L’Arabie saoudite nommée leader mondial des réformes pour faire avancer le rôle économique des femmes

Diffuser l'info

16/01/20

Le rôle croissant des femmes dans la société et leur contribution aux affaires et à l’édification de la nation se sont développés conformément à la stratégie de la Vision 2030. (Fournie)

  • Un rapport de la Banque mondiale et des femmes saoudiennes en affaires saluent la Vision 2030 pour avoir «transformé les rêves en réalité»

RIYAD: L’Arabie saoudite a été désignée comme l’une des nations les plus transformatrices du monde pour l’avancement du rôle économique des femmes dans la société.

Le rapport annuel de la Banque mondiale «Les femmes, les entreprises et le droit» a classé le Royaume parmi les 190 pays les plus avancés pour ses progrès dans la mise en œuvre de réformes liées à la participation des femmes au développement économique et à l’esprit d’entreprise.

Et les femmes saoudiennes dans les affaires ont salué la stratégie de la Vision 2030 pour avoir été le principal moteur pour les aider à réaliser leurs ambitions.

Selon les chiffres de la banque pour 2020, le Royaume a obtenu 70,6 sur 100 pour les progrès réalisés dans l’intégration des femmes sur le marché du travail. Les conclusions du rapport ont également placé le pays au premier rang des États du Golfe et au deuxième rang dans le monde arabe pour avoir satisfait aux critères.

L’étude a révélé que l’Arabie saoudite avait considérablement amélioré six des huit indicateurs, à savoir la mobilité, le lieu de travail, le mariage, la garde d’enfants, l’entrepreneuriat et la retraite, tout en conservant son rang dans l’indice des actifs et des biens.

Le Royaume a fait la plus grande amélioration au niveau mondial en adoptant des réformes dans six des huit domaines, notamment la mobilité des femmes, le harcèlement sexuel, l’âge de la retraite et l’activité économique.

Concernant le nombre de femmes postulant et acceptées sur le marché du travail saoudien, Wadha Bin Zarah, directrice de l’autonomisation des femmes au ministère saoudien des Communications et des Technologies de l’information (MCIT), a déclaré: «Le nombre a suffisamment augmenté avec une croissance rapide. Je crois que l’inclusivité et la diversité sont deux facteurs clés pour toute entité réussie.

«Parmi les pays du G20, l’Arabie saoudite a enregistré la plus forte croissance de la participation des femmes au marché du travail. De plus, les pratiques de recrutement et de ressources humaines n’ont jamais montré de discrimination à l’égard des femmes en matière de salaire. Une seule échelle est utilisée pour tous et tous les avantages sont calculés en fonction du mérite et non du sexe ».

Zarah a ajouté: «Les objectifs de la Vision 2030 établissaient un quota spécifique pour la participation des femmes au marché du travail, qui devrait passer de 22% à 30% d’ici 2030, tous les secteurs alignant leurs principaux indicateurs de performance et objectifs pour atteindre cet objectif ».

FAITS EN BREF

  • Les femmes saoudiennes en affaires ont salué la stratégie de la Vision 2030 pour avoir été le principal moteur pour les aider à réaliser leurs ambitions.

  • Le Royaume, selon les chiffres de la Banque mondiale pour 2020, a obtenu 70,6 sur 100 pour les progrès réalisés dans l’intégration des femmes sur le marché du travail.

  • L’Arabie saoudite a obtenu une note maximale de 100 dans les catégories de mobilité, lieu de travail, entrepreneuriat et retraite.

En outre, l’Arabie saoudite a obtenu un score maximal de 100 dans les catégories de la mobilité, du lieu de travail, de l’entrepreneuriat et de la retraite. Cette réalisation est due à l’évolution des lois et réglementations relatives aux femmes visant à renforcer leur rôle dans le développement économique et à renforcer la compétitivité du Royaume aux niveaux régional et international.

Parmi les réformes mises en évidence dans le Royaume figuraient l’octroi de droits de voyage aux femmes de plus de 21 ans, le renouvellement des documents pour tous les membres de la famille, l’unification de l’âge de la retraite entre les hommes et les femmes et leur alignement sur le système de travail, et de nouvelles règles pour protéger les femmes contre la discrimination sur le lieu de travail, notamment en ce qui concerne l’emploi et les salaires.

Bayan Barry, directeur de compte partenaire chez Cisco Systems, a déclaré: «En 2006, nous avons commencé avec le premier lot (d’employées féminines) qui était limité à deux ou trois. Ce nombre est passé à environ 44 femmes, travaillant aux côtés de 170 collègues masculins, avec des expériences différentes de la technique, des ventes, des opérations, de la gestion de projet et du marketing.

«Actuellement, nous effectuons une phase de stage au sein de notre entreprise localement en Arabie saoudite et sommes fiers de dire que 12 femmes stagiaires ont montré leurs compétences exceptionnelles, dont neuf cheffes techniques et trois cheffes de projet.

«Les femmes s’efforcent d’étendre leur croissance et de montrer leur valeur, mais dans le passé, cela n’a pas toujours été aussi simple. Beaucoup ont eu la chance d’avoir une famille de soutien, mais les chances étaient minimes », a ajouté Barry.

«C’est un moment de fierté d’être à la bonne époque, où nous avons le grand soutien du prince héritier Mohammed bin Salman pour promouvoir davantage de femmes sur le marché du travail et croire en nous pour montrer notre plus grande valeur.

« Les objectifs de la Vision 2030 établissaient un quota spécifique pour la participation des femmes au marché du travail, qui devrait passer de 22% à 30% d’ici 2030, tous les secteurs alignant leurs principaux indicateurs de performance et objectifs pour atteindre cet objectif. »  Wadha Bin Zarah, Directrice de l’autonomisation des femmes, Ministère saoudien des communications et des technologies de l’information

«Les entreprises ont commencé à avancer vers la transformation nationale alignée sur la Vision 2030. Nous sommes à un rythme comme jamais auparavant en matière d’autonomisation des femmes, avec de nombreux modèles à l’échelle nationale. Nous avons commencé à pénétrer davantage dans des segments auxquels nous n’avions jamais pensé, tout en montrant notre impact et en poussant les organisations vers plus de succès.

«Le pourcentage a montré comment la diversité a créé de nouvelles idées et des résultats commerciaux fructueux, et un retour sur investissement élevé où l’inclusion et la collaboration des deux sexes ont travaillé main dans la main», a déclaré Barry.

Le rapport de la banque a souligné que la Vision 2030 avait contribué à accélérer la mise en œuvre de ces réformes, car il soulignait l’importance du rôle des femmes dans les plans ambitieux de développement du pays.

Celles-ci ont inclus l’adoption d’une série d’initiatives et d’objectifs pour soutenir l’autonomisation des femmes, y compris l’augmentation du pourcentage de participation des femmes au marché du travail de 22% à 30%.

Nora Al-Kordi, responsable de la TVA au sein de la société de services professionnels Ernst & Young, a déclaré: «Chaque femme a le droit de penser qu’elle est utile, de croire en elle-même et mérite toutes les opportunités possibles pour réaliser leurs rêves.

«La Vision 2030 a transformé les rêves en réalité, en autonomisant les femmes et en rendant ce qui était autrefois considéré comme impossible facile à atteindre grâce à un travail acharné et à la persévérance ».

Le rapport de la Banque mondiale «Les femmes, les entreprises et le droit» est publié chaque année et vise à évaluer le niveau de discrimination fondée sur le sexe dans les réglementations relatives au développement économique et à l’entreprenariat dans 190 pays du monde.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info