L’Arabie Saoudite investit 3,8 milliards de dollars pour renforcer l’exploration minière

Diffuser l'info

06/02/19

L’Arabie saoudite est l’un des principaux fournisseurs de phosphate dans le monde et son secteur minier emploie environ 250 000 personnes. (Fichier / AFP)

  • Le gouvernement a identifié 51 projets d’exploration potentiels, dont 14 projets aurifères et 14 mines de cuivre.
  • Les investissements seront effectués dans le cadre du programme national de développement industriel et de logistique.

CAPE TOWN: L’Arabie saoudite investira environ 3,8 milliards de dollars US pour améliorer l’accès aux données géoscientifiques et réduire les formalités administratives réglementaires, dans la perspective de stimuler l’exploration minière, ont annoncé mercredi de hauts responsables gouvernementaux.

Les projets du gouvernement visant à relancer le secteur minier saoudien s’inscrivent dans une stratégie industrielle plus large visant à diversifier l’économie et à attirer des investissements du secteur privé d’une valeur de 1,6 milliards de riyals (426 milliards de dollars) au cours de la prochaine décennie.

Les investissements seront réalisés dans le cadre du Programme national de développement industriel et de logistique (NIDLP), qui fait partie de la Vision 2030, une stratégie de réforme dirigée par le prince héritier Mohammed ben Salmane, et visant à sevrer l’économie du pétrole tout en créant des emplois.

«Depuis quelque temps, les mines saoudiennes se caractérisent par un manque de données géoscientifiques accessibles au public, des délais de traitement des licences plus longs et un manque de transparence», a déclaré Khalid Al-Mudaifer, vice-ministre des Mines, lors d’une conférence africaine sur les mines.

Il a déclaré que les 3,8 milliards de dollars seraient dépensés pour faciliter les affaires et améliorer la qualité des données afin de réduire les risques associés aux investissements dans de nouvelles opportunités minières pour l’or, le zinc, les métaux de terres rares et d’autres minéraux.

L’Arabie saoudite est l’un des principaux fournisseurs de phosphate dans le monde et son secteur minier emploie environ 250 000 personnes.

Le vice-ministre a également déclaré que le gouvernement travaillait sur une plateforme numérique pour aider à finaliser les licences d’exploration dans les 60 jours, contre six mois à l’heure actuelle.

«La loi autorise également la propriété à 100%… et vous pouvez demander des licences d’exploration ou d’exploitation minière», a-t-il déclaré.

Abdulrahman Al-Belushi, qui dirige la stratégie minière du NIDLP, a déclaré que les opportunités en Arabie saoudite seraient énormes si les investisseurs cherchaient à exploiter les ressources minérales évaluées à 1 300 milliards de dollars.

«Outre le pétrole et le gaz dans la partie orientale du royaume, nous avons la chance de disposer d’un potentiel géologique énorme qui reste encore largement inexploré», a-t-il déclaré.

Le gouvernement a identifié 51 projets d’exploration potentiels, dont 14 d’or et 14 de cuivre, couvrant environ 1 351 kilomètres carrés et qui pourraient être parmi les premiers ciblés, a déclaré un autre responsable.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info