L’Arabie saoudite mène les activités d’introduction en bourse et de FPI dans la région MENA au deuxième trimestre

Diffuser l'info

Heure: Août 29, 2018
RIYADH – La région MENA a levé 881,5 millions de dollars grâce à neuf introductions en bourse (dont quatre sociétés de placement immobilier) au deuxième trimestre de 2018, selon le dernier rapport EY MENA IPO Eye. Par rapport au deuxième trimestre 2017, la valeur des entrées en bourse et l’activité ont augmenté de 42,8% et 12,5% respectivement. Sur les neuf transactions dans la région MENA, sept introductions en bourse ont été enregistrées dans le CCG (dont trois sociétés de placement immobilier), ce qui a permis de recueillir 780,3 millions de dollars.
Arabie saoudite Les introductions en bourse au deuxième trimestre de 2018, dans le cadre d’une tendance à la hausse des sociétés de placement immobilier faisant partie d’un échange de biens immobiliers dans le pays.
La plus forte introduction en bourse au cours du trimestre a été le Mefic REIT Fund IPO, coté à la bourse saoudienne, qui a levé 237,5 millions de dollars.
Phil Gandier, leader des transactions MENA chez EY, a déclaré: « L’inclusion future de l’Arabie saoudite dans l’indice MSCI des marchés émergents a attiré l’attention sur le pays et a attiré des investisseurs du monde entier. code de gouvernance d’entreprise obligatoire, et a été promulguée par le marché boursier Tadawul aux normes mondiales, qui a un environnement de transaction favorable.
Oman était le seul autre pays du CCG ayant une activité d’introduction en bourse au deuxième trimestre; Le Muscat Securities Market (MSM) a enregistré une seule introduction en bourse au deuxième trimestre 2018, levant 12,8 millions de dollars. Dans une perspective d’avenir, le MSM dispose d’un pipeline d’introduction en bourse de plus de 10 sociétés qui devraient terminer leur inscription au cours des deux ou trois prochaines années.
Dans la région MENA au sens large, l’Egypte et le Maroc ont enregistré un accord chacun. L’Égypte, en particulier, est un nombre croissant d’entreprises publiques et privées qui cherchent à exploiter les marchés des actions grâce à l’introduction en bourse. Le programme IPO du gouvernement égyptien est ouvert au secteur public sur l’EGX, ce qui est également conforme au budget proposé par le gouvernement pour 2018-2019.
Les FPI ont recueilli 553,0 millions de dollars, suivies de 225 millions de dollars dans le secteur du pétrole et du gaz et de 57,2 millions de dollars dans les services financiers.
Gregory Hughes, leader IPO MENA, EY, a déclaré: « Bien que les prix du pétrole aient augmenté, les pays de la région MENA ressentent encore l’impact de l’année dernière. L’activité IPO a été relativement lente au premier semestre 2018. au-delà en raison du pipeline de l’IPO à venir. « 
Globalement, l’activité d’introduction en bourse et le résultat au T2 2018, avec 325 introductions en bourse de 45,0 milliards de dollars, en baisse de 26% et 19% respectivement par rapport au deuxième trimestre 2017.
« Des marchés actions raisonnablement solides, des bénéfices d’entreprises solides dans de nombreuses juridictions et des pipelines sains dans tous les secteurs et marchés devraient conduire à une augmentation des inscriptions au S12018 et au-delà. Cependant, les marchés mondiaux les fluctuations menées par les États-Unis « , a ajouté Gregory.

Cet article a été publié pour la première fois dans Saudi Gazette

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Saudi Gazette Accueil

ru


Diffuser l'info