L’Arabie saoudite accueillera la prochaine série de pourparlers de paix sur l’Afghanistan

Diffuser l'info

30/12/18

La confirmation de son rôle par les Saoudiens samedi a suivi une conversation téléphonique jeudi entre le roi Salman et le président afghan Ashraf Ghani.

L’été dernier, l’Arabie saoudite a accueilli une conférence mondiale de spécialistes de l’islam pour débattre de la guerre en Afghanistan.

KABOUL :  Le prochain cycle de négociations de paix sur l’Afghanistan aura lieu en Arabie saoudite, probablement en janvier.

La confirmation de son rôle par les Saoudiens samedi a suivi une conversation téléphonique jeudi entre le roi Salman et le président afghan Ashraf Ghani.

M. Ghani a salué le rôle «important» saoudien « dans la consolidation de la paix et de la stabilité en Afghanistan » et a déclaré que la prochaine réunion dans le Royaume serait « une bonne étape et un début pour les processus ultérieurs ».

Il a remercié le roi pour son soutien à un processus de paix dirigé et contrôlé par les Afghans. Le roi a promis d’utiliser ses bureaux pour consolider la paix et la stabilité en Afghanistan.

L’été dernier, l’Arabie saoudite a accueilli une conférence mondiale de spécialistes de l’islam pour débattre de la guerre en Afghanistan.

Un porte-parole du Haut Conseil de la paix nommé par le gouvernement afghan a déclaré que les membres du Conseil et les délégués gouvernementaux devraient participer aux pourparlers de janvier.

Le porte-parole des Taliban, Zabihoullah Moujahid, a déclaré que les discussions se poursuivaient entre les dirigeants du groupe sur le lieu et la date de la réunion.

Il y a deux semaines, des responsables américains, saoudiens, pakistanais et émiriens ont participé à une réunion à Abou Dhabi pour explorer les moyens de mettre fin à la guerre en Afghanistan.

Lors de cette réunion, les talibans ont déclaré qu’ils ne négocieraient directement avec le gouvernement afghan qu’après le retrait des troupes américaines dirigées par les États-Unis.

Depuis lors, le président des États-Unis, Donald Trump, a surpris les alliés américains en annonçant son intention de réduire de moitié le nombre de soldats américains en Afghanistan, qui passerait de 14 000 à environ 7 000.

Le conflit qui dure depuis 17 ans en Afghanistan est la plus longue guerre d’Amérique, et Trump milite depuis longtemps pour ramener les soldats américains chez eux. Néanmoins, en 2017,  il a ajouté 4 000 soldats aux forces américaines dans le but d’accélérer le processus de paix.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info