L’Arabie saoudite se joint à l’initiative du G20 pour l’autonomisation des femmes

Diffuser l'info

30/06/19

Les femmes saoudiennes sont présentes lors de la première salle d’exposition automobile dédiée aux femmes à Djeddah, en Arabie Saoudite, le 11 janvier 2018. (REUTERS)

  • Cette initiative vise à réduire d’un quart l’écart de rémunération entre hommes et femmes au cours des sept prochaines années.

OSAKA: L’Arabie saoudite a participé à une initiative sur l’autonomisation des femmes lors du sommet du G20 à Osaka, au Japon.

Le Royaume s’est engagé à promouvoir la participation des femmes à la population active, à améliorer l’éducation et à stimuler la participation dans le secteur des petites et moyennes entreprises.

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a annoncé cette initiative sous le slogan «Les femmes sont capables de briller», le jour de la clôture du sommet. Il a déclaré: «Les membres du G20 feront un effort commun pour promouvoir l’autonomisation des femmes. Je pense que ces efforts seront un moteur pour le développement futur du G20 dans son ensemble ».

L’Arabie saoudite est l’un des membres de la «troïka» qui organise la branche du W20 pour promouvoir la participation des femmes à la vie économique et politique.

La Reine Maxima des Pays-Bas, avocate spéciale des Nations Unies pour la finance inclusive, a déclaré: «Je tiens à remercier la troïka, l’Argentine, le Japon et l’Arabie saoudite d’avoir soutenu cette importante initiative visant à promouvoir la croissance économique inclusive des femmes ».

FAITS EN BREF

Cette initiative vise à réduire d’un quart l’écart de rémunération entre hommes et femmes au cours des sept prochaines années.

Elle a déclaré que si les femmes étaient employées sur le marché du travail mondial au même taux que les hommes, cela pourrait ajouter 28 000 milliards de dollars au PIB mondial d’ici 2025.

Cette initiative vise à réduire d’un quart l’écart de rémunération entre hommes et femmes au cours des sept prochaines années.

L’initiative espère également garantir l’accès à l’éducation à toutes les femmes du monde pendant au moins 12 ans. Le Japon paiera pour éduquer 4 millions de filles dans les pays en développement au cours des trois prochaines années.

L’initiative visera également à soutenir les petites entreprises de sexe féminin par l’intermédiaire de la Women Entrepreneurs Finance Initiative ou We-Fi (l’initiative de financement des femmes entrepreneurs) lancée par la chancelière allemande Angela Merkel et la fille du président américain Donald Trump, Ivanka Trump.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info