L’Arabie Saoudite assouplit les limites de propriété pour les investisseurs étrangers

Diffuser l'info

27/06/19

Mohammed El-Kuwaiz, président de l’autorité du marché financier (Reuters / photo d’archives)

Le président de l’Autorité du marché des capitaux, Mohammed El Kuwaiz, a déclaré que la propriété des investisseurs financiers sur le marché des capitaux saoudien avait été multipliée par trois cette année.

Cette opération vise à renforcer l’efficacité et l’attractivité du marché et à élargir la base des investissements institutionnels.

RIYAD: L’Arabie saoudite a assoupli la limite de 49% imposée aux investisseurs stratégiques étrangers dans des actions de sociétés cotées en bourse, dans le but d’attirer des milliards de dollars de fonds étrangers au moment où le Royaume ouvre la plus grande bourse de la région à une base d’investisseurs plus diversifiée.

Le pays a engagé de nombreuses réformes ces dernières années pour faire de son marché boursier le plus grand marché de la région, attractif pour les investisseurs et les émetteurs étrangers.

Cette initiative vise à renforcer l’efficacité et l’attractivité du marché et à élargir la base des investissements institutionnels, a déclaré le régulateur, l’Autorité des marchés de capitaux (CMA), dans un communiqué publié sur son site internet.

Le marché boursier saoudien, qui a ouvert ses portes aux investisseurs étrangers en 2015, a connu une hausse des flux de fonds étrangers depuis le début de l’année en raison de son inclusion dans les indices des marchés émergents.

« Au début de cette année, les investisseurs financiers ne détenaient qu’un pour cent du marché des capitaux saoudiens, il dépasse aujourd’hui les trois pour cent, soit plus du triple », a déclaré Mohammed El-Kuwaiz, président de l’AMC, dans un entretien à Reuters. .

« Notre espoir est que nous puissions voir une augmentation similaire en termes de rythme et d’ampleur alors que nous commençons à créer davantage de possibilités pour que les investisseurs étrangers arrivent sur le marché », a-t-il ajouté.

Il n’y aura pas de limite de propriété minimale ou maximale, bien que les propriétaires doivent conserver les actions pendant deux ans avant de pouvoir vendre.

Kuwaiz a déclaré que la forte demande des investisseurs étrangers non financiers a poussé la CMA à donner son feu vert exceptionnel à un certain nombre d’investisseurs étrangers stratégiques pour accroître leur participation dans des sociétés saoudiennes cotées en bourse. Celles-ci incluaient des transactions dans une entreprise d’assurance et une banque locale.

Les investisseurs étrangers ont acheté des actions saoudiennes au cours des derniers mois. Ils ont acheté pour 51,2 milliards de riyals (13,6 milliards de dollars) jusqu’au 30 mai. Ils détiennent actuellement 6,6% des actions saoudiennes, dont 3,15% sont détenus par des investisseurs étrangers stratégiques.

Les actions locales ont été intégrées à l’indice FTSE des marchés émergents en mars et à l’indice de référence des marchés émergents MSCI en mai de cette année. L’indice Tadawul All-Share du pays est en hausse de 11% à ce jour.

Les investisseurs étrangers stratégiques peuvent prendre des participations dans des sociétés cotées en achetant des actions directement sur le marché, via des transactions privées et via des offres publiques initiales.

Lorsqu’on lui a demandé comment cette décision se répercuterait sur l’introduction en bourse d’Aramco, prévue pour 2021, M. Kuwaiz a déclaré qu’il veillerait à ce que le marché dispose de l’infrastructure matérielle de réglementation et des investissements lui permettant de loger une société aussi importante et aussi étendue que Aramco Saoudien.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info