L’Arabie saoudite s’engage à financer 500 millions de dollars de projets en Tunisie

Diffuser l'info

29/11/18

Le prince héritier a déclaré à la télévision tunisienne que l’Arabie saoudite entretenait de bonnes relations avec la Tunisie. (Fourni)

L’Arabie saoudite prêtera 500 millions de dollars à la Tunisie à un taux d’intérêt avantageux et financera deux projets d’une valeur de 140 millions de dollars, ont annoncé mercredi à Reuters deux sources, à la suite de la visite du prince héritier saoudien en Tunisie.

Le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman a été reçu par le président Beji Caid Essebsi, qui lui a décerné la médaille de la République, la plus haute distinction officielle.

« La Tunisie annoncera dans quelques jours des accords importants avec l’Arabie saoudite, notamment un prêt à faible taux d’intérêt, des accords d’investissement et d’autres détails importants », a déclaré Nourredine Ben Ticha, conseiller du président, à la télévision d’Etat.

Deux sources tunisiennes – un responsable et une source proche des discussions entre le prince Mohammed et Essebsi – ont déclaré à Reuters que le prêt représenterait 500 millions de dollars. Ils ont dit que le Fonds de développement saoudien financera également deux projets d’une valeur d’environ 140 millions de dollars, sans donner plus de détails.

La Tunisie peine à réduire son déficit budgétaire, à stabiliser ses réserves de devises étrangères et à gérer les attentes des prêteurs internationaux qui exigent des réformes telles que la réduction de la masse salariale publique.

L’économie tunisienne est en pleine tourmente depuis le renversement de Zine al-Abidine Ben Ali lors d’un soulèvement de 2011 provoqué par la colère contre le chômage, la pauvreté et des niveaux d’inflation record.

Sous la pression du Fonds monétaire international, le Premier ministre Youssef Chahed a pour objectif de réduire le déficit budgétaire à environ 4,9% du PIB cette année, contre 6,2% l’an dernier.

Le prince héritier a déclaré à la télévision tunisienne que l’Arabie saoudite entretenait de bonnes relations avec la Tunisie : « Je ne peux pas venir en Afrique du Nord sans me rendre en Tunisie … Le président de la Tunisie est comme mon père ».

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English


Diffuser l'info