L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis à la tête du monde arabe en termes de compétitivité

Diffuser l'info

Heure: Octobre 22, 2018

Majid Al-Qassabi, qui préside le comité exécutif de Tayseer, a annoncé la décision d’unifier les efforts des agences gouvernementales. (SPA)

Les EAU se classent au 27ème rang sur 140 pays, conservant leur position de l’année dernière, grâce à leur position de premier rang mondial dans les conditions de stabilité macroéconomique.
RIYADH : L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont dominé le monde arabe avec l’indice de compétitivité mondiale annoncé par le Forum économique mondial (WEF), qui utilise une nouvelle méthodologie pour capturer pleinement la dynamique économique de 140 pays du monde.
Selon le rapport, le Royaume s’est hissé à la 39eme position du rapport sur la compétitivité mondiale du WEF pour 2018, soit deux places de plus que son classement de l’année dernière.
« Le classement, le meilleur du Royaume depuis 2012, est arrivé malgré les changements apportés aux méthodes d’évaluation cette année », a indiqué dimanche dans un communiqué sa déclaration citant Majid Al-Qassabi, ministre du Commerce et de l’Investissement.
Al-Qassabi a déclaré : « Le travail intégré de plus de 40 agences gouvernementales est l’un des facteurs les plus importants qui ont conduit à une amélioration du classement du Royaume dans le rapport de 2018 ».
Al-Qassabi, qui préside également le comité exécutif de Tayseer, a déclaré que l’unification des efforts des agences gouvernementales « contribuait à surmonter les contraintes et les défis et à soutenir le secteur privé dans le Royaume ». Tayseer est une initiative qui vise à stimuler l’environnement d’investissement pour le secteur privé et fournir les garanties nécessaires à la préservation des droits.
Le rapport du Forum économique mondial indique que l’Arabie saoudite a obtenu un score complet de 100% de l’indice de stabilité macroéconomique parmi les autres pays de la région. En termes de taille du marché, le Royaume s’est classé 17ème avec 76,3 points, grâce à son produit intérieur brut élevé. Cette année, le WEF a porté le nombre de pays couverts à 140, ce qui a affecté le classement de nombreux pays, y compris le Royaume.

L’Arabie saoudite s’est également classée au troisième rang des pays arabes et au 39ème rang mondial, soutenue par son environnement macroéconomique favorable, ses infrastructures modernes et la taille de son marché. Les EAU se classent au 27ème rang sur 140 pays, conservant leur position de l’année dernière, grâce à leur position de premier rang mondial dans les conditions de stabilité macroéconomique.

Selon le rapport, l’Oman se classerait au 47ème rang mondial, en hausse de 14 places par rapport à l’année dernière, et au quatrième rang en termes de compétitivité dans le monde arabe. Les rangs des autres pays arabes au monde sont les suivants : Bahreïn (50), Koweït (54), Jordanie (73), Maroc (75), Liban (80), Tunisie (87), Égypte (94) et Yémen au 139ème place.
La principale conclusion du rapport est que les nouvelles technologies numériques transforment de plus en plus la compétitivité économique dans le monde et créent de nouveaux défis pour les gouvernements et les entreprises, qui risquent collectivement d’avoir un impact négatif sur leur avenir, croissance et productivité.
Selon le rapport, les 10 économies les plus compétitives sont les États-Unis, Singapour, l’Allemagne, la Suisse, le Japon, les Pays-Bas, Hong Kong, le Royaume-Uni, la Suède et le Danemark.
Le rapport explique en outre que la performance en matière de compétitivité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord reste diversifiée, les EAU se trouvant en tête dans la région. L’édition de cette année du Rapport sur la compétitivité mondiale marque une étape importante dans la mesure où la série de rapports est publiée depuis 40 ans.
Le rapport de 2018 a classé 140 économies selon 12 piliers pondérés de manière égale. Ces piliers comprenaient les institutions, les infrastructures, l’adoption des TIC, la stabilité macroéconomique, la santé, les compétences, le marché des produits, le marché du travail, le système financier, la taille du marché, le dynamisme des entreprises et la capacité d’innovation.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info