L’Arabie saoudite fournira 6 000 bourses d’études dans 17 pays

Diffuser l'info

Heure: Juin 28, 2018

Les hommes divorcés qui échappent à la pension alimentaire et ne respectent pas une peine encourue par un tribunal risqueront désormais d’encourir une peine d’emprisonnement allant jusqu’à sept ans. Le ministère de la Justice a déclaré que les verdicts de pension alimentaire devaient être pris au sérieux. Le ministre de la Justice, Waleed Al Samaani, a chargé toutes les entités concernées de mettre en œuvre la punition de la prison contre toute personne qui entrave, retarde ou évite la mise en œuvre des verdicts de paiement de la pension alimentaire.

Le ministère a activé un service de liaison électronique entre ses différents départements et la SAMA (agence monétaire saoudienne) afin d’avoir la capacité de déduire un montant de pension alimentaire chaque mois des comptes bancaires appartenant à ceux qui sont condamnés pour des paiements de pension alimentaire.

Selon la clause 1/37 de la liste d’exécution, le tribunal d’exécution fera ensuite un suivi mensuel pour s’assurer que les paiements sont effectués à temps. Il s’agit d’un processus qui est considéré comme une véritable amélioration de l’ancienne procédure lorsqu’un homme divorcé est invité à déposer le montant de la pension alimentaire, lui-même, pour son ex-femme et ses enfants chaque mois, ce qui cause un certain nombre de retards et de problèmes.

Cette nouvelle procédure s’inscrit dans la démarche du ministère visant à protéger les femmes et les enfants et à les aider à connaître leurs droits légaux. Elle vise également à limiter les abus envers eux par les hommes qui refusent de fournir un soutien financier à leurs ex-femmes et à leurs enfants.

Récemment, les tribunaux saoudiens ont émis un certain nombre de jugements ordonnant aux ex-maris de payer des centaines de milliers de dollars aux ex-femmes et aux enfants pour couvrir des années de dépenses qui ont été négligées par ces maris après le divorce. Le plan de lancement d’un fonds de pension alimentaire a également été annoncé. Il vise à protéger financièrement les femmes et les enfants.

Cet article a été publié pour la première fois dans Saudi Gazette

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Saudi Gazette Accueil


Diffuser l'info