L’Arabie saoudite contre la COVID-19

Diffuser l'info

23/09/20

  • Le Royaume n’avait pas oublié les dures leçons apprises lors de son combat en 2012 avec le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS)
  • Les collaborations avec le Royaume pour trouver des remèdes et un vaccin se multiplient

PARIS: Le 17 mars, l’Arabie saoudite fermait temporairement l’accès à tous ses lieux de culte à l’exception des deux mosquées saintes à La Mecque et à Médine. Trois jours plus tard, celles-ci étaient également fermées. Retour sur une histoire de victoire durement remportée par l’Arabie saoudite contre un tueur invisible, la Covid-19, dans une guerre menée pour tous les peuples de la Terre.

Peu de pays ont réagi aussi rapidement que l’Arabie saoudite à la nouvelle maladie du coronavirus. Le Royaume n’avait pas oublié les dures leçons apprises lors de son combat en 2012 avec le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), une expérience qui a révolutionné sa compréhension des priorités de santé publique lors d’une épidémie à grande échelle de maladies transmissibles.

À partir du 27 février, le Royaume enchaîne les décisions sans précédent : suspension des visas de l’Omra pour les voyageurs étrangers, annulation de la Foire internationale du livre de Riyad et du Festival international du cheval saoudien, quarantaine générale à Qatif, fermeture des écoles et des universités, pour ne citer que quelques exemples.

De plus, le Royaume a répondu à l’appel de l’OMS à travers de multiples dons, dont 10 millions de dollars au fonds de combat régional de l’organisation, ainsi qu’un don du roi de 10 millions de dollars supplémentaires à l’OMS pour fournir au Yémen des équipements et des fournitures essentiels et a commencé à acheminer de l’équipement médical au pays voisin.

Si la réaction officielle de l’Arabie saoudite a été jugée plus sévère (et plus efficace) que dans d’autres pays, elle s’inscrivait dans le cadre d’une «mobilisation massive du gouvernement, des médias et de la société civile pour créer du jour au lendemain le type de prise de conscience… qui fait grandement défaut dans certaines capitales occidentales» (Euronews).

Mais les efforts saoudiens pour contrer la pandémie ne se limitent pas à la prévention. Les collaborations avec le Royaume pour trouver des remèdes et un vaccin se multiplient. Des essais cliniques pour un vaccin chinois en phase 3 suivi avec intérêt par The Lancet, entre autres, des échanges avec les développeurs britanniques du vaccin AZD1222, fruit d’une collaboration entre une société dérivée de l’Université d’Oxford et le géant pharmaceutique AstraZeneca, ou encore un partenariat avec le Fonds d’investissement direct russe (FIDR) pour les essais cliniques du potentiel vaccin Spoutnik V.

Dans cette enquête réalisée par Arab News, nous vous proposons un retour sur les modalités d’un combat dont les héros sont nombreux. Un défi que le Royaume et ses institutions notamment dans le domaine de la santé, persistent à relever avec sagesse, détermination, courage et professionnalisme.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info