Le livre de style saoudien «Under the Abaya» célèbre l’autonomisation des femmes

Diffuser l'info

28/06/20

Fatima Al-Banawi photographiée par Pano Studio. Fourni

Lancé à l’anniversaire de la décision historique de permettre aux femmes de conduire en Arabie saoudite, le livre met en lumière la scène mode unique du Royaume
DUBAI: le tout premier livre de style de rue d’Arabie saoudite lancé par l’entrepreneur saoudien et leader de l’industrie, Marriam Mossalli, «Under the Abaya: Street Style from Saudi Arabia», est révolutionnaire dans son exposition de la scène de la mode unique du Royaume, encore peu connue en dehors du pays. Alors que la première édition offrait une introduction aux femmes saoudiennes progressistes, la seconde met en lumière leurs défis et leurs aspirations à travers la lentille de la mode.

Pour les dernières mises à jour, suivez-nous sur Instagram @ arabnews.lifestyle

Le livre a été lancé le 24 juin, le jour même où l’Arabie saoudite a levé l’interdiction de conduite des femmes un an auparavant.

« Quel meilleur jour pour lancer notre livre que lors de l’anniversaire de cette évolution historique vers l’égalité des sexes », a déclaré Mossalli. «C’est une célébration de l’autonomisation des femmes dans sa forme la plus pure, car elle permet aux femmes d’Arabie saoudite de raconter leurs propres histoires à travers des représentations authentiques d’elles-mêmes».

Fatima Al-Bloushi photographiée par Essa El-Dobisi. Fournie

Depuis la fondation de Niche Arabia en 2011, une société de conseil en luxe basée en Arabie saoudite, Mossalli est devenue l’une des voix féminines les plus reconnues du Royaume dans la mode et le luxe.

« Ce que j’aime le plus dans « Under the Abaya », c’est que c’est la définition des femmes qui soutiennent les femmes », a déclaré Mossalli. « Cent pour cent des recettes iront à l’octroi de bourses d’études afin que les jeunes femmes puissent poursuivre leurs rêves d’études supérieures ».

LUX, l’une des plus grandes marques de beauté et de soins personnels d’Unilever, est le sponsor exclusif du livre.

«LUX est honoré de s’associer à « Under the Abaya » pour mettre en lumière les femmes saoudiennes inspirantes», a déclaré Severine Vauleon, vice-présidente de la marque mondiale, LUX. «Nous croyons en l’esprit éternel des femmes du monde entier qui sont fières et ravies de leur beauté et ne laissent jamais les jugements les retenir; la beauté d’une femme est aussi l’expression de son esprit, de ce qu’elle est, de ce qu’elle pense, fait et accomplit».

Marriam Mossalli et Mariam Zahid. Fournie

La première ambassadrice de l’Arabie saoudite aux États-Unis, la princesse Reema bint Bandar Al-Saud, est l’auteure du livre. La princesse Reema se consacre depuis longtemps à l’autonomisation des femmes dans le Royaume.

En 2013, elle a fondé Alf Khair, une entreprise sociale dédiée à fournir un accès aux opportunités aux femmes saoudiennes en leur offrant une orientation professionnelle. Elle a également cofondé la Zahra Breast Cancer Awareness Association.

«Under the Abaya » résume un désir de raconter des histoires, d’accéder ou de créer des opportunités», écrit la princesse Reema dans la préface. «Les principes du projet sont un exemple de femmes qui soutiennent les femmes».

Jory Al-Maimam photographié par Ekleel Al Faris avec l’aimable autorisation de Hindamme. Fournie

Le rôle des femmes est devenu un élément clé de la Vision 2030 de l’Arabie saoudite. Le plan vise à faire en sorte que les femmes jouent un rôle plus important dans la société et vise à augmenter la participation des femmes au marché du travail de 22% à 30%.

« Les jeunes femmes subissent beaucoup de pression en raison des médias sociaux et des attentes », a déclaré Haya Sawan, un entraîneur saoudien de fitness et un passionné de mode de vie sain qui est décrit dans le livre. «En tant que femmes, nous devons veiller à élever nos filles de manière à encourager leur beauté intérieure et à cultiver leurs compétences. Nous devons embrasser les jeunes générations et les accepter pour ce qu’elles sont et non pour ce qui est exigé ou attendu d’elles. Soyez fortes et belles ».

L’actrice, réalisatrice et écrivaine saoudienne Fatima Al-Banawi, qui figure également dans « Under the Abaya », a parlé des jugements sur les femmes: « Je crois que nous devons parler de ces choses et en être conscients car ces expériences nous façonnent, que ce soit nous qui jugions ou recevions un jugement. Les jugements proviennent d’histoires incomplètes et en tant qu’humains, nous aimons créer des histoires ».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info