L’Arabie Saoudite est-elle la prochaine opportunité d’investissement?

Diffuser l'info

Heure: Juillet 06, 2018

L’ajout de l’Arabie Saoudite au groupe des marchés émergents de l’indice MSCI (MSCI) à partir de juin 2019 devrait attirer 40 milliards de dollars d’investissements étrangers dans ce pays. Maintenant, les entreprises d’investissement américaines cherchent à entrer dans l’action.
Franklin Templeton Investments, un gestionnaire actif depuis une longue durée, cherche à obtenir l’approbation d’un FNB saoudien, selon un dossier déposé auprès de l’organisme fédéral de réglementation et de contrôle des marchés financiers des États-Unis le 22 juin.

Actuellement, il n’y a qu’un seul fonds de ce type, iShares MSCI Saudi Arabia (KSA). Il a des actifs d’environ 269 millions de dollars, un chiffre qui a bondi de plus de 1 700% cette année, le plus élevé parmi tous les fonds d’un seul pays. Cela arrive à un moment où les investisseurs retirent des milliards de dollars de larges fonds des marchés émergents et investissent dans des FNB d’un pays.

« Pour l’Arabie saoudite et la région, c’est une excellente opportunité pour attirer l’attention des investisseurs étrangers et attirer des afflux », a déclaré Michael Bolliger, responsable de l’allocation d’actifs des marchés émergents chez UBS Wealth Management (UBS), chef du bureau d’investissement.

Les 20 pays promus au statut de marché émergent MSCI depuis 1994 avaient un rendement médian de 55% l’année avant l’inclusion officielle, selon Bassel Khatoun, directeur général de frontière et de MENA, et Salah Shamma, responsable des investissements pour MENA, chez Franklin Templeton Emerging Markets Equity.

Une guerre des prix ?
On ne sait pas comment le fonds de Franklin se différenciera de KSA ou ce qu’il facturera aux investisseurs. Mais quand la firme a fait ses débuts passifs avec l’ETF en novembre en lançant 16 fonds monégasques, elle a clairement tenté de saper son concurrent BlackRock (BLK). Franklin facture moins de 1 $ pour chaque tranche de 1 000 $ investie dans ses FNB de pays développés et 1,90 $ pour les fonds des marchés émergents, tandis que BlackRock facture au moins 4,80 $ pour les FNB des marchés développés et 6,20 $ pour les fonds émergents.

Il y a deux semaines, les investisseurs étrangers ont profité de l’occasion pour investir en Arabie Saoudite lorsqu’Invesco (IVZ) a émis le premier ETF européen pour répliquer les actions du pays dans l’attente de l’amélioration du statut du pays par MSCI.

Cet article a été publié pour la première fois dans Investor’s Business Daily

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Investor’s Business Daily Accueil


Diffuser l'info