L’ambassadeur saoudien appelle l’ONU à faire pression sur les Houthis pour qu’ils se conforment à l’accord de Stockholm

Diffuser l'info

24/01/19

Prince Khaled ben Salmane

Le prince Khalid a déclaré que les Houthis avaient violé à plusieurs reprises l’accord signé en Suède l’année dernière

Malgré l’accord, les Houthis ont lancé des attaques de drones, bombardé des villes frontalières saoudiennes et lancé un missile balistique contre l’Arabie Saoudite.

DJEDDAH: L’envoyé des États-Unis d’Arabie saoudite auprès des Etats-Unis a demandé aux Nations unies de poursuivre en justice les milices houthis pour leur avoir «renié leurs engagements» dans le cadre de l’Accord de Stockholm sur le Yémen.

« Les Houthis ont violé à plusieurs reprises l’accord de Stockholm entre les parties yéménites », a déclaré le prince Khaled ben Salmane dans une série de tweets.

Il a déclaré que le gouvernement yéménite du président Abed Rabbou Mansour Hadi et la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui le soutenait s’acquittaient de leurs obligations en vertu de l’accord.

Signé en décembre dernier à Stockholm, en Suède, cet accord constitue un premier pas important vers une paix durable et offre de l’espoir à des millions de Yéménites.

 

« (Mais) il faut deux côtés pour que cela fonctionne, à ce jour, la milice Houthis soutenue par l’Iran semble déterminée à défendre la misère et les souffrances du peuple frère yéménite », a déclaré le prince Khaled.

« Non seulement les Houthis ont refusé d’appliquer l’accord de Stockholm, qu’ils ont signé, mais ils sont allés au-delà et ont poursuivi leurs attaques à main armée, notamment des attaques de drones, le bombardement de quartiers résidentiels et le lancement d’un missile balistique contre l’Arabie Saoudite », a t-il tweeté.

Il a également souligné l’attaque du 17 janvier contre un convoi de l’ONU dans la ville portuaire de Hodeïda, au Yémen, imputée aux Houthis.

« La milice soutenue par l’Iran a affiché son mépris pour la paix en tentant de prendre pour cible un convoi de l’ONU, cela nous rappelle que nous avons affaire à une milice sans loi qui ne se soucie ni de la paix ni du sort de millions de Yéménites », a déclaré l’envoyé.

Il a déclaré que l’ONU devrait « nommer le parti qui n’a pas respecté les mesures de confiance fondamentales qui ont conduit à l’accord de Stockholm et identifier clairement qui est responsable de l’attaque du véhicule blindé transportant le moniteur en chef de l’ONU, Patrick Cammaert »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info