L’Arabie saoudite se joint à la troïka du G20 alors qu’elle se prépare à accueillir un sommet en 2020

Diffuser l'info

02/12/18

L’Arabie saoudite a adhéré samedi à la troïka du G20, un comité de trois pays présidés par l’actuelle présidence au sommet, à savoir les présidences 2019 du Japon et de l’Arabie saoudite, la future présidence au sommet qui accueillera les réunions de 2020.
 
Le communiqué de presse ajoutait que la troïka avait été créée pour veiller à ce que les présidences précédentes, actuelles et suivantes du G20 travaillent main dans la main pour assurer la cohérence et la continuité du programme du groupe.
 
« En quittant Buenos Aires aujourd’hui, nous sommes très satisfaits des progrès importants réalisés dans les domaines suivants : avenir du travail, infrastructure de développement et avenir de l’alimentation durable, avec un accent particulier mis sur l’autonomisation des femmes et l’économie numérique. Dans le même temps, le Royaume a hâte de collaborer avec le Japon, la présidence du G20 en 2019, afin de faire progresser les objectifs du G20 consistant à relever les défis économiques mondiaux et à promouvoir une croissance mondiale durable, inclusive et équilibrée ».
 
 
Le communiqué de presse du G20 indiquait : «Depuis l’annonce de la présidence saoudienne du G20 en 2020 lors du Sommet du G20 à Hambourg en 2017, le Royaume a adopté une approche pangouvernementale pour la préparation de sa présidence. Le secrétariat saoudien du G20 a été créé pour coordonner les efforts, dans le but de poursuivre un programme progressif faisant progresser les réalisations et les priorités du Groupe sur les fronts de l’économie et du développement au niveau mondial. À l’avenir, l’Arabie saoudite exploitera ses rôles régional et international pour dialoguer avec les membres du G20, les pays invités, la société civile et les organisations internationales et régionales afin d’intégrer divers points de vue qui aboutissent à des recommandations politiques concernant les défis mondiaux actuels et émergents ayant une incidence sur les sociétés et les économies de l’ensemble du monde ».
 
Le communiqué de presse indiquait que « la présidence du G20 en Arabie saoudite comprendra une multitude de réunions au cours de son mandat pour les ministres, les députés, les groupes de travail et autres parties prenantes dans le but de parvenir à un large consensus sur les propositions politiques qui traitent des sujets du G20. Ces réunions seront couronnées par le Sommet des dirigeants du G20 ».
 
Il a conclu que « l’Arabie saoudite connaît actuellement une transformation économique et sociale majeure guidée par sa vision 2030, qui est étroitement liée aux objectifs fondamentaux du G20, à savoir la stabilité macroéconomique, le développement durable, l’autonomisation des femmes, le renforcement du capital humain et l’augmentation des flux d’échanges et d’investissements.
 
Travaillant en étroite coopération avec les membres du G20 et les autres parties prenantes concernées, l’Arabie saoudite a déclaré qu’elle espérait que la présidence serait fructueuse et qu’elle jouerait un rôle de premier plan et constructif en contribuant à un impact positif et durable dans notre région et dans le monde ».

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lienAl Arabiya English


Diffuser l'info