi lorsqu’une mine terrestre plantée par des Houthis a explosé alors qu’ils jouaient dans la région d’Al Sofi dans le district de Wazyia.

Les Houthis ont largement planté des mines terrestres depuis le début de 2015, lorsque les forces gouvernementales yéménites, appuyées par un soutien militaire aérien et logistique massif de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, ont pris de l’élan et ont repris le contrôle des zones de Taiz, Sanaa, Jawf et Hodeida.

Lorsque les forces gouvernementales ont marché le long de la côte ouest du pays en direction de la ville de Hodeida en 2018, les Houthis ont planté des milliers de mines terrestres sur des fermes, des routes et des maisons pour arrêter l’avancée. Les commandants militaires locaux disent que les mines terrestres Houthies ont ralenti l’offensive militaire mais ne l’ont pas arrêtée, et les loyalistes prennent actuellement le contrôle de certaines parties de Hodeida.

En avril 2019, Human Right Watch a déclaré que les mines terrestres posées par les Houthis avaient tué des centaines de civils, entravé leurs mouvements et empêché l’aide humanitaire de survie d’atteindre les populations. Des rapports récents d’organisations locales qui documentent des décès de civils ont montré que plus de 500 civils ont été tués par des mines terrestres houthies dans la province de Taiz.

«Mission exceptionnelle»

Le colonel Abdul Basit Al-Baher, porte-parole de l’armée yéménite à Taiz, a déclaré à Arab News que le projet saoudien effectuait une « mission exceptionnelle » qui avait permis de nettoyer une grande partie des zones yéménites des mines terrestres. Le nombre de morts parmi les civils aurait été plus élevé si le projet n’était pas intervenu, selon le porte-parole de l’armée.

«Il s’agit d’une mission humanitaire exceptionnelle qui a sauvé de nombreuses vies au Yémen.

Leur mission est aussi importante, voire plus importante que l’aide humanitaire », a-t-il déclaré. «Avant l’arrivée du projet, les gens avaient l’habitude de désactiver les mines terrestres par des moyens improvisés, ce qui fait des morts.»

Al-Baher pensait que le Yémen continuerait de souffrir des mines houthies pendant les trois prochaines décennies. «C’est comme une peste qui balaie les terres yéménites. Presque tous les jours, nous sommes alertés des explosions causées par les mines terrestres houthis à Taiz. Elles ont tué des humains et des animaux », a-t-il déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info