L’Autorité de la propriété intellectuelle saoudienne ouvre de nouveaux horizons pour l’économie du savoir du Royaume

Diffuser l'info

Heure: Mai 31, 2018

L’Arabie saoudite a franchi une nouvelle étape dans l’investissement et la dynamisation de l’économie du savoir puisque le Conseil des ministres a approuvé la création de l’Autorité de la propriété intellectuelle saoudienne (SIPA).

Le SIPA contribuera à la construction d’une économie fondée sur le savoir, permettant aux créations locales et aux innovations appartenant aux citoyens de prospérer, tout en créant un espace nouveau et important pour la promotion des petites et moyennes entreprises.

L’économie saoudienne est l’une des économies les plus dynamiques et les plus résilientes du monde et fait l’objet d’un ensemble de réformes économiques positives qui ont largement contribué au lancement de la diversification et à la réduction de la dépendance au pétrole.

Le ministre du Commerce et de l’Investissement saoudien , Dr. Majid Al Qasabi, a affirmé que le Conseil des ministres en approuvant SIPA, lui permet de jouer son rôle dans la construction d’une économie de la connaissance qui favorise la créativité et les innovations des citoyens du pays.

Le SIPA accordera une protection aux détenteurs de brevets et encouragera le travail des petites et moyennes entreprises.

SIPA devrait également soutenir fortement d’autres outils de l’économie du savoir, tout en ouvrant un nouvel horizon pour l’économie saoudienne.

La création d’un tel organisme est considérée comme le catalyseur et le soutien nécessaire pour révolutionner l’économie saoudienne.

La forte croissance d’une économie du savoir est un facteur important des taux de croissance économique globaux, les rapports économiques mondiaux ont montré que l’économie du savoir  et la corrélation de PIB se tiennent à un 10 pour cent annuel.

Confirmant la capacité de l’Arabie saoudite à concrétiser ses réformes économiques, le ministère des Finances a récemment annoncé son rapport trimestriel sur la performance du budget de l’Etat, qui a montré une croissance des recettes non pétrolières de 63% au premier trimestre 2018 par rapport à 2017.

Au premier trimestre de 2018, les indicateurs financiers de la performance du budget de l’État ont montré que les revenus totaux atteignaient 166,2 milliards de riyals (44,32 milliards de dollars), en hausse de 15% par rapport au même trimestre de 2017.

Les revenus non pétroliers pour le premier trimestre de 2018 s’élevaient à 52,3 milliards de rials (13,9 milliards de dollars), en hausse de 63% par rapport au même trimestre de 2017, confirmant le succès des plans budgétaires à moyen terme, les efforts pour diversifier les sources de revenus et achevé une durabilité financière.

Cet article a été publié pour la première fois dans Asharq Al-Awsat

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Asharq Al-Awsat Accueil

ru


Diffuser l'info