Le PDG d’Aramco appelle à une «énergie ultra propre»

Diffuser l'info

10/09/19

«Nous devons continuellement rappeler à toutes nos parties prenantes que nous sommes une industrie mondiale à la pointe de la science, de la technologie, de l’ingénierie et de la logistique, appuyée par une chaîne d’approvisionnement mondiale complexe», a déclaré Nasser. (AFP)

Le géant du pétrole s’attaque aux négateurs du changement climatique lors du rassemblement mondial de l’industrie pétrolière à Abu Dhabi
ABU DHABI: Le potentiel de l’industrie pétrolière n’est pas limité si elle peut répondre à la demande de la société en matière d’énergie «ultra propre», a déclaré Amin Nasser, président et directeur général de Saudi Aramco, aux délégués réunis au Congrès mondial de l’énergie à Abou Dhabi.

«Le monde fait face à un défi climatique incroyable et nous avons besoin d’une réponse audacieuse à la hauteur. À mon avis, cela signifie que l’ensemble du secteur doit s’unir autour d’une nouvelle mission: rendre le pétrole et le gaz beaucoup plus propres dans tous les domaines d’utilisation finale », a déclaré Nasser.

Ses commentaires s’inscrivaient dans le cadre de la stratégie à long terme d’Aramco pour ne pas être considéré uniquement comme une mine de pétrole brut, mais également comme un groupe énergétique de haute technologie diversifié, doté d’un sens aigu de la responsabilité sociale des entreprises. Nasser a récemment parlé d’une «crise de perception» dans l’industrie pétrolière.

«Nous devons continuellement rappeler à toutes nos parties prenantes que nous sommes une industrie mondiale à la pointe de la science, de la technologie, de l’ingénierie et de la logistique, appuyée par une chaîne d’approvisionnement mondiale complexe», a déclaré Nasser.

Visant apparemment les négateurs du changement climatique, il s’adresse à ceux qui ne reconnaissent pas le besoin d’alternatives aux hydrocarbures pour répondre à la demande énergétique mondiale croissante.

«De nombreux gouvernements adoptent des politiques qui ne semblent pas prendre en compte tous les aspects complexes de la technologie mondiale, la nature à long terme de nos activités et le besoin de transitions ordonnées – des politiques qui semblent supposer qu’il existe des réponses rapides et faciles aux nombreux défis auxquels font face les solutions de remplacement ». a-t-il dit.

Nasser a ajouté que tout au long de son histoire, Aramco avait un avantage concurrentiel dans quatre domaines clés: l’abondance des ressources, une production sûre, un approvisionnement fiable et un prix abordable. «Mais répondre aux attentes de la société nécessite un cinquième. En termes simples, nos produits doivent être beaucoup plus propres », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le monde était « à un tournant » dans la recherche de formes d’énergie plus propres. «La bonne nouvelle, c’est que nous ne partons pas de zéro», a-t-il déclaré, soulignant l’arrêt par Aramco de la combustion du gaz, sa faible intensité en carbone en amont et ses faibles niveaux de méthane par rapport aux normes du secteur.

Il a également souligné l’engagement d’Aramco dans une gamme de technologies offrant un potentiel de transformation pour l’ensemble du secteur pétrolier mondial, telles que les systèmes de carburant intégrés avancés et les techniques de capture du carbone.

« C’est le dernier tournant de notre histoire, et nous devons, encore une fois, mener le changement », a déclaré Nasser.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info